Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Il y a 42 000 ans, une inversion du champ magnétique de la Terre a changé notre histoire
Actualités

Il y a 42 000 ans, une inversion du champ magnétique de la Terre a changé notre histoire

Une inversion du champ magnétique terrestre et une diminution de l’activité solaire il y a 42 000 ans ont provoqué de profonds changements climatiques qui ont entraîné des modifications de l’environnement au niveau mondial et des extinctions massives, selon une nouvelle étude. Les chercheurs l’ont appelée “l’événement Adams” (ou l’excursion géomagnétique de Laschamp), d’après l’écrivain de science-fiction Douglas Adams, auteur du Guide du voyageur galactique ou le chiffre 42 était la réponse à la vie…

La Terre possède un champ magnétique qui fonctionne comme un bouclier protecteur contre les dommages causés par les radiations électromagnétiques. Mais lorsque les pôles changent, comme cela s’est produit à de nombreuses reprises dans l’histoire géologique de la planète, le bouclier s’affaiblit considérablement et laisse la planète exposée à des particules de haute énergie. La dernière fois que cela s’est produit, c’était il y a 42 000 ans et cela a duré environ 1 000 ans, pendant ce que les scientifiques appellent l’événement de Laschamp.

Les précédentes études n’ont pas pu trouver grand-chose sur l’impact de cet événement sur la planète, probablement parce que l’accent n’était pas mis sur la période pendant laquelle les pôles s’inversaient réellement, affirment Turney de l’université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) et son équipe. Aujourd’hui, ils ont découvert que l’inversion des pôles pouvait être à l’origine d’un large éventail de phénomènes climatiques et environnementaux aux conséquences graves.

Pour cette étude, les chercheurs ont effectué des analyses de radiocarbone des anneaux  (cernes) d’anciens arbres Agathis situés dans les zones humides du nord de la Nouvelle-Zélande, dont certains avaient plus de 42 000 ans. Cela a permis de suivre dans le temps l’augmentation des niveaux de carbone 14 dans l’atmosphère, qui est générée par l’augmentation des niveaux de rayonnement cosmique de haute énergie atteignant la Terre.

"Pour la toute première fois, nous avons été en mesure de dater précisément le moment et les impacts environnementaux du dernier changement de pôle magnétique. Ces découvertes ont été rendues possibles grâce aux anciens Agathis de Nouvelle-Zélande, qui ont été préservés dans les sédiments pendant plus de 40 000 ans."

Les chercheurs ont examiné de nombreux documents et matériaux provenant du monde entier, y compris des carottes/ échantillons de lacs et de glace, et ils ont découvert qu’une foule de changements environnementaux majeurs se sont produits en même temps que les niveaux de carbone 14 atteignaient leur maximum. Il s’agit notamment d’un déplacement des ceintures de pluie tropicales dans le Pacifique occidental et d’une forte croissance de la calotte glaciaire sur l’Amérique du Nord, par exemple.

Ils ont utilisé un modèle pour comprendre comment la chimie de l’atmosphère pourrait changer si le champ magnétique de la Terre disparaissait et s’il y avait une période prolongée de faible activité solaire, ce qui aurait encore réduit la protection de la Terre contre le rayonnement cosmique. Les enregistrements des carottes de glace suggèrent que de telles baisses d’activité solaire, connues sous le nom de “grands minima solaires“, ont coïncidé avec l’événement de Laschamps.

Les changements atmosphériques auraient provoqué de grands changements environnementaux et climatiques, estiment les chercheurs. Cela aurait accéléré la croissance des calottes glaciaires et contribué à l’extinction de la mégafaune australienne. De plus, cela pourrait expliquer l’apparition d’empreintes de mains à l’ocre rouge, car les humains auraient pu utiliser le pigment comme écran solaire pour faire face à l’augmentation des niveaux de rayonnement ultraviolet.

Mais ce n’est pas tout. Les conditions climatiques difficiles expliqueraient l’utilisation accrue des grottes par nos ancêtres, les espaces souterrains offrant un abri. Cela aurait accru la concurrence et aurait pu contribuer à la fin des Néandertaliens.

Alors que la dernière fois que les pôles se sont inversés remonte à 42 000 ans, les chercheurs ont déclaré qu’il y a actuellement un mouvement rapide du pôle magnétique nord à travers l’hémisphère nord. Cela pourrait éventuellement conduire à un autre renversement. Le champ magnétique s’est déjà affaibli d’environ 9% au cours des 170 dernières années. Mais tous les scientifiques ne sont pas du même avis.

Selon Turney : "Notre atmosphère est déjà remplie de carbone à des niveaux jamais vus par l’humanité auparavant. Un renversement du pôle magnétique ou un changement extrême de l’activité du Soleil serait un accélérateur sans précédent du changement climatique. Nous devons de toute urgence réduire les émissions de carbone avant qu’un tel événement aléatoire ne se reproduise."


Source : Science - A global environmental crisis 42,000 years ago
Crédit : ESA/ SWARM

Le turbulent champ magnétique de la Terre.

Il y a 42 000 ans, une inversion du champ magnétique de la Terre a changé notre histoire Actualités

Il y a 42 000 ans, une inversion du champ magnétique de la Terre a changé notre histoire

Une inversion du champ magnétique terrestre et une diminution de l’activité solaire il y a 42 000 ans ont provoqué de profonds changements climatiques qui ont entraîné des modifications de l’environnement au niveau mondial et des extinctions massives, selon une nouvelle étude. Les chercheurs l’ont appelée “l’événement Adams” (ou l’excursion géomagnétique de Laschamp), d’après l’écrivain de science-fiction Douglas Adams, auteur du Guide du voyageur galactique ou le chiffre 42 était la réponse à la vie…

La Terre possède un champ magnétique qui fonctionne comme un bouclier protecteur contre les dommages causés par les radiations électromagnétiques. Mais lorsque les pôles changent, comme cela s’est produit à de nombreuses reprises dans l’histoire géologique de la planète, le bouclier s’affaiblit considérablement et laisse la planète exposée à des particules de haute énergie. La dernière fois que cela s’est produit, c’était il y a 42 000 ans et cela a duré environ 1 000 ans, pendant ce que les scientifiques appellent l’événement de Laschamp.

Les précédentes études n’ont pas pu trouver grand-chose sur l’impact de cet événement sur la planète, probablement parce que l’accent n’était pas mis sur la période pendant laquelle les pôles s’inversaient réellement, affirment Turney de l’université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) et son équipe. Aujourd’hui, ils ont découvert que l’inversion des pôles pouvait être à l’origine d’un large éventail de phénomènes climatiques et environnementaux aux conséquences graves.

Pour cette étude, les chercheurs ont effectué des analyses de radiocarbone des anneaux  (cernes) d’anciens arbres Agathis situés dans les zones humides du nord de la Nouvelle-Zélande, dont certains avaient plus de 42 000 ans. Cela a permis de suivre dans le temps l’augmentation des niveaux de carbone 14 dans l’atmosphère, qui est générée par l’augmentation des niveaux de rayonnement cosmique de haute énergie atteignant la Terre.

"Pour la toute première fois, nous avons été en mesure de dater précisément le moment et les impacts environnementaux du dernier changement de pôle magnétique. Ces découvertes ont été rendues possibles grâce aux anciens Agathis de Nouvelle-Zélande, qui ont été préservés dans les sédiments pendant plus de 40 000 ans."

Les chercheurs ont examiné de nombreux documents et matériaux provenant du monde entier, y compris des carottes/ échantillons de lacs et de glace, et ils ont découvert qu’une foule de changements environnementaux majeurs se sont produits en même temps que les niveaux de carbone 14 atteignaient leur maximum. Il s’agit notamment d’un déplacement des ceintures de pluie tropicales dans le Pacifique occidental et d’une forte croissance de la calotte glaciaire sur l’Amérique du Nord, par exemple.

Ils ont utilisé un modèle pour comprendre comment la chimie de l’atmosphère pourrait changer si le champ magnétique de la Terre disparaissait et s’il y avait une période prolongée de faible activité solaire, ce qui aurait encore réduit la protection de la Terre contre le rayonnement cosmique. Les enregistrements des carottes de glace suggèrent que de telles baisses d’activité solaire, connues sous le nom de “grands minima solaires“, ont coïncidé avec l’événement de Laschamps.

Les changements atmosphériques auraient provoqué de grands changements environnementaux et climatiques, estiment les chercheurs. Cela aurait accéléré la croissance des calottes glaciaires et contribué à l’extinction de la mégafaune australienne. De plus, cela pourrait expliquer l’apparition d’empreintes de mains à l’ocre rouge, car les humains auraient pu utiliser le pigment comme écran solaire pour faire face à l’augmentation des niveaux de rayonnement ultraviolet.

Mais ce n’est pas tout. Les conditions climatiques difficiles expliqueraient l’utilisation accrue des grottes par nos ancêtres, les espaces souterrains offrant un abri. Cela aurait accru la concurrence et aurait pu contribuer à la fin des Néandertaliens.

Alors que la dernière fois que les pôles se sont inversés remonte à 42 000 ans, les chercheurs ont déclaré qu’il y a actuellement un mouvement rapide du pôle magnétique nord à travers l’hémisphère nord. Cela pourrait éventuellement conduire à un autre renversement. Le champ magnétique s’est déjà affaibli d’environ 9% au cours des 170 dernières années. Mais tous les scientifiques ne sont pas du même avis.

Selon Turney : "Notre atmosphère est déjà remplie de carbone à des niveaux jamais vus par l’humanité auparavant. Un renversement du pôle magnétique ou un changement extrême de l’activité du Soleil serait un accélérateur sans précédent du changement climatique. Nous devons de toute urgence réduire les émissions de carbone avant qu’un tel événement aléatoire ne se reproduise."


Source : Science - A global environmental crisis 42,000 years ago
Crédit : ESA/ SWARM

Le turbulent champ magnétique de la Terre.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

A partir du 28 février

EXPOSITION - VISITE VIRTUELLE GRATUITE
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES, LE TEMPS DE L'INTIMITÉ"

En raison de l'épidémie et de la fermeture nationale des musées, l'exposition n'aura malheureusement été ouverte au public que pendant cinq semaines.
La visite virtuelle est accessible gratuitement, depuis le site internet du Musée de Lodève et sans limite de temps. Les salles de l'exposition en 360°, les commentaires audio des œuvres... visitez l'exposition comme si vous y étiez sur votre ordinateur ou votre smartphone.
Visiter l'exposition

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités