Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les restes d’un ancien temple ptolémaïque retrouvé sous les eaux d’Aboukir
Actualités

Les restes d’un ancien temple ptolémaïque retrouvé sous les eaux d’Aboukir

Dans les eaux limoneuses de la baie d'Aboukir, gisait le temple disparu. Mais en ce mois de juillet 2019, les plongeurs sous la houlette du célèbre explorateur français Franck Goddio, de l'Institut Européen d'Archéologie sous-marine (IEASM), ont su repérer les tambours de ses colonnes, remontant au IV-IIIe siècle avant notre ère. Une magnifique découverte, outre plusieurs joyaux ainsi que de précieuses monnaies en bronze datant de Ptolémée II (283-246 avant J.C), trouvailles célébrées par le ministre des Antiquités égyptiennes, Khaled El-Anany, qui en a fait l'annonce le 24 juillet 2019. C'est en effet une véritable Atlantide qui gît là, à l'emplacement des anciens ports d'Héracleion (connu également sous le nom de Thônis) et de Canope, deux cités détruites par des séismes et ravagées par des tsunamis successifs, qui ont fini par sombrer progressivement sous les eaux dès le IIe siècle avant J.-C. Leur abandon définitif, qui remonte au 8e siècle de notre ère, semble lié à un tremblement de terre massif en 749.

Rappelons que, depuis bientôt quinze ans, à la demande des autorités égyptiennes, les archéologues sous-marins réalisent une cartographie minutieuse de la baie d'Aboukir. Prospections électromagnétiques, sonars à balayage latéraux (livrant des images acoustiques des fonds marins)… les restes engloutis finissent par livrer leurs secrets. Dès 2001, des statues monumentales et des épaves antiques ont pu, on s'en souvient être remontées des profondeurs de la baie.

Situé à l'entrée du delta du Nil, née dès le 7e siècle avant J.C., Thônis-Héracleion était le principal port de commerce de l'Egypte antique, avec ses sanctuaires et monuments imposants, que sillonnaient de labyrinthiques canaux. Connue uniquement par des textes, son existence ainsi que celle de Canope avait été avérée par Franck Goddio à la fin des années 1990, alors qu'il recherchait dans les eaux de la célèbre bataille d'Aboukir, des navires du 18e siècle de la flotte perdue de Napoléon ! Depuis bientôt deux décennies, l'explorateur se livre campagne après campagne, à une quête des limites de ces cités, élargissant chaque fois plus leur expansion réelle. Et divulguant ainsi de nouveaux trésors.

Jusqu'à la fondation de la prestigieuse cité d'Alexandrie (332 avant J.C.), Thonis-Herakleion était le plus important port d'Egypte. Placé à l'entrée de la branche occidentale du Nil, - celle dite canopique -, là où arrivaient les navires provenant de Méditerranée, il était le passage obligé des commerçants grecs et crétois, venus s'approvisionner en blé égyptien. L'Egypte alors sous domination des Ptolémée (323-30 av. J.-C.), lignée de pharaons d'origine macédonienne, servait de grenier à blé.


Source : Bernadette Arnaud / Sciences et Avenir
Crédit : Ministère des Antiquités Egyptiennes/Christophe Gerick/Franck Goddio/Hilti Foundation/

Découverte des colonnes d'un temple dans la cité submergée d'Héracleion, dans la baie d'Aboukir, en Egypte.

Les restes d’un ancien temple ptolémaïque retrouvé sous les eaux d’Aboukir Actualités

Les restes d’un ancien temple ptolémaïque retrouvé sous les eaux d’Aboukir

Dans les eaux limoneuses de la baie d'Aboukir, gisait le temple disparu. Mais en ce mois de juillet 2019, les plongeurs sous la houlette du célèbre explorateur français Franck Goddio, de l'Institut Européen d'Archéologie sous-marine (IEASM), ont su repérer les tambours de ses colonnes, remontant au IV-IIIe siècle avant notre ère. Une magnifique découverte, outre plusieurs joyaux ainsi que de précieuses monnaies en bronze datant de Ptolémée II (283-246 avant J.C), trouvailles célébrées par le ministre des Antiquités égyptiennes, Khaled El-Anany, qui en a fait l'annonce le 24 juillet 2019. C'est en effet une véritable Atlantide qui gît là, à l'emplacement des anciens ports d'Héracleion (connu également sous le nom de Thônis) et de Canope, deux cités détruites par des séismes et ravagées par des tsunamis successifs, qui ont fini par sombrer progressivement sous les eaux dès le IIe siècle avant J.-C. Leur abandon définitif, qui remonte au 8e siècle de notre ère, semble lié à un tremblement de terre massif en 749.

Rappelons que, depuis bientôt quinze ans, à la demande des autorités égyptiennes, les archéologues sous-marins réalisent une cartographie minutieuse de la baie d'Aboukir. Prospections électromagnétiques, sonars à balayage latéraux (livrant des images acoustiques des fonds marins)… les restes engloutis finissent par livrer leurs secrets. Dès 2001, des statues monumentales et des épaves antiques ont pu, on s'en souvient être remontées des profondeurs de la baie.

Situé à l'entrée du delta du Nil, née dès le 7e siècle avant J.C., Thônis-Héracleion était le principal port de commerce de l'Egypte antique, avec ses sanctuaires et monuments imposants, que sillonnaient de labyrinthiques canaux. Connue uniquement par des textes, son existence ainsi que celle de Canope avait été avérée par Franck Goddio à la fin des années 1990, alors qu'il recherchait dans les eaux de la célèbre bataille d'Aboukir, des navires du 18e siècle de la flotte perdue de Napoléon ! Depuis bientôt deux décennies, l'explorateur se livre campagne après campagne, à une quête des limites de ces cités, élargissant chaque fois plus leur expansion réelle. Et divulguant ainsi de nouveaux trésors.

Jusqu'à la fondation de la prestigieuse cité d'Alexandrie (332 avant J.C.), Thonis-Herakleion était le plus important port d'Egypte. Placé à l'entrée de la branche occidentale du Nil, - celle dite canopique -, là où arrivaient les navires provenant de Méditerranée, il était le passage obligé des commerçants grecs et crétois, venus s'approvisionner en blé égyptien. L'Egypte alors sous domination des Ptolémée (323-30 av. J.-C.), lignée de pharaons d'origine macédonienne, servait de grenier à blé.


Source : Bernadette Arnaud / Sciences et Avenir
Crédit : Ministère des Antiquités Egyptiennes/Christophe Gerick/Franck Goddio/Hilti Foundation/

Découverte des colonnes d'un temple dans la cité submergée d'Héracleion, dans la baie d'Aboukir, en Egypte.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités