Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le fossile d'un ancien scorpion de mer de la taille d'un chien découvert en Chine
Actualités

Le fossile d'un ancien scorpion de mer de la taille d'un chien découvert en Chine

Un scorpion de mer d’un mètre de long rôdait dans les mers de ce qui est maintenant la Chine il y a quelque 435 millions d’années, utilisant ses bras épineux géants pour piéger ses proies. C’est en tout cas ce que révèle une étude appuyée par la découverte d’un nouveau fossile et dont les détails sont publiés dans le Science Bulletin.

Un fossile exceptionnel

Les euryptérides ou scorpions de mer constituent un groupe important d’arthropodes chélicérés du Paléozoïque moyen. Ces animaux étaient de plusieurs tailles. À notre connaissance, le plus petit n’était pas plus grand qu’une main humaine, tandis que le plus grand, Pentecopterus decorahensis, avait la taille d’un humain adulte. L’espèce nouvellement décrite, nommée Terropterus xiushanensis, se place entre les deux. Elle mesurait en effet environ un mètre de long à son époque, il y a entre environ 443,8 millions à 419,2 millions d’années.

L’une des familles d’euryptéridés les plus remarquables est celle des Mixopteridae, dont les membres sont des euryptéridés assez grands et ressemblant superficiellement à des scorpions, portant des appendices antérieurs hautement spécialisés.

Jusqu’à présent, on dénombrait quatre espèces dans deux genres décrits il y a quatre-vingts ans : Mixopterus kiaeri (Norvège), Mixopterus multispinosus (New York), Mixopterus simonsoni (Estonie) et Lanarkopterus dolichoschelus (Écosse). T. xiushanensis appartenait également à cette famille. C’est par ailleurs le premier membre des Mixopteridaele à être découvert dans ce qui aurait été le supercontinent du Gondwana, né de la fracture de la Pangée.

" La distribution paléogéographique des Mixopteridae était jusqu’à présent assez limitée et aucun exemple de ce groupe n’a été découvert auparavant au Gondwana« , relèvent en effet les chercheurs. « Notre premier Mixopteridae du Gondwana, avec d’autres euryptéridé de Chine et quelques spécimens non décrits, suggère un biais de sous-collecte dans ce groupe. Des travaux futurs, en particulier en Asie, pourraient révéler une distribution plus cosmopolite de ces animaux"

Un redoutable prédateur

Comme pour les autres membres de cette famille, la deuxième et surtout la troisième paire de membres prosomaux de ces animaux étaient disproportionnées. Ces membres étaient vraisemblablement utilisés pour la capture de proies. À cette époque, les scorpions auraient été les principaux prédateurs dans leurs zones de traque sous-marines, se jetant sur des poissons et autres mollusques.

D’après les auteurs des travaux, des analogies peuvent être établies avec le " panier de capture " formé par les pédipalpes épineux des araignées fouet (Amblypygi). Pour rappel, il s’agit des appendices les plus antérieurs des arachnides habituellement dédiés au transfert de sperme des araignées mâles aux femelles. Or, chez certains arachnides, tels que les araignées fouet, les pédipalpes se sont adaptés pour arracher des proies.


Source : Brice Louvet / Sciencespost
Crédit : Yang Dinghua

Le fossile d'un ancien scorpion de mer de la taille d'un chien découvert en Chine Actualités

Le fossile d'un ancien scorpion de mer de la taille d'un chien découvert en Chine

Un scorpion de mer d’un mètre de long rôdait dans les mers de ce qui est maintenant la Chine il y a quelque 435 millions d’années, utilisant ses bras épineux géants pour piéger ses proies. C’est en tout cas ce que révèle une étude appuyée par la découverte d’un nouveau fossile et dont les détails sont publiés dans le Science Bulletin.

Un fossile exceptionnel

Les euryptérides ou scorpions de mer constituent un groupe important d’arthropodes chélicérés du Paléozoïque moyen. Ces animaux étaient de plusieurs tailles. À notre connaissance, le plus petit n’était pas plus grand qu’une main humaine, tandis que le plus grand, Pentecopterus decorahensis, avait la taille d’un humain adulte. L’espèce nouvellement décrite, nommée Terropterus xiushanensis, se place entre les deux. Elle mesurait en effet environ un mètre de long à son époque, il y a entre environ 443,8 millions à 419,2 millions d’années.

L’une des familles d’euryptéridés les plus remarquables est celle des Mixopteridae, dont les membres sont des euryptéridés assez grands et ressemblant superficiellement à des scorpions, portant des appendices antérieurs hautement spécialisés.

Jusqu’à présent, on dénombrait quatre espèces dans deux genres décrits il y a quatre-vingts ans : Mixopterus kiaeri (Norvège), Mixopterus multispinosus (New York), Mixopterus simonsoni (Estonie) et Lanarkopterus dolichoschelus (Écosse). T. xiushanensis appartenait également à cette famille. C’est par ailleurs le premier membre des Mixopteridaele à être découvert dans ce qui aurait été le supercontinent du Gondwana, né de la fracture de la Pangée.

" La distribution paléogéographique des Mixopteridae était jusqu’à présent assez limitée et aucun exemple de ce groupe n’a été découvert auparavant au Gondwana« , relèvent en effet les chercheurs. « Notre premier Mixopteridae du Gondwana, avec d’autres euryptéridé de Chine et quelques spécimens non décrits, suggère un biais de sous-collecte dans ce groupe. Des travaux futurs, en particulier en Asie, pourraient révéler une distribution plus cosmopolite de ces animaux"

Un redoutable prédateur

Comme pour les autres membres de cette famille, la deuxième et surtout la troisième paire de membres prosomaux de ces animaux étaient disproportionnées. Ces membres étaient vraisemblablement utilisés pour la capture de proies. À cette époque, les scorpions auraient été les principaux prédateurs dans leurs zones de traque sous-marines, se jetant sur des poissons et autres mollusques.

D’après les auteurs des travaux, des analogies peuvent être établies avec le " panier de capture " formé par les pédipalpes épineux des araignées fouet (Amblypygi). Pour rappel, il s’agit des appendices les plus antérieurs des arachnides habituellement dédiés au transfert de sperme des araignées mâles aux femelles. Or, chez certains arachnides, tels que les araignées fouet, les pédipalpes se sont adaptés pour arracher des proies.


Source : Brice Louvet / Sciencespost
Crédit : Yang Dinghua

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Jusqu’au 31 décembre

EXPOSITION
"VENI, VIDI... BÂTI !"

Le musée Narbo Via présente sa première exposition temporaire, Veni, Vidi… Bâti ! Cette dernière proposera une réflexion sur la persistance du prestigieux héritage architectural de la Rome antique et interrogera la notion de « fragment », architectural et archéologique.

Narbo Via
2 avenue André Mècle
11100 Narbonne
04 68 90 28 90
https://narbovia.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


35 - Ille-et-Vilaine

Jusqu'au 18 décembre

EXPOSITION
"CHÂTEAU DE FOUGÈRE : ARCHÉOLOGIE, LE PASSÉ DÉVOILÉ"

L'archéologie nous permet de comprendre le quotidien et les savoirs-faire de nos ancêtres.
Découvrez à travers cette exposition le fonctionnement d'une fouille archéologique et les objets enfouis dans le sol du territoire depuis des centaines d'anées...

Château de Fougères
Place Pierre Symon
35300 Fougères
02 99 99 79 59
www.chateau-fougeres.com


50 - Manche

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


88 - Vosges

Du 3 décembre au 2 janvier

EPINAL
"VILLAGE DE SAINT-NICOLAS"

Marché d'Artisans d'Art, manège en bois.

Place Pinau
88000 Épinal
06 80 10 76 31
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités