Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Une centaine d'œuvres pariétales découvertes dans une grotte en Espagne
Actualités

Une centaine d'œuvres pariétales découvertes dans une grotte en Espagne

Comme un ultime hommage... Quelques jours à peine après la disparition de Simon Cuencas, le dernier découvreur de la grotte de Lascaux (Dordogne) en 1940, surnommée la "Chapelle Sixtine de la Préhistoire", le hasard a voulu que soit annoncée la découverte d'une cavité ornée insoupçonnée à L'Espluga de Francoli, dans la province de Tarragone, en Catalogne (Espagne). Une "Altamira catalane", comme l'a surnommée le quotidien de Barcelone La Vanguardia.

Une centaine de figures de chevaux, de cervidés, de bovidés ainsi que des symboles abstraits

Sur les parois de la grotte de Font Major – dont le réseau de galeries est connu depuis 1853 et considéré parmi les plus longs du monde – une centaine de figures de chevaux, de cervidés, de bovidés ainsi que des symboles abstraits ont été retrouvées, délicatement incisées dans une fragile couche de limon.

estées dans l'obscurité pendant 15.000 ans, elles sont réapparues à la lueur des lampes torches d'une équipe de préhistoriens le 30 octobre 2019, la découverte n'ayant été officiellement annoncée que le 7 février 2020 : "A L'Espluga de Francoli, une équipe de l'Institut catalan de paléoécologie humaine et d'évolution sociale (IPHES) qui menait une campagne de fouilles archéologiques sous la direction de Josep Maria Vergès, du centre de recherche de l'Université Rovira i Virigili, l'URV à Barcelone, a décidé d'explorer des zones inconnues de la cavité. C'est à cette occasion qu'a été révélé ce sanctuaire", a ainsi expliqué Mariangela Vilallonga-Vives, ministre de la Culture de Catalogne, au cours d'une conférence publique.

Un art pariétal exercé au cœur d'un monde souterrain

En gardant la découverte secrète pendant plusieurs semaines, les spécialistes se sont donnés le temps de travailler en toute sérénité pour effectuer des relevés 3D des incisions et gravures préhistoriques. Ceci afin de mieux étudier ces œuvres graphiques réalisées au début du magdalénien, quand le climat du sud-ouest de l'Europe était bien plus aride et plus froid qu'aujourd'hui. Une époque de grand foisonnement culturel. Les grottes ont été pour les populations de chasseurs qui vivaient alors dans ces régions des emplacements privilégiés pour réaliser ces œuvres graphiques dont le sens profond nous échappe toujours. Les spécialistes s'accordent toutefois à considérer qu'elles devaient avoir des fonctions essentielles dans l'expression symbolique. Un art pariétal exercé au cœur d'un monde souterrain et secret.


Source : Bernadette Arnaud / Sciences et Avenir
Crédit : Josep Maria Vergès / IPHES

Cheval gravé dans la grotte de Font Major, à L'Espluga de Francoli (Catalogne).

Une centaine d'œuvres pariétales découvertes dans une grotte en Espagne Actualités

Une centaine d'œuvres pariétales découvertes dans une grotte en Espagne

Comme un ultime hommage... Quelques jours à peine après la disparition de Simon Cuencas, le dernier découvreur de la grotte de Lascaux (Dordogne) en 1940, surnommée la "Chapelle Sixtine de la Préhistoire", le hasard a voulu que soit annoncée la découverte d'une cavité ornée insoupçonnée à L'Espluga de Francoli, dans la province de Tarragone, en Catalogne (Espagne). Une "Altamira catalane", comme l'a surnommée le quotidien de Barcelone La Vanguardia.

Une centaine de figures de chevaux, de cervidés, de bovidés ainsi que des symboles abstraits

Sur les parois de la grotte de Font Major – dont le réseau de galeries est connu depuis 1853 et considéré parmi les plus longs du monde – une centaine de figures de chevaux, de cervidés, de bovidés ainsi que des symboles abstraits ont été retrouvées, délicatement incisées dans une fragile couche de limon.

estées dans l'obscurité pendant 15.000 ans, elles sont réapparues à la lueur des lampes torches d'une équipe de préhistoriens le 30 octobre 2019, la découverte n'ayant été officiellement annoncée que le 7 février 2020 : "A L'Espluga de Francoli, une équipe de l'Institut catalan de paléoécologie humaine et d'évolution sociale (IPHES) qui menait une campagne de fouilles archéologiques sous la direction de Josep Maria Vergès, du centre de recherche de l'Université Rovira i Virigili, l'URV à Barcelone, a décidé d'explorer des zones inconnues de la cavité. C'est à cette occasion qu'a été révélé ce sanctuaire", a ainsi expliqué Mariangela Vilallonga-Vives, ministre de la Culture de Catalogne, au cours d'une conférence publique.

Un art pariétal exercé au cœur d'un monde souterrain

En gardant la découverte secrète pendant plusieurs semaines, les spécialistes se sont donnés le temps de travailler en toute sérénité pour effectuer des relevés 3D des incisions et gravures préhistoriques. Ceci afin de mieux étudier ces œuvres graphiques réalisées au début du magdalénien, quand le climat du sud-ouest de l'Europe était bien plus aride et plus froid qu'aujourd'hui. Une époque de grand foisonnement culturel. Les grottes ont été pour les populations de chasseurs qui vivaient alors dans ces régions des emplacements privilégiés pour réaliser ces œuvres graphiques dont le sens profond nous échappe toujours. Les spécialistes s'accordent toutefois à considérer qu'elles devaient avoir des fonctions essentielles dans l'expression symbolique. Un art pariétal exercé au cœur d'un monde souterrain et secret.


Source : Bernadette Arnaud / Sciences et Avenir
Crédit : Josep Maria Vergès / IPHES

Cheval gravé dans la grotte de Font Major, à L'Espluga de Francoli (Catalogne).

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités