Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les préhistoriques cuisinaient leurs repas !
Actualités

Les préhistoriques cuisinaient leurs repas !

Et si notre attrait pour la cuisine et les bons petits plats dataient de l’ère préhistorique ? Loin de l’image de l’Homme de Néandertal dévorant un morceau de viande à peine cuit au fond de sa caverne, il semblerait que nos ancêtres aient eu très tôt l’habitude d’assaisonner leurs plats et de mélanger les ingrédients. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée dans la revue Antiquity.  

Depuis au moins 70 000 ans, l'Homme de Néandertal et Homo sapiens se seraient ainsi préparé de véritables repas, partagés au sein du groupe. Des repas nécessitant d’ailleurs plusieurs étapes de préparation et impliquant de nombreux ingrédients, dont certains n’ayant que pour objectif de relever le goût du plat.

Une pratique culinaire complexe il y a 70 000 ans déjà

Ces résultats ont été obtenus grâce à l’analyse des restes de repas fossilisés retrouvés sur deux sites paléolithiques. L’un est situé en Grèce, au niveau de la grotte de Franchthi. Les dépôts sédimentaires permettent de remonter à la période datant de 13 000 à 11 500 ans. L’autre grotte, celle de Shanidar, est située dans le Zagros, dans le Kurdistan irakien. Cet abri aurait accueilli les premiers humains modernes, il y a 40 000 ans mais également des Néandertaliens il y a 70 000 ans. Auparavant, les plus anciens restes de repas ne dataient que de 14 400 ans. Ces nouvelles découvertes paléontologiques représentent donc une petite révolution et ont notamment permis d’étudier le régime alimentaire des tout premiers chasseurs-cueilleurs, mais également la façon dont ils confectionnaient leurs repas.

Les deux abris-sous-roche ont en effet révélé la présence de restes de préparations complexes à bases de végétaux. Sur le site de Franchthi, les restes ressemblent à des miettes de pain brûlé, de galettes ou de résidus de bouillie fine, agrémentées de graines de légumineuses grossièrement moulues. Sur le site de Shanidar, plus ancien, ce sont des graines de moutarde et de pistache sauvage qui semblent avoir accompagné les préparations culinaires. Même les restes associés à Néandertal montrent que ces hominidés mélangeaient des graines d’herbe sauvage à des légumineuses broyées pour former une préparation qui était chauffée avec de l’eau. Une étude précédente avait d’ailleurs mis en évidence des traces de graines d’herbe dans le tartre recouvrant les dents de fossiles néandertaliens.

Assaisonner les plats, un geste plus vieux qu’on ne le pensait

Grâce à l’analyse au microscope électronique à balayage, les chercheurs ont pu clairement identifier la nature de ces graines. Leurs résultats montrent d’ailleurs que les mélanges produits par les hommes préhistoriques devaient ainsi avoir un goût plutôt amer. Si aujourd’hui nous utilisons les mêmes graines dans notre cuisine, nous veillons à les tremper, à les chauffer et à les décortiquer afin d’en réduire l’amertume et d’éliminer les toxines, et très visiblement, nos ancêtres procédaient de même ! Les restes de repas montrent cependant que les enveloppes des graines n’étaient pas totalement retirées, ce qui suggère que les hommes préhistoriques les conservaient partiellement afin de garder un goût amer, certainement pour donner du relief à leurs plats.

Nos pratiques culinaires seraient donc nées il y a plusieurs dizaines de milliers d’années. Cette étude montre également que les Hommes de Néandertal tout comme les Homo sapiens avaient un régime alimentaire très varié incluant de nombreuses sortes de plantes : graines, herbes, racines, légumineuses, noix, baies… qu’ils préparaient soigneusement avant de les mélanger à de la viande ou du poisson. Car si nos ancêtres se nourrissaient assurément de végétaux, l’analyse isotopique de leurs squelettes montre que leur principale source de protéine était la viande. Les Hommes de Néandertal en auraient d’ailleurs été de très grands consommateurs, alors qu’Homo sapiens aurait eu un régime plus diversifié.


Source : Antiquity / Futura
Crédit : OMAR HOFTUN, WIKIMEDIA COMMONS, CC BY-SA 3.0

Graines de Pistacia Terebinthus, sorte de pistache sauvage, que les hommes de Néandertal utilisaient pour assaisonner leurs plats.

Les préhistoriques cuisinaient leurs repas ! Actualités

Les préhistoriques cuisinaient leurs repas !

Et si notre attrait pour la cuisine et les bons petits plats dataient de l’ère préhistorique ? Loin de l’image de l’Homme de Néandertal dévorant un morceau de viande à peine cuit au fond de sa caverne, il semblerait que nos ancêtres aient eu très tôt l’habitude d’assaisonner leurs plats et de mélanger les ingrédients. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée dans la revue Antiquity.  

Depuis au moins 70 000 ans, l'Homme de Néandertal et Homo sapiens se seraient ainsi préparé de véritables repas, partagés au sein du groupe. Des repas nécessitant d’ailleurs plusieurs étapes de préparation et impliquant de nombreux ingrédients, dont certains n’ayant que pour objectif de relever le goût du plat.

Une pratique culinaire complexe il y a 70 000 ans déjà

Ces résultats ont été obtenus grâce à l’analyse des restes de repas fossilisés retrouvés sur deux sites paléolithiques. L’un est situé en Grèce, au niveau de la grotte de Franchthi. Les dépôts sédimentaires permettent de remonter à la période datant de 13 000 à 11 500 ans. L’autre grotte, celle de Shanidar, est située dans le Zagros, dans le Kurdistan irakien. Cet abri aurait accueilli les premiers humains modernes, il y a 40 000 ans mais également des Néandertaliens il y a 70 000 ans. Auparavant, les plus anciens restes de repas ne dataient que de 14 400 ans. Ces nouvelles découvertes paléontologiques représentent donc une petite révolution et ont notamment permis d’étudier le régime alimentaire des tout premiers chasseurs-cueilleurs, mais également la façon dont ils confectionnaient leurs repas.

Les deux abris-sous-roche ont en effet révélé la présence de restes de préparations complexes à bases de végétaux. Sur le site de Franchthi, les restes ressemblent à des miettes de pain brûlé, de galettes ou de résidus de bouillie fine, agrémentées de graines de légumineuses grossièrement moulues. Sur le site de Shanidar, plus ancien, ce sont des graines de moutarde et de pistache sauvage qui semblent avoir accompagné les préparations culinaires. Même les restes associés à Néandertal montrent que ces hominidés mélangeaient des graines d’herbe sauvage à des légumineuses broyées pour former une préparation qui était chauffée avec de l’eau. Une étude précédente avait d’ailleurs mis en évidence des traces de graines d’herbe dans le tartre recouvrant les dents de fossiles néandertaliens.

Assaisonner les plats, un geste plus vieux qu’on ne le pensait

Grâce à l’analyse au microscope électronique à balayage, les chercheurs ont pu clairement identifier la nature de ces graines. Leurs résultats montrent d’ailleurs que les mélanges produits par les hommes préhistoriques devaient ainsi avoir un goût plutôt amer. Si aujourd’hui nous utilisons les mêmes graines dans notre cuisine, nous veillons à les tremper, à les chauffer et à les décortiquer afin d’en réduire l’amertume et d’éliminer les toxines, et très visiblement, nos ancêtres procédaient de même ! Les restes de repas montrent cependant que les enveloppes des graines n’étaient pas totalement retirées, ce qui suggère que les hommes préhistoriques les conservaient partiellement afin de garder un goût amer, certainement pour donner du relief à leurs plats.

Nos pratiques culinaires seraient donc nées il y a plusieurs dizaines de milliers d’années. Cette étude montre également que les Hommes de Néandertal tout comme les Homo sapiens avaient un régime alimentaire très varié incluant de nombreuses sortes de plantes : graines, herbes, racines, légumineuses, noix, baies… qu’ils préparaient soigneusement avant de les mélanger à de la viande ou du poisson. Car si nos ancêtres se nourrissaient assurément de végétaux, l’analyse isotopique de leurs squelettes montre que leur principale source de protéine était la viande. Les Hommes de Néandertal en auraient d’ailleurs été de très grands consommateurs, alors qu’Homo sapiens aurait eu un régime plus diversifié.


Source : Antiquity / Futura
Crédit : OMAR HOFTUN, WIKIMEDIA COMMONS, CC BY-SA 3.0

Graines de Pistacia Terebinthus, sorte de pistache sauvage, que les hommes de Néandertal utilisaient pour assaisonner leurs plats.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


04 - Alpes de Haute-Provence

Jusqu'en avril 2023

EXPOSITION
"HABITER, HABITATS, HABITANTS"

Quels impacts les mutations urbaines du XXe siècle ont-elles eu sur les formes d’habiter dans un territoire marqué par la ruralité ? Etalement urbain, lotissements, éco-construction, chantiers et habitats participatifs… autant de thèmes qui sont abordés dans cette exposition qui donne la parole aux habitants.

Musée de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 50
www.musee-de-salagon.com


25 - Doubs

► Le 4 mars

"LA NUIT DE LA CHOUETTE"

Cette année encore, la LPO et la Saline royale organisent la Nuit de la chouette. Ateliers de découverte, observation sur le terrain et  pot de l’amitié à partager en famille ou entre amis.
De 18h à 21h30, sans réservation. Entrée gratuite.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
03 81 54 45 13
www.salineroyale.com


► Du 5 mai au 5 novembre

EXPOSITION
"LE MONDE DE FOLON"

Hommage à Jean-Michel Folon (1934/2005), artiste belge à la création hybride et poétique représentant les grands maux de la société contemporaine. L’exposition à la Saline royale présentera plus de 200 œuvres issues de la Fondation Folon (affiches, dessins, sculptures…).

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
03 81 54 45 13
www.salineroyale.com


29 - Finistère

Jusqu'au 5 mars 2023

EXPOSITION
"VOYAGE EN TERRES AUSTRALES - CROZET & KERGUELEN 1772-2022"

Aujourd’hui, les archipels de Crozet et Kerguelen sont protégés par une réserve naturelle et élevés au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Cet anniversaire est l’opportunité de raconter l’histoire de ces terres australes françaises à travers une exposition rassemblant objets et documents inédits.

Musée national de la Marine
Château de Brest
Rue du château 
29200 Brest
02 98 22 12 39
www.musee-marine.fr/brest


Les 6, 7 & 8 mai 2023

"LES JOURNÉES ROMAINES DE NÎMES, VERCINGÉTORIX

Grand spectacle historique. Plongez dans l’Histoire ! Dans les Arènes de Nîmes, 520 figurants venus de toute l’Europe vous font revivre l’histoire de Vercingétorix.
De Gergovie à Alesia, au plus près de la réalité historique, revivez les plus grandes batailles de la Guerre des Gaules qui opposa le légendaire chef gaulois au grand Jules César. Spectacles à 15h30.

Boulevard des Arènes
30000 Nîmes
04 66 21 82 56
www.arenes-nimes.com


34 - Hérault

Jusqu'au 19 mars 2023

EXPOSITION
"PAYSAGES DE COROT À SIMA"

Découvrez près de deux siècles d’art, deux siècles de perception de la nature, et deux siècles de vues à couper le souffle.
Des côtes de Normandie aux forêts du sud de la France, des terres alsaciennes aux pins des landes, découvrez notre pays à travers le regard des plus grands artistes des siècles derniers.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


35 - Ille et Vilaine

► Jusqu'au 3 septembre 2023

EXPOSITION
"RACES BRETONNES : UNE HISTOIRE BIEN VIVANTE"

Vache Bretonne pie noir, mouton d'Ouessant et autres poule Coucou de Rennes s'invitent dans la salle d'exposition de l'Écomusée de la Bintinais !
Des œuvres d'art, des collections techniques et ethnographiques ainsi qu'une riche iconographie accompagnent cette plongée à la découverte des races bretonnes, emblèmes d'une histoire et d'un patrimoine bien vivants !

Écomusée de la Bintinais
Route de Châtillon-Sur-Seiche
35200 Rennes
02 99 51 38 15
www.ecomusee-rennes-metropole.fr


39 - Jura

► Du 4 février au 4 mars 

EXPOSITION
"ARTISANS, PASSEURS DE SAVOIR-FAIRE"

L'exposition vous emmène à la découverte des techniques, des défis et du parcours de 18 artisans formateurs, membres du réseau de l’Atelier des savoir-faire. 
Ainsi, les métiers de muretier, peintre sur soie, tailleur de pierre, sculpteur sur bois, céramiste... seront présenté à travers le regard de chaque artisan.
L’Atelier des savoir-faire propose pour chaque maîtrise exposée, des stages de formation tout au long de l’année.

L’Atelier des savoir-faire
1 Grand’Rue
39170 Ravilloles
03 84 42 65 06
www.atelierdessavoirfaire.fr


Jusqu'au 5 novembre 2023

EXPOSITION
"L'OURS DANS LA BIODIVERSITÉ POLAIRE"

Embarquez dans un voyage naturaliste au milieu des glaces, sur la piste de l’ours. A travers cette exposition, c’est la biodiversité polaire qui est mise à l’honneur.

Espace des Mondes Polaires
46 rue Croix de la Teppe 
39220 Prémanon
03 39 50 80 20
www.espacedesmondespolaires.org


► Du 4 février au 25 mars 2023

EXPOSITION
"BRUITS DE GLACE"

L'exposition "Bruits de glace" est un assemblage d'impressions, de textes et de dessins qui vous fera voyager dans les fjords de Groenland Est, lieux sillonnés en voiliers par Sarah Bovet en 2019.

Espace des Mondes Polaires
46 rue Croix de la Teppe 
39220 Prémanon
03 39 50 80 20
www.espacedesmondespolaires.org


73 - Savoie

Du 6 au 17 février 

ATELIERS
"L'EAU ET LES ANIMAUX LACUSTRES"

Pour ces vacances d'hiver Aqualis propose, à travers des ateliers où l'expérience scientifique parlera avec la création artistique, un programme autour de 2 grands thèmes : l'eau et la biodiversité.

Aqualis
52 esplanade Jean Murguet
73100 Aix-les-Bains
04 79 70 64 69
aqualis-lacdubourget.fr


62 - Pas-de-Calais

► Du 4 au 19 février

EXPOSITION 
"HÉRITAGE DES TEMPLIERS"

Le musée Bruno-Danvin de Saint Pol sur Ternoise offre son espace d’exposition à Daciana Pszota. L’artiste participe à diverses expositions collectives en Italie et en Roumanie.
Inspirée par l'histoire et la spiritualité, ses émotions personnelles s'expriment aussi dans ses œuvres.

Musée municipal Bruno Danvin
Rue Oscar Ricque
62130 Saint-Pol-sur-Ternoise
03 21 04 56 25 / 07 89 08 15 64 
www.saintpolsurternoise.fr


74 - Haute-Savoie

► A partir du 4 février

ACRO'AVENTURES REIGNIER
UN SITE MULTI-ACTIVITÉS ACCESSIBLE À TOUS

Le parcours de Reignier ouvrira du 4 au 19 février tous les jours, puis restera ouvert les mercredis et week-end jusqu'au samedi 1er avril (début de la grande saison).

Acro'Aventures Reignier
Route des Rocailles
74930 Reignier
06 43 16 27 59
www.reignier.acro-aventures.com


75 - Paris

Jusqu'au 25 février 2023

EXPOSITION
"CLEMENCEAU ET LES PHOTOGRAPHES DE L’INTIME"

Le parcours de l’exposition-focus suit les premiers pas de Clemenceau devant l’objectif de son père et, plus tard, en politique, sous l’œil de son ami Félix Nadar rencontré durant la Commune.
L’exposition- se clôture par des photographies de famille immortalisant les moments de bonheur et de complicité avec ses enfants et petits-enfants.

Musée Clemenceau
8 rue Benjamin Franklin,
75116 Paris
01 45 20 53 41
https://musee-clemenceau.fr


77 - Seine et Marne

Du 4 février au 5 mars

PARROT WORLD
"CARNAVAL DE RIO"

Finis les congés d'hiver pour le parc! Une nouvelle saison débute à Parrot World le samedi 4 février 2023 sur le thème du Carnaval de Rio avec plein d' animations. Au programme : ateliers maquillage, masques, coloriages, parade musicale...

Parrot World
Route de Guérard
77580 Crécy-la-Chapelle
01 86 70 06 84
www.parrotworld.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités