Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Ce qui fera disparaitre toute vie sur Terre dans un milliard d'années
Actualités

Ce qui fera disparaitre toute vie sur Terre dans un milliard d'années

L'évolution de la Terre n'augure rien de bon : l'oxygène, tellement précieux à la vie, sera éliminé de l'atmosphère dans un milliard d'années en raison du manque de photosynthèse. L'oxygène n'aura été ainsi qu'une petite parenthèse dans l'évolution de la Planète.

Dans 5 à 7 milliards d'années, le Soleil aura épuisé son hélium et se transformera en géante rouge, multipliant son rayon par 1.000, et happant peu à peu la Terre dans son halo brûlant. La température à la surface de la Terre sera alors tellement élevée que les océans s'évaporeront. Mais la plupart des formes de vie aura été rayée de la surface la Planète bien avant et ce, en raison du manque d’oxygène, estime une nouvelle étude parue dans Nature Geoscience.

En réalité, c'est d'abord le manque de dioxyde de carbone qui va faire aboutir ce scénario cataclysmique. En effet, au fur et à mesure du réchauffement de la Terre, de plus en plus de vapeur d'eau va se former, ce qui se traduira par une absorption régulière du dioxyde de carbone, nécessaire à la photosynthèse des plantes. Ces dernières seront alors incapables de survivre et de produire de l'oxygène. « L'effondrement du niveau d'oxygène sera vertigineux », prévient Christopher Reinhard, l'un des deux auteurs de l'article. Dans un milliard d'années, l’atmosphère ne contiendra plus que 1 % d'oxygène contre 20 à 21 % aujourd'hui.

Un effondrement de l'oxygène ultra rapide

Et la chute sera particulièrement brutale : selon les modélisations des chercheurs, tout l'oxygène pourrait disparaître en moins de 10.000 années. Parallèlement, la teneur en méthane de l'atmosphère sera multipliée par 10.000. « La composition de l'atmosphère ressemblera alors à celle qu'a connue la Terre avant la Grande Oxydation, survenue il y a environ 2,4 milliards d'années », prévient Christopher Reinhard.

Les conséquences sur la biosphère seront catastrophiques. Privées d'oxygène, les plantes terrestres et aquatiques mourront ainsi que tous les animaux dépendant d'elles pour leur nourriture. La disparition de l'oxygène entraînera aussi celle de l’ozone, ce qui exposera la Terre aux radiations ultraviolettes du Soleil qui brûleront les organismes marins à la surface de l'eau et les plantes. « Ne subsisteront alors plus que des bactéries anaérobies et primitives », affirme Christopher Reinhard.

L’oxygène, une petite parenthèse dans l’histoire de la Terre

Ces prévisions correspondent à peu près à celle d'une précédente étude menée en 2013 (voir ci-dessous) qui avait calculé que la Terre cesserait d'être habitable entre 1,75 et 3,25 milliards d'années. Les auteurs avaient estimé que les espèces végétales les moins résistantes (plantes C3) disparaitront dans 500 millions d'années et que seuls quelques microbes survivront encore dans 2,8 milliards d'années. L'Homme, lui, aura disparu bien avant tout cela. Peut-être décimé par un astéroïde géant comme les dinosaures ou un virus dévastateur.

Dans l'histoire de la Terre, l'oxygénation atmosphérique n'aura donc été qu'une petite parenthèse. Si l'on situe l'apparition de la Terre à 4,5 milliards d'années et sa mort à environ 5 milliards d'années, on aura eu seulement 3,5 millards d'années avec un niveau d'oxygène suffisant à la vie aérobie, soit un tiers de l'existence terrestre. Autant dire que trouver une planète dans l'univers avec une atmosphère comparable à la nôtre relèverait d'une coïncidence extraordinaire.


Source : Céline Deluzarche / Futura
Crédit : sarayut_sy, Adobe Stock  

La disparition de la couche d'ozone entraînera la mort de la plupart des organismes vivants.

Ce qui fera disparaitre toute vie sur Terre dans un milliard d'années Actualités

Ce qui fera disparaitre toute vie sur Terre dans un milliard d'années

L'évolution de la Terre n'augure rien de bon : l'oxygène, tellement précieux à la vie, sera éliminé de l'atmosphère dans un milliard d'années en raison du manque de photosynthèse. L'oxygène n'aura été ainsi qu'une petite parenthèse dans l'évolution de la Planète.

Dans 5 à 7 milliards d'années, le Soleil aura épuisé son hélium et se transformera en géante rouge, multipliant son rayon par 1.000, et happant peu à peu la Terre dans son halo brûlant. La température à la surface de la Terre sera alors tellement élevée que les océans s'évaporeront. Mais la plupart des formes de vie aura été rayée de la surface la Planète bien avant et ce, en raison du manque d’oxygène, estime une nouvelle étude parue dans Nature Geoscience.

En réalité, c'est d'abord le manque de dioxyde de carbone qui va faire aboutir ce scénario cataclysmique. En effet, au fur et à mesure du réchauffement de la Terre, de plus en plus de vapeur d'eau va se former, ce qui se traduira par une absorption régulière du dioxyde de carbone, nécessaire à la photosynthèse des plantes. Ces dernières seront alors incapables de survivre et de produire de l'oxygène. « L'effondrement du niveau d'oxygène sera vertigineux », prévient Christopher Reinhard, l'un des deux auteurs de l'article. Dans un milliard d'années, l’atmosphère ne contiendra plus que 1 % d'oxygène contre 20 à 21 % aujourd'hui.

Un effondrement de l'oxygène ultra rapide

Et la chute sera particulièrement brutale : selon les modélisations des chercheurs, tout l'oxygène pourrait disparaître en moins de 10.000 années. Parallèlement, la teneur en méthane de l'atmosphère sera multipliée par 10.000. « La composition de l'atmosphère ressemblera alors à celle qu'a connue la Terre avant la Grande Oxydation, survenue il y a environ 2,4 milliards d'années », prévient Christopher Reinhard.

Les conséquences sur la biosphère seront catastrophiques. Privées d'oxygène, les plantes terrestres et aquatiques mourront ainsi que tous les animaux dépendant d'elles pour leur nourriture. La disparition de l'oxygène entraînera aussi celle de l’ozone, ce qui exposera la Terre aux radiations ultraviolettes du Soleil qui brûleront les organismes marins à la surface de l'eau et les plantes. « Ne subsisteront alors plus que des bactéries anaérobies et primitives », affirme Christopher Reinhard.

L’oxygène, une petite parenthèse dans l’histoire de la Terre

Ces prévisions correspondent à peu près à celle d'une précédente étude menée en 2013 (voir ci-dessous) qui avait calculé que la Terre cesserait d'être habitable entre 1,75 et 3,25 milliards d'années. Les auteurs avaient estimé que les espèces végétales les moins résistantes (plantes C3) disparaitront dans 500 millions d'années et que seuls quelques microbes survivront encore dans 2,8 milliards d'années. L'Homme, lui, aura disparu bien avant tout cela. Peut-être décimé par un astéroïde géant comme les dinosaures ou un virus dévastateur.

Dans l'histoire de la Terre, l'oxygénation atmosphérique n'aura donc été qu'une petite parenthèse. Si l'on situe l'apparition de la Terre à 4,5 milliards d'années et sa mort à environ 5 milliards d'années, on aura eu seulement 3,5 millards d'années avec un niveau d'oxygène suffisant à la vie aérobie, soit un tiers de l'existence terrestre. Autant dire que trouver une planète dans l'univers avec une atmosphère comparable à la nôtre relèverait d'une coïncidence extraordinaire.


Source : Céline Deluzarche / Futura
Crédit : sarayut_sy, Adobe Stock  

La disparition de la couche d'ozone entraînera la mort de la plupart des organismes vivants.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités