Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Pourquoi y a-t-il autant d’ouragans ?
Actualités

Pourquoi y a-t-il autant d’ouragans ?

L’Atlantique connaît une saison des ouragans très intense. Quelques jours après le déchaînement d’Harvey au Texas et en Louisiane, les Antilles ont été frappées de plein fouet par l’ouragan Irma. Les vents violents ont détruit 95% de la partie française de l’île Saint-Martin et fait -pour l’heure- 9 morts et 21 blessés. Et ce n’est pas fini. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les tempêtes Katia et Jose se sont hissées dans la catégorie des ouragans devenant ainsi une nouvelle menace pour ces territoires outre-Atlantique. Bien que ces phénomènes météorologiques extrêmes se suivent dans une très courte période, il faut rappeler que la saison cyclonique dans l’Atlantique s’étend de juin à novembre.

Ce n'est pas exceptionnel. En moyenne, il y a 8 à 9 ouragans dans l'Atlantique entre juin et début septembre», explique à «L’Express», Fabrice Chauvin, climatologue du Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), avant d’ajouter : «Ces phénomènes extrêmes ne sont pas en recrudescence. Nous sommes dans une période où deux ouragans très ravageurs, Harvey et Irma, se succèdent en une dizaine de jours. Cela a marqué les esprits, mais il n'est pas rare que deux ouragans se suivent. L'activité va s'intensifier à partir de septembre». L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) estime d’ailleurs qu’il y a 60% de chances d’avoir une activité supérieure à la normale sur toute la saison (par rapport à mai), avec 14 à 19 tempêtes dans l’Atlantique et jusqu’à 9 ouragans.

Des ouragans plus puissants

Mais depuis le début de l’été, ce qui sidère, c’est la puissance avec laquelle ces monstres climatiques balayent nos territoires. Irma s’est en effet affirmé comme l’ouragan le plus puissant jamais enregistré dans les Antilles. Il s’est classé parmi les pires cyclones tropicaux, avec des rafales de vents dépassant 300 km/h et la formation de vagues hautes de 12 mètres. Un jeune homme de 16 ans a d’ailleurs perdu la vie en tentant de surfer une d’entre-elles, à la Barbade. Harvey, quant à lui, a été le plus puissant ouragan à toucher les Etats-Unis depuis Katrina en 2005. Plus d’une semaine après son passage, il a laissé 1,3 mètre d’eau dans certains endroits et pris la vie d’au moins 60 personnes. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a suggéré que les coûts de la reconstruction pourraient atteindre 180 milliards de dollars.

Pourquoi une telle activité ? Selon Valérie Masson-Delmotte, du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), la différence entre la température de surface de l’Atlantique et la température en altitude était élevée. «On constate que la température de surface de l’Océan atlantique tropical était particulièrement élevée ces dernières semaines, souvent à 1 à 2°C de plus que les normales (idem pour le Golfe du Mexique)», explique-t-elle aux «Echos», avant d’ajouter : «Le changement climatique ne provoque pas directement les phénomènes météorologiques comme les ouragans. Mais il renforce leur intensité, leur fréquence ou leur durée».

Le dernier rapport du Giec publié en 2013 faisait d’ailleurs état d’une tendance à l’intensification des phénomènes les plus violents avec le réchauffement climatique. En effet, lorsque l’atmosphère se réchauffe, sa capacité à contenir de l’humidité augmente également suivant la formule de Clausius-Clapeyron, ce qui, lors d’un évènement extrême, permet de mobiliser plus d’énergie liée à la chaleur latente. «En premier lieu, cela donne davantage de pluies, mais dans le cas des cyclones, la libération de chaleur rétroagit sur les vents pour les renforcer. Cela ne se traduit pas forcément par une augmentation systématique de l’intensité des systèmes, mais les cyclones majeurs pourront profiter pleinement de ce mécanisme pour se renforcer», explique Fabrice Chauvin, dans une tribune publiée sur le site The Conversation.
 

Source : Paris Match
Crédit : Brett Coomer/AP/SIPA

Des maisons submergées par les eaux à Houston (Texas), après le passage d'Harvey.

Pourquoi y a-t-il autant d’ouragans ? Actualités

Pourquoi y a-t-il autant d’ouragans ?

L’Atlantique connaît une saison des ouragans très intense. Quelques jours après le déchaînement d’Harvey au Texas et en Louisiane, les Antilles ont été frappées de plein fouet par l’ouragan Irma. Les vents violents ont détruit 95% de la partie française de l’île Saint-Martin et fait -pour l’heure- 9 morts et 21 blessés. Et ce n’est pas fini. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les tempêtes Katia et Jose se sont hissées dans la catégorie des ouragans devenant ainsi une nouvelle menace pour ces territoires outre-Atlantique. Bien que ces phénomènes météorologiques extrêmes se suivent dans une très courte période, il faut rappeler que la saison cyclonique dans l’Atlantique s’étend de juin à novembre.

Ce n'est pas exceptionnel. En moyenne, il y a 8 à 9 ouragans dans l'Atlantique entre juin et début septembre», explique à «L’Express», Fabrice Chauvin, climatologue du Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), avant d’ajouter : «Ces phénomènes extrêmes ne sont pas en recrudescence. Nous sommes dans une période où deux ouragans très ravageurs, Harvey et Irma, se succèdent en une dizaine de jours. Cela a marqué les esprits, mais il n'est pas rare que deux ouragans se suivent. L'activité va s'intensifier à partir de septembre». L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) estime d’ailleurs qu’il y a 60% de chances d’avoir une activité supérieure à la normale sur toute la saison (par rapport à mai), avec 14 à 19 tempêtes dans l’Atlantique et jusqu’à 9 ouragans.

Des ouragans plus puissants

Mais depuis le début de l’été, ce qui sidère, c’est la puissance avec laquelle ces monstres climatiques balayent nos territoires. Irma s’est en effet affirmé comme l’ouragan le plus puissant jamais enregistré dans les Antilles. Il s’est classé parmi les pires cyclones tropicaux, avec des rafales de vents dépassant 300 km/h et la formation de vagues hautes de 12 mètres. Un jeune homme de 16 ans a d’ailleurs perdu la vie en tentant de surfer une d’entre-elles, à la Barbade. Harvey, quant à lui, a été le plus puissant ouragan à toucher les Etats-Unis depuis Katrina en 2005. Plus d’une semaine après son passage, il a laissé 1,3 mètre d’eau dans certains endroits et pris la vie d’au moins 60 personnes. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a suggéré que les coûts de la reconstruction pourraient atteindre 180 milliards de dollars.

Pourquoi une telle activité ? Selon Valérie Masson-Delmotte, du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), la différence entre la température de surface de l’Atlantique et la température en altitude était élevée. «On constate que la température de surface de l’Océan atlantique tropical était particulièrement élevée ces dernières semaines, souvent à 1 à 2°C de plus que les normales (idem pour le Golfe du Mexique)», explique-t-elle aux «Echos», avant d’ajouter : «Le changement climatique ne provoque pas directement les phénomènes météorologiques comme les ouragans. Mais il renforce leur intensité, leur fréquence ou leur durée».

Le dernier rapport du Giec publié en 2013 faisait d’ailleurs état d’une tendance à l’intensification des phénomènes les plus violents avec le réchauffement climatique. En effet, lorsque l’atmosphère se réchauffe, sa capacité à contenir de l’humidité augmente également suivant la formule de Clausius-Clapeyron, ce qui, lors d’un évènement extrême, permet de mobiliser plus d’énergie liée à la chaleur latente. «En premier lieu, cela donne davantage de pluies, mais dans le cas des cyclones, la libération de chaleur rétroagit sur les vents pour les renforcer. Cela ne se traduit pas forcément par une augmentation systématique de l’intensité des systèmes, mais les cyclones majeurs pourront profiter pleinement de ce mécanisme pour se renforcer», explique Fabrice Chauvin, dans une tribune publiée sur le site The Conversation.
 

Source : Paris Match
Crédit : Brett Coomer/AP/SIPA

Des maisons submergées par les eaux à Houston (Texas), après le passage d'Harvey.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute-Provence

20 mai
RANDONNÉE VTT "LA JARLANDINE"

Randonnées en VTT sur la montagne de Lure ouvert à tous, dans un département avec 5000 km d’itinéraires balisés, 240 circuits, mais aussi 3 Grandes Traversées VTT, testées et approuvées par la presse VTT nationale et internationale. Tarif spécial pour les hébergements au camping Sunêlia l’Hippocampe à Volonne.

Ville de Château-Arnoux-Saint-Auban
Hôtel de Ville
1 rue Victorin Maurel
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 33 20 00
http://www.chateau-arnoux-saint-auban.fr


3 au 7 août
CORSO DE LA LAVANDE

Au pays des champs de lavande, très joli Corso de fleurs avec des parades de jour et de nuit, animations musicales, marché artisanale, feu d’artifice.

Comité des fêtes
1 boulevard Martin Bret
04000 Digne-les-Bains
06 34 41 86 29
www.cdf-dignelesbains.fr


30 juin au 6 juillet
CHAMPIONNAT DE PARAPENTE OZONE

Compétition amicale de parapente entre les différents pilotes mondiaux et expérimentés, avec des vols dans une zone magnifique au départ de la montagne de Chabre dans la Vallée de la Méouge !

Montagne de Chabre
Châteauneuf de Chabre
05300 Val Buëch-Méouge
04 92 65 09 38


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


42 - LOIRE

10 janvier au 31 mai
EXPOSITION "FIBRES"

L'exposition présente l'origine, les caractéritstiques et l'utilisation de fibres végétales, animales et synthétiques que l'on retrouve dans l'industrie textile et au quotidien.
Une section consacrée à l'utilisation de fibres diverses dans la création artistiques présente des oeuvres d'Anne Mangeot et Ghislaine Berlier Garcia.

La Maison du Passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


50 - MANCHE

5 février au 31 août
EXPOSITION "SCIENCES EXTRAORDINAIRES"

"Des récits de Jules Verne aux mondes de demain". Une exposition entièrement consacrée à l’auteur et sa vision de l’univers futuriste.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


18 et 19 juillet
FESTIVAL DE FUSÉES À EAU

Venez fabriquez la plus belle fusée et surtout la plus rapide !
•Ateliers de construction de fusées à eau en continu pour toute la famille
•Décollages de vos fusées dans le parc paysager

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


3 août
NUIT DES ÉTOILES

A l’occasion de cette soirée exceptionnelle, les visiteurs découvriront gratuitement les mystères de la voûte céleste dès 20h et tout au long de la soirée. De nombreuses animations adaptées à chaque public, ponctueront cette soirée. Des ateliers spécialement adaptés au jeune public et aux familles seront proposés.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


70 - Haute-Saône

3 avril au 30 septembre
EXPOSITION « MARTIN LUTHER KING »

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
25 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
http://www.maisondelanegritude.fr


83 - Var

17 et 18 mars
5ÈME JOURNÉES DES PLANTES RARES ET DE COLLECTION
Domaine d’Orvès, jardin remarquable

Le Domaine d’Orvès
71 avenue de la Libération (D46)
83160 La-Valette-du-Var
04 94 20 53 25
www.domainedorves.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités