Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte du lieu de naissance de l'humanité
Actualités

Découverte du lieu de naissance de l'humanité

Les humains anatomiquement modernes, autrement dit les Homo Sapiens, sont apparus en Afrique il y a entre 240 et 165 000 ans. Mais la zone géographique de l'émergence de cette lignée fait toujours débat : certains fossiles suggèrent une origine est-africaine mais les marqueurs génétiques plaident pour une genèse plus australe. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature conforte cette seconde hypothèse.

Les premiers humains auraient évolué dans ce qui est aujourd'hui un désert de sel

C'est une analyse multi-source qui a conduit Vanessa Hayes, de l'Institut Garvan à l'Université de Sydney (Australie), à la conclusion que l'humanité est née au sud du bassin du  Zambèze, le 4ème fleuve d'Afrique qui abrite les célèbres chutes Victoria. Une région qui comprend le nord du Botswana jusqu’à la Namibie à l’ouest et jusqu'au Zimbabwe à l’est. Plus précisément, les premiers humains auraient évolué dans le pan de Makgadikgadi qui est aujourd'hui un désert de sel. À l'époque, la région était beaucoup plus propice à l'épanouissement d'une communauté de Sapiens : un immense lac en cours de morcellement occupait la zone qui était également garnie de forêts luxuriantes et de zones marécageuses particulièrement fertiles.

Pour identifier l'origine géographique de l'humanité, la chercheuse a mené une vaste étude génétique sur l'ADN mitochondrial de 1.217 habitants du sud de l'Afrique dont 198 nouveaux profils rares découverts en prélevant du sang chez des habitants d'Afrique du Sud et de Namibie. L'ADN mitochondrial qui se transmet par les mères accumule les mutations au fil des générations et en effectuant des comparaisons entre individus, il est possible de remonter l'histoire de l'humanité. La scientifique a également intégré dans son travail des données paléoclimatiques, géologiques ainsi que des marqueurs ethnolinguistiques. Cette vaste revue a permis d'identifier le pan de Makgadikgadi comme point d'ancrage des premiers humains.

Des migrations liées au climat

Ces premiers hommes modernes ont profité de cette région prospère et fertile pendant près de 70.000 ans avant de se risquer vers le nord-est, il y a 130.000 ans, puis vers le sud-ouest, il y a 110.000 ans. Ce sont sans doute des changements climatiques qui ont motivé ces premiers déplacements : l'augmentation de la pluviométrie régionale a ouvert des corridors verts dans les zones arides qui entouraient le lac. Profitant de ces routes fertiles, les humains ont pu se déplacer et notamment gagner la mer vers le sud-ouest où ils ont prospéré en apprenant à consommer les produits de la mer. Une population semble toutefois être restée dans la région et n'a pas bougé depuis, on retrouve sa trace chez les habitants du désert de Kalahari.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Chris Bennett, Evolving Picture, Sydney, Australia

La scientifique Vanessa Hayes en conversation avec des habitants du désert du Kalahari, qui descendent des premières populations humaines.

Découverte du lieu de naissance de l'humanité Actualités

Découverte du lieu de naissance de l'humanité

Les humains anatomiquement modernes, autrement dit les Homo Sapiens, sont apparus en Afrique il y a entre 240 et 165 000 ans. Mais la zone géographique de l'émergence de cette lignée fait toujours débat : certains fossiles suggèrent une origine est-africaine mais les marqueurs génétiques plaident pour une genèse plus australe. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature conforte cette seconde hypothèse.

Les premiers humains auraient évolué dans ce qui est aujourd'hui un désert de sel

C'est une analyse multi-source qui a conduit Vanessa Hayes, de l'Institut Garvan à l'Université de Sydney (Australie), à la conclusion que l'humanité est née au sud du bassin du  Zambèze, le 4ème fleuve d'Afrique qui abrite les célèbres chutes Victoria. Une région qui comprend le nord du Botswana jusqu’à la Namibie à l’ouest et jusqu'au Zimbabwe à l’est. Plus précisément, les premiers humains auraient évolué dans le pan de Makgadikgadi qui est aujourd'hui un désert de sel. À l'époque, la région était beaucoup plus propice à l'épanouissement d'une communauté de Sapiens : un immense lac en cours de morcellement occupait la zone qui était également garnie de forêts luxuriantes et de zones marécageuses particulièrement fertiles.

Pour identifier l'origine géographique de l'humanité, la chercheuse a mené une vaste étude génétique sur l'ADN mitochondrial de 1.217 habitants du sud de l'Afrique dont 198 nouveaux profils rares découverts en prélevant du sang chez des habitants d'Afrique du Sud et de Namibie. L'ADN mitochondrial qui se transmet par les mères accumule les mutations au fil des générations et en effectuant des comparaisons entre individus, il est possible de remonter l'histoire de l'humanité. La scientifique a également intégré dans son travail des données paléoclimatiques, géologiques ainsi que des marqueurs ethnolinguistiques. Cette vaste revue a permis d'identifier le pan de Makgadikgadi comme point d'ancrage des premiers humains.

Des migrations liées au climat

Ces premiers hommes modernes ont profité de cette région prospère et fertile pendant près de 70.000 ans avant de se risquer vers le nord-est, il y a 130.000 ans, puis vers le sud-ouest, il y a 110.000 ans. Ce sont sans doute des changements climatiques qui ont motivé ces premiers déplacements : l'augmentation de la pluviométrie régionale a ouvert des corridors verts dans les zones arides qui entouraient le lac. Profitant de ces routes fertiles, les humains ont pu se déplacer et notamment gagner la mer vers le sud-ouest où ils ont prospéré en apprenant à consommer les produits de la mer. Une population semble toutefois être restée dans la région et n'a pas bougé depuis, on retrouve sa trace chez les habitants du désert de Kalahari.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Chris Bennett, Evolving Picture, Sydney, Australia

La scientifique Vanessa Hayes en conversation avec des habitants du désert du Kalahari, qui descendent des premières populations humaines.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités