Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Dinosaure : un nouveau super-prédateur découvert aux États-Unis
Actualités

Dinosaure : un nouveau super-prédateur découvert aux États-Unis

Chez les dinosaures, lorsque l’on parle de super-prédateurs, on évoque bien souvent les T-Rex. Effectivement, ces carnivores étaient placés tout en haut de la chaîne alimentaire durant la fin du Crétacé. Mais le règne des dinosaures fut très long. D’autres prédateurs ont donc régné bien avant eux, comme Allosaurus, il y a entre 155 et 150 millions d’années.

Ce taxon comprend un certain nombre d’espèces, la plus connue étant A. fragilis, dont la majorité des ossements ont été retrouvés dans la formation de Morrison, dans l’ouest des États-Unis. Ces prédateurs, bipèdes, étaient munis d’une longue queue servant de balancier à leur corps puissant. Ils étaient également armés de larges bras terminés par de longues griffes crochues et acérées. Et, accessoirement, certains spécimens pouvaient mesurer plus de huit mètres de long.

Mais A. fragilis ne fut pas le seul à régner sur l’Ouest américain durant le jurassique. Exposés au Musée d’histoire naturelle de l’Utah, deux spécimens fossilisés ont en effet récemment fait l’objet d’analyses. Et selon ces travaux, ils représentent en réalité une toute nouvelle espèce. Baptisée Allosaurus jimmadseni, celle-ci aurait évolué dans le même environnement que A. fragilis, mais au moins cinq millions d’années plus tôt.

30 ans d’analyses

Initialement, le corps du premier prédateur a été découvert au début des années 90. L’extraire de la roche n’avait d’ailleurs pas été une partie de plaisir. « Le bloc squelette était si lourd (2 700 kg) qu’il a fallu utiliser des explosifs pour le retirer, et un hélicoptère pour le transporter », explique dans un communiqué l’Université de l’Utah. Son crâne sera découvert quelques années plus tard, en 1996.
Puis un autre spécimen complet à 95 % – baptisé Big Al – fut également retrouvé en 1991, cette fois dans le Wyoming.

Au départ, les paléontologues pensaient que ces deux spécimens représentaient la seule espèce d’allosaure connue à cette époque dans ces contrées, A.fragilis. Mais, après 30 années d’analyses, il a finalement été conclu qu’il s’agissait d’anciens cousins.

Physiquement, A. jimmadseni avait des pattes, une queue et des bras relativement larges et longs, à l’instar d’A.fragilis. En revanche, son crâne était plus mince et plus court. Selon les chercheurs, certains spécimens pouvaient mesurer jusqu’à neuf mètres de long pour environ deux tonnes sur la balance.

À l’époque, ces dinosaures évoluaient dans de grandes plaines inondables, s’attaquant probablement à de gros herbivores, tels que des sauropodes ou des stégosaures.


Source : Université d'Utah
Credit : Todd Marshall

Dinosaure : un nouveau super-prédateur découvert aux États-Unis Actualités

Dinosaure : un nouveau super-prédateur découvert aux États-Unis

Chez les dinosaures, lorsque l’on parle de super-prédateurs, on évoque bien souvent les T-Rex. Effectivement, ces carnivores étaient placés tout en haut de la chaîne alimentaire durant la fin du Crétacé. Mais le règne des dinosaures fut très long. D’autres prédateurs ont donc régné bien avant eux, comme Allosaurus, il y a entre 155 et 150 millions d’années.

Ce taxon comprend un certain nombre d’espèces, la plus connue étant A. fragilis, dont la majorité des ossements ont été retrouvés dans la formation de Morrison, dans l’ouest des États-Unis. Ces prédateurs, bipèdes, étaient munis d’une longue queue servant de balancier à leur corps puissant. Ils étaient également armés de larges bras terminés par de longues griffes crochues et acérées. Et, accessoirement, certains spécimens pouvaient mesurer plus de huit mètres de long.

Mais A. fragilis ne fut pas le seul à régner sur l’Ouest américain durant le jurassique. Exposés au Musée d’histoire naturelle de l’Utah, deux spécimens fossilisés ont en effet récemment fait l’objet d’analyses. Et selon ces travaux, ils représentent en réalité une toute nouvelle espèce. Baptisée Allosaurus jimmadseni, celle-ci aurait évolué dans le même environnement que A. fragilis, mais au moins cinq millions d’années plus tôt.

30 ans d’analyses

Initialement, le corps du premier prédateur a été découvert au début des années 90. L’extraire de la roche n’avait d’ailleurs pas été une partie de plaisir. « Le bloc squelette était si lourd (2 700 kg) qu’il a fallu utiliser des explosifs pour le retirer, et un hélicoptère pour le transporter », explique dans un communiqué l’Université de l’Utah. Son crâne sera découvert quelques années plus tard, en 1996.
Puis un autre spécimen complet à 95 % – baptisé Big Al – fut également retrouvé en 1991, cette fois dans le Wyoming.

Au départ, les paléontologues pensaient que ces deux spécimens représentaient la seule espèce d’allosaure connue à cette époque dans ces contrées, A.fragilis. Mais, après 30 années d’analyses, il a finalement été conclu qu’il s’agissait d’anciens cousins.

Physiquement, A. jimmadseni avait des pattes, une queue et des bras relativement larges et longs, à l’instar d’A.fragilis. En revanche, son crâne était plus mince et plus court. Selon les chercheurs, certains spécimens pouvaient mesurer jusqu’à neuf mètres de long pour environ deux tonnes sur la balance.

À l’époque, ces dinosaures évoluaient dans de grandes plaines inondables, s’attaquant probablement à de gros herbivores, tels que des sauropodes ou des stégosaures.


Source : Université d'Utah
Credit : Todd Marshall

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités