Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un fossile de 480 millions d'années nous éclaire sur l'évolution des étoiles de mer
Actualités

Un fossile de 480 millions d'années nous éclaire sur l'évolution des étoiles de mer

Le fossile de Cantabrigiaster fezouataensis a été découvert dans les montagnes de l'Anti-Atlas, au Maroc. C'est un drôle d'animal qui y a été extirpé : vieux de 480 millions d'années, il possède des caractéristiques communes aux étoiles de mers et aux crinoïdes (lys de mer) modernes. Sa découverte pourrait permettre de mieux comprendre l'évolution et la diversification des échinodermes, groupe qui comprend également les oursins et les ophiures.

Un fossile extrêmement bien préservé

Les argiles de Feouzata sont célèbres et précieux pour les paléontologues : ils abritent des milliers de fossiles d'animaux à corps mous qui vivaient dans un environnement marin ouvert au début de l'Ordovicien (-485 à -443 millions d'années). La plupart des espèces qu'on y retrouve n'ont rien de commun avec celles vivant actuellement, elles constituent des expériences de l'évolution qui, pour la plupart, se sont éteintes sans laisser de descendance comme celles de la faune de Burgess, au Canada. À l'exception de quelques animaux comme Cantabrigiaster fezouataensis qui rappelle les étoiles de mers. Toutefois ce dernier doit plutôt être vu comme un hybride puisqu'il lui manque environ 60% du plan corporel des étoiles de mer modernes. Ce qui s'avère très précieux pour les scientifiques qui s'attellent à l'étude de l'évolution de ce groupe. Ils disposent dorénavant d'un "modèle" primitif qui leur permettra de comprendre comment sa forme basique a pu se transformer pour donner naissance à des architectures corporelles plus modernes.

Pourquoi cinq bras ?

Le fossile a été étudié par une équipe de l'Université de Cambridge et sa description fait l'objet d'une publication dans la revue Biology Letters. Il a notamment été comparé avec une centaine d'espèces proches des vraies étoiles de mers ou astéries. Avec ce matériel, les chercheurs ont pu reconstituer les liens de parenté existant avec d'autres échinodermes. Ils en concluent que Cantabrigiaster fezouataensi est bien, même s’il n'en possède pas toutes les caractéristiques, le plus ancien représentant des astéries, ce qui repousse ce titre de près de 50 millions d'années ! Cette étoile de mer, donc, est notamment dotée d'une symétrie d'ordre 5 avec 5 bras qui ne sont pas entièrement détachés du reste du corps. Pour le reste du corps si la partie axiale correspond aux modèles modernes, les autres parties semblent être absentes et ont dû se rajouter plus tard au cours de l'évolution.

Les auteurs prévoient d'élargir leurs travaux à la recherche d'échinodermes précoces. "Une chose à laquelle nous espérons répondre à l'avenir est la raison pour laquelle les étoiles de mer ont développé leurs cinq bras", a déclaré Aaron Hunter, principal auteur de l'étude, dans un communiqué. "Cela semble être une forme stable à adopter pour elles mais nous ne savons pas encore pourquoi. Nous devons continuer à chercher le fossile qui nous donne cette connexion particulière en revenant directement aux premiers ancêtres comme Cantabrigiaster qui nous rapprochent de cette réponse".


Source : Joël Ignasse / Sciences et Avenir
Crédit : Collections de l'Université Claude Bernard Lyon 1

Le fossile de Cantabrigiaster fezouataensis.

Un fossile de 480 millions d'années nous éclaire sur l'évolution des étoiles de mer Actualités

Un fossile de 480 millions d'années nous éclaire sur l'évolution des étoiles de mer

Le fossile de Cantabrigiaster fezouataensis a été découvert dans les montagnes de l'Anti-Atlas, au Maroc. C'est un drôle d'animal qui y a été extirpé : vieux de 480 millions d'années, il possède des caractéristiques communes aux étoiles de mers et aux crinoïdes (lys de mer) modernes. Sa découverte pourrait permettre de mieux comprendre l'évolution et la diversification des échinodermes, groupe qui comprend également les oursins et les ophiures.

Un fossile extrêmement bien préservé

Les argiles de Feouzata sont célèbres et précieux pour les paléontologues : ils abritent des milliers de fossiles d'animaux à corps mous qui vivaient dans un environnement marin ouvert au début de l'Ordovicien (-485 à -443 millions d'années). La plupart des espèces qu'on y retrouve n'ont rien de commun avec celles vivant actuellement, elles constituent des expériences de l'évolution qui, pour la plupart, se sont éteintes sans laisser de descendance comme celles de la faune de Burgess, au Canada. À l'exception de quelques animaux comme Cantabrigiaster fezouataensis qui rappelle les étoiles de mers. Toutefois ce dernier doit plutôt être vu comme un hybride puisqu'il lui manque environ 60% du plan corporel des étoiles de mer modernes. Ce qui s'avère très précieux pour les scientifiques qui s'attellent à l'étude de l'évolution de ce groupe. Ils disposent dorénavant d'un "modèle" primitif qui leur permettra de comprendre comment sa forme basique a pu se transformer pour donner naissance à des architectures corporelles plus modernes.

Pourquoi cinq bras ?

Le fossile a été étudié par une équipe de l'Université de Cambridge et sa description fait l'objet d'une publication dans la revue Biology Letters. Il a notamment été comparé avec une centaine d'espèces proches des vraies étoiles de mers ou astéries. Avec ce matériel, les chercheurs ont pu reconstituer les liens de parenté existant avec d'autres échinodermes. Ils en concluent que Cantabrigiaster fezouataensi est bien, même s’il n'en possède pas toutes les caractéristiques, le plus ancien représentant des astéries, ce qui repousse ce titre de près de 50 millions d'années ! Cette étoile de mer, donc, est notamment dotée d'une symétrie d'ordre 5 avec 5 bras qui ne sont pas entièrement détachés du reste du corps. Pour le reste du corps si la partie axiale correspond aux modèles modernes, les autres parties semblent être absentes et ont dû se rajouter plus tard au cours de l'évolution.

Les auteurs prévoient d'élargir leurs travaux à la recherche d'échinodermes précoces. "Une chose à laquelle nous espérons répondre à l'avenir est la raison pour laquelle les étoiles de mer ont développé leurs cinq bras", a déclaré Aaron Hunter, principal auteur de l'étude, dans un communiqué. "Cela semble être une forme stable à adopter pour elles mais nous ne savons pas encore pourquoi. Nous devons continuer à chercher le fossile qui nous donne cette connexion particulière en revenant directement aux premiers ancêtres comme Cantabrigiaster qui nous rapprochent de cette réponse".


Source : Joël Ignasse / Sciences et Avenir
Crédit : Collections de l'Université Claude Bernard Lyon 1

Le fossile de Cantabrigiaster fezouataensis.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

A partir du 28 février

EXPOSITION - VISITE VIRTUELLE GRATUITE
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES, LE TEMPS DE L'INTIMITÉ"

En raison de l'épidémie et de la fermeture nationale des musées, l'exposition n'aura malheureusement été ouverte au public que pendant cinq semaines.
La visite virtuelle est accessible gratuitement, depuis le site internet du Musée de Lodève et sans limite de temps. Les salles de l'exposition en 360°, les commentaires audio des œuvres... visitez l'exposition comme si vous y étiez sur votre ordinateur ou votre smartphone.
Visiter l'exposition

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités