Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte d'un tardigrade fossilisé il y a 16 millions d'années
Actualités

Découverte d'un tardigrade fossilisé il y a 16 millions d'années

Des biologistes ont retrouvé dans un morceau d'ambre un minuscule fossile de tardigrade, organisme microscopique apparu sur Terre il y a plus de 500.000 millions d'années. Les tardigrades fossilisés étant extrêmement rares, cette découverte suscite l'espoir de mieux comprendre l'évolution de ces êtres super-résistants.

Ils ne sont peut-être pas capables de survivre à un crash sur la Lune, mais ils n’en restent pas moins l’un des organismes les plus fascinants de notre planète. Les tardigrades, ces êtres minuscules à la robustesse hors pair, aussi surnommés "oursons d’eau", ont prospéré sur la Terre il y a 500 millions d’années et ne l’ont jamais quittée depuis. Cohabitation avec les dinosaures, impact de météorite, périodes glaciaires, prolifération de l’espèce humaine… Ils ont à vrai dire tout connu (mais pas sûr qu’ils soient en mesure de tout raconter).

"Lignée fantôme"

Pourtant, malgré leur longue histoire évolutive et leur vaste répartition géographique, ils n’ont laissé que de rarissimes traces de leur passage. "Ils sont comme une lignée fantôme pour les paléontologues, car ils n'ont pratiquement aucune trace fossile", explique à CNN Phillip Barden, biologiste de l’évolution à l’Institut de technologie du New Jersey. C’est pourquoi la découverte d’un fossile de tardigrade est un petit événement dans le monde de la paléontologie.

Dans un article publié le 6 octobre 2021 dans les Proceedings of the Royal Society B, une équipe de chercheurs, parmi lesquels Phillip Barden, annonce avoir enregistré le troisième fossile de tardigrade au monde. Celui-ci a été retrouvé dans un morceau d’ambre vieux de 16 millions d’années prélevé en République dominicaine, tandis que les deux précédents proviennent d'un gisement du Crétacé en Amérique du Nord. Il s'agit du premier fossile de tardigrade du Cénozoïque, notre ère géologique actuelle qui a commencé il y a 66 millions d'années. La trouvaille est d’autant plus intéressante qu’elle concerne un spécimen appartenant à une espèce de tardigrades nouvellement nommée et encore présente de nos jours, Isohypsibioidea. On dénombre aujourd’hui environ 1.300 espèces de tardigrades.

D'énigmatiques super-héros

Pour rappel, les tardigrades sont apparentés à des arthropodes microscopiques, leur taille n’excédant pas les 1 millimètre. Bien qu'on les trouve couramment dans l'eau – et plus largement là où il y a de la mousse et de l’humidité -, ils sont connus pour leur capacité à survivre et même à prospérer dans les environnements les plus extrêmes. Ils peuvent par exemple entrer dans une forme de stase réversible en se desséchant, résister au rayonnement ionisant ou encore évoluer dans le vide spatial. Ils ont huit pattes dotées de petites griffes (les tardigrades sont d'ailleurs les plus petits animaux connus dotés de pattes), un cerveau, un système nerveux central et une sorte de ventouse derrière leur bouche, le pharynx, pour se nourrir.

Le fossile récemment retrouvé offre aux chercheurs un aperçu exceptionnel de l'évolution de ces petits êtres. Car il reste tout à apprendre de la façon dont ils ont changé aux cours des centaines de millions d'années qui se sont écoulées depuis leur apparition. "La découverte de restes fossiles de tardigrades est un événement passionnant qui nous permet d’observer empiriquement leur progression à travers l'histoire de la Terre", se réjouit Phillip Barden dans un communiqué. "Nous ne faisons qu'effleurer la surface lorsqu'il s'agit de comprendre les communautés de tardigrades vivants, en particulier dans des endroits comme les Caraïbes où ils n'ont pas été étudiés."

Des fossiles ignorés ?

L'équipe de recherche explique n'avoir pas tout de suite repéré la petite bête dans le morceau d'ambre : "C'était une inclusion cachée dans le coin d'une pièce d'ambre aux côtés de trois espèces de fourmis différentes" étudiées dans le laboratoire. "On ne l'a pas repérée durant des mois", raconte Phillip Barden. Il se pourrait ainsi que de nombreux tardigrades fossiles soient jusqu'ici passés inaperçus des chercheurs. "Nous espérons que ce travail encourage nos collègues à examiner de plus près leurs échantillons d'ambre avec des techniques similaires afin de mieux comprendre ces organismes cryptiques." Le message est passé.


Source : Marine Benoit / Sciences et Avenir
Crédit : Marc A. Mapalo/Université d'Harvard

Une vue rapprochée du fossile de tardigrade retrouvé dans un morceau d'ambre vieux de 16 millions d'années. Celui-ci fait moins d'un millimètre de longueur.

Découverte d'un tardigrade fossilisé il y a 16 millions d'années Actualités

Découverte d'un tardigrade fossilisé il y a 16 millions d'années

Des biologistes ont retrouvé dans un morceau d'ambre un minuscule fossile de tardigrade, organisme microscopique apparu sur Terre il y a plus de 500.000 millions d'années. Les tardigrades fossilisés étant extrêmement rares, cette découverte suscite l'espoir de mieux comprendre l'évolution de ces êtres super-résistants.

Ils ne sont peut-être pas capables de survivre à un crash sur la Lune, mais ils n’en restent pas moins l’un des organismes les plus fascinants de notre planète. Les tardigrades, ces êtres minuscules à la robustesse hors pair, aussi surnommés "oursons d’eau", ont prospéré sur la Terre il y a 500 millions d’années et ne l’ont jamais quittée depuis. Cohabitation avec les dinosaures, impact de météorite, périodes glaciaires, prolifération de l’espèce humaine… Ils ont à vrai dire tout connu (mais pas sûr qu’ils soient en mesure de tout raconter).

"Lignée fantôme"

Pourtant, malgré leur longue histoire évolutive et leur vaste répartition géographique, ils n’ont laissé que de rarissimes traces de leur passage. "Ils sont comme une lignée fantôme pour les paléontologues, car ils n'ont pratiquement aucune trace fossile", explique à CNN Phillip Barden, biologiste de l’évolution à l’Institut de technologie du New Jersey. C’est pourquoi la découverte d’un fossile de tardigrade est un petit événement dans le monde de la paléontologie.

Dans un article publié le 6 octobre 2021 dans les Proceedings of the Royal Society B, une équipe de chercheurs, parmi lesquels Phillip Barden, annonce avoir enregistré le troisième fossile de tardigrade au monde. Celui-ci a été retrouvé dans un morceau d’ambre vieux de 16 millions d’années prélevé en République dominicaine, tandis que les deux précédents proviennent d'un gisement du Crétacé en Amérique du Nord. Il s'agit du premier fossile de tardigrade du Cénozoïque, notre ère géologique actuelle qui a commencé il y a 66 millions d'années. La trouvaille est d’autant plus intéressante qu’elle concerne un spécimen appartenant à une espèce de tardigrades nouvellement nommée et encore présente de nos jours, Isohypsibioidea. On dénombre aujourd’hui environ 1.300 espèces de tardigrades.

D'énigmatiques super-héros

Pour rappel, les tardigrades sont apparentés à des arthropodes microscopiques, leur taille n’excédant pas les 1 millimètre. Bien qu'on les trouve couramment dans l'eau – et plus largement là où il y a de la mousse et de l’humidité -, ils sont connus pour leur capacité à survivre et même à prospérer dans les environnements les plus extrêmes. Ils peuvent par exemple entrer dans une forme de stase réversible en se desséchant, résister au rayonnement ionisant ou encore évoluer dans le vide spatial. Ils ont huit pattes dotées de petites griffes (les tardigrades sont d'ailleurs les plus petits animaux connus dotés de pattes), un cerveau, un système nerveux central et une sorte de ventouse derrière leur bouche, le pharynx, pour se nourrir.

Le fossile récemment retrouvé offre aux chercheurs un aperçu exceptionnel de l'évolution de ces petits êtres. Car il reste tout à apprendre de la façon dont ils ont changé aux cours des centaines de millions d'années qui se sont écoulées depuis leur apparition. "La découverte de restes fossiles de tardigrades est un événement passionnant qui nous permet d’observer empiriquement leur progression à travers l'histoire de la Terre", se réjouit Phillip Barden dans un communiqué. "Nous ne faisons qu'effleurer la surface lorsqu'il s'agit de comprendre les communautés de tardigrades vivants, en particulier dans des endroits comme les Caraïbes où ils n'ont pas été étudiés."

Des fossiles ignorés ?

L'équipe de recherche explique n'avoir pas tout de suite repéré la petite bête dans le morceau d'ambre : "C'était une inclusion cachée dans le coin d'une pièce d'ambre aux côtés de trois espèces de fourmis différentes" étudiées dans le laboratoire. "On ne l'a pas repérée durant des mois", raconte Phillip Barden. Il se pourrait ainsi que de nombreux tardigrades fossiles soient jusqu'ici passés inaperçus des chercheurs. "Nous espérons que ce travail encourage nos collègues à examiner de plus près leurs échantillons d'ambre avec des techniques similaires afin de mieux comprendre ces organismes cryptiques." Le message est passé.


Source : Marine Benoit / Sciences et Avenir
Crédit : Marc A. Mapalo/Université d'Harvard

Une vue rapprochée du fossile de tardigrade retrouvé dans un morceau d'ambre vieux de 16 millions d'années. Celui-ci fait moins d'un millimètre de longueur.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 6 novembre

SON & LUMIERE
CHATEAU ROYAL DE BLOIS

Chaque soir, dès la tombée de la nuit, devenez le témoin d'une expérience époustouflante !
Sur les 4 façades de la cour, projections d'images vidéo monumentales et effets spéciaux immersifs s’emparent de l’architecture grandiose des lieux, métamorphosent le château et lui donnent vie.

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


45 - Loiret

Du 9 au 24 octobre

CONCOURS PHOTOS
"AUTOMNE"  

L’automne est une saison extraordinaire à l’Arboretum des Grandes Bruyères. Les tableaux paysagers prennent des couleurs flamboyantes et les ambiances vous transportent en Chine et au Canada. Le rouge, l’orange et le jaune se déclinent en mille nuances éclatantes. Immergez-vous dans ces paysages, photographiez-les et tentez de gagner des cadeaux ! Ouvert à tous, petits et grands, amateurs et professionnels.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


Les 17 et 24 octobre

VISITES GUIDÉES - Arboretum des Grandes Bruyères
"DIMANCHE D'AUTOMNE"  

Visites guidées à 15h Certains arbres ont leurs plus beaux atours à l’automne. Ils revêtent leurs manteaux aux couleurs flamboyantes et créent entre eux des paysages exceptionnels. Au delà encore de la beauté, chacun a son histoire et ses petits secrets. Venez les découvrir et vous émerveiller ! Adulte 15 € / 6-12 ans 5 € / Gratuit jusqu'à 5 ans.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


50 - Manche

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"RIVAGES"

Photographe et aventurière, Amélie Blondiaux a parcouru à l'automne 2020 l'intégralité du GR 223 pour capter les nombreuses facettes du littoral de la Manche et promouvoir la mobilité douce dans le département.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 7 novembre

EXPOSITION
"LA VIE SECRÈTE DU SOL"

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ ¼ des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaitre pour mieux les protéger.
L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


74 - Haute-Savoie

Du 23 octobre au 6 novembre

ACRO AVENTURES TALLOIRES
"CHASSE AU TRÉSOR D’HALLOWEEN"

Partez à la chasse au trésor. Une activité familiale accessible à tous ! "Hervé l’Araignée" de 3 à 7 ans et "Le Fantôme des Dents de Lanfon" de 8 à 13 ans.

Acro'Aventures Talloires
Route de Planfait
74290 Talloires
06 07 56 90 58
www.talloires.acro-aventures.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités