Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

D'incroyables peintures rupestres découvertes en Australie
Actualités

D'incroyables peintures rupestres découvertes en Australie

De magnifiques peintures rupestres, dont des représentations de Macropodidae, une famille particulière de marsupiaux (comprenant notamment les kangourous, les wallabies...) et d'un dugong, ont été décrites le 1er octobre 2020 dans la revue Australian Archaeology.

Des bilbis en Terre d'Arnhem ?

Une équipe de chercheurs australiens a documenté 572 peintures jusqu'à maintenant inconnues, découvertes sur 87 sites différents situés dans le nord-est de la Terre d'Arnhem, une région aborigène de l'Australie. Ces découvertes ont été faites durant dix années, de 2008 à 2018, et auraient un âge compris entre 6000 et 9400 ans. Les chercheurs les ont baptisées les Maliwawa Figures. Y sont représentés des humains souvent de plus de 50 centimètres, voire en taille réelle et portant parfois des coiffes. On y voit aussi de nombreux animaux dont des Macropodidae et également un autre type de marsupial nommé bilbis. Ces animaux ne sont pourtant pas connus pour avoir vécu en Terre d'Arnhem.

"Deux de ces animaux sont dos à dos et de taille presque identique. La troisième représentation en forme de bilby semble avoir été faite à un moment différent, et peut-être par un artiste différent, car il est plus grand, a un museau plus long", remarque dans un communiqué le Dr Sally K. May, co-auteure de l'étude. Il est aussi concevable que ces animaux se trouvaient à l'époque sur cette terre aborigène ou encore qu'un artiste ait aperçu des bilbis lors d'un voyage plus au sud et qu'il les ait ensuite dessinés dans un abri pour "raconter" cette rencontre avec des créatures inconnues.

"Il est également possible que les représentations soient des wallabies agiles, des Onychogales du Nord ou des pétrogale à oreilles courtes (tous nommés wallabies en anglais, ndlr), mais toutes ces espèces ont des oreilles et un museau beaucoup plus courts que les bilbis existants et les créatures représentées à Awunbarna", remarque le Dr Sally May. Les archéologues ont également découvert une représentation de dugong, la plus ancienne connue à ce jour. Cette peinture indique que son auteur s'est rendu sur la côte. Une excursion qui semble néanmoins peu fréquente : les reproductions d'animaux marins sont rares.

Des scènes ont également été décrites. Elles semblent traduire une activité cérémonielle. Les nombreuses représentations animales laissent penser que la relation que les habitants de cette région entretenaient avec les animaux est au coeur des représentations mises au jour. "Les artistes communiquent clairement des aspects de leurs croyances culturelles, en mettant l'accent sur les animaux importants et les interactions entre les humains et d'autres humains ou animaux", remarque le professeur Taçon, co-auteur de l'étude. Ces derniers semblent regarder et parfois même participer aux cérémonies, témoins de cette relation privilégiée illustrée il y a des milliers d'années.


Source : Anne-Sophie Tassart /Sciences et Avenir
Crédit : P. Taçon

Deux représentations d'animaux dos à dos similaires à des bilbis.

D'incroyables peintures rupestres découvertes en Australie Actualités

D'incroyables peintures rupestres découvertes en Australie

De magnifiques peintures rupestres, dont des représentations de Macropodidae, une famille particulière de marsupiaux (comprenant notamment les kangourous, les wallabies...) et d'un dugong, ont été décrites le 1er octobre 2020 dans la revue Australian Archaeology.

Des bilbis en Terre d'Arnhem ?

Une équipe de chercheurs australiens a documenté 572 peintures jusqu'à maintenant inconnues, découvertes sur 87 sites différents situés dans le nord-est de la Terre d'Arnhem, une région aborigène de l'Australie. Ces découvertes ont été faites durant dix années, de 2008 à 2018, et auraient un âge compris entre 6000 et 9400 ans. Les chercheurs les ont baptisées les Maliwawa Figures. Y sont représentés des humains souvent de plus de 50 centimètres, voire en taille réelle et portant parfois des coiffes. On y voit aussi de nombreux animaux dont des Macropodidae et également un autre type de marsupial nommé bilbis. Ces animaux ne sont pourtant pas connus pour avoir vécu en Terre d'Arnhem.

"Deux de ces animaux sont dos à dos et de taille presque identique. La troisième représentation en forme de bilby semble avoir été faite à un moment différent, et peut-être par un artiste différent, car il est plus grand, a un museau plus long", remarque dans un communiqué le Dr Sally K. May, co-auteure de l'étude. Il est aussi concevable que ces animaux se trouvaient à l'époque sur cette terre aborigène ou encore qu'un artiste ait aperçu des bilbis lors d'un voyage plus au sud et qu'il les ait ensuite dessinés dans un abri pour "raconter" cette rencontre avec des créatures inconnues.

"Il est également possible que les représentations soient des wallabies agiles, des Onychogales du Nord ou des pétrogale à oreilles courtes (tous nommés wallabies en anglais, ndlr), mais toutes ces espèces ont des oreilles et un museau beaucoup plus courts que les bilbis existants et les créatures représentées à Awunbarna", remarque le Dr Sally May. Les archéologues ont également découvert une représentation de dugong, la plus ancienne connue à ce jour. Cette peinture indique que son auteur s'est rendu sur la côte. Une excursion qui semble néanmoins peu fréquente : les reproductions d'animaux marins sont rares.

Des scènes ont également été décrites. Elles semblent traduire une activité cérémonielle. Les nombreuses représentations animales laissent penser que la relation que les habitants de cette région entretenaient avec les animaux est au coeur des représentations mises au jour. "Les artistes communiquent clairement des aspects de leurs croyances culturelles, en mettant l'accent sur les animaux importants et les interactions entre les humains et d'autres humains ou animaux", remarque le professeur Taçon, co-auteur de l'étude. Ces derniers semblent regarder et parfois même participer aux cérémonies, témoins de cette relation privilégiée illustrée il y a des milliers d'années.


Source : Anne-Sophie Tassart /Sciences et Avenir
Crédit : P. Taçon

Deux représentations d'animaux dos à dos similaires à des bilbis.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités