Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un crapaud qui imite une vipère pour éviter les prédateurs
Actualités

Un crapaud qui imite une vipère pour éviter les prédateurs

La nature multiplie les exemples de camouflage où des animaux adoptent l'aspect ou le comportement d'une autre espèce. Souvent ce mimétisme sert à éviter les prédateurs mais parfois aussi à attirer des proies. Le Journal of Natural History décrit ainsi pour la première fois l'exemple d'un crapaud imitant l'aspect d'une vipère !

Un cas de mimétisme batésien

Les deux protagonistes de cette histoire sont le crapaud géant du Congo, Sclerophrys channingi, et la vipère du Gabon, Bitis gabonica. L'amphibien fait partie des plus gros d'Afrique sub-saharienne ce qui en fait un mets de choix pour de nombreux prédateurs. Tandis que le serpent à les plus longs crocs de son règne et qu'il produit aussi la plus grande quantité de venin connue. Peu nombreux sont les animaux qui osent l'approcher et arborer ses couleurs est assurément le gage d'une quiétude assurée.

C'est semble-t-il le choix qu'a fait le crapaud du Congo : la forme de son corps et ses motifs de couleurs sont similaires...à la tête de la vipère du Gabon ! Il s'agit là d'un cas spectaculaire de mimétisme batésien, une forme d'imitation dans laquelle une espèce inoffensive adopte l'aspect d'une autre toxique ou dangereuse. Pour en être certain, une équipe internationale a observé pendant près de dix ans des spécimens des deux espèces à l'état sauvage (une chose très difficile car les rencontres sont rares) et a aussi examiné des animaux dans des zoos ou des musées. Les scientifiques ont ainsi pu confirmer que le crapaud avait bien imité la vipère.

Une imitation pas que visuelle

Le crapaud du Congo est allé beaucoup plus loin dans le mimétisme que la simple imitation visuelle passive. Des observations rapportent qu'il peut également émettre, quand il est menacé, un sifflement presque similaire à celui de la vipère qui s'apprête à frapper. Il semble qu'il puisse aussi adopter une position qui évoque la tête d'un serpent prêt à mordre mais la seule description de ce comportement date d'un siècle. Si le crapaud du Congo imite si parfaitement la vipère du Gabon, c'est parce-que ces deux espèces co-évoluent depuis des millions d'années sur la même zone géographique. Les deux sont apparues au début du Pliocène, il y a environ 4 ou 5 millions d'années et depuis, elles ne se sont plus quittées.


Source : Journal of Natural History
Crédit : Colin Tilbury

A gauche le corps d'un jeune crapaud du Congo et à droite la tête de la vipère du Gabon. Le crapaud a adopté une forme triangulaire avec une ligne médiane qui sépare son dos et des taches noires qui évoquent la vipère.

Un crapaud qui imite une vipère pour éviter les prédateurs Actualités

Un crapaud qui imite une vipère pour éviter les prédateurs

La nature multiplie les exemples de camouflage où des animaux adoptent l'aspect ou le comportement d'une autre espèce. Souvent ce mimétisme sert à éviter les prédateurs mais parfois aussi à attirer des proies. Le Journal of Natural History décrit ainsi pour la première fois l'exemple d'un crapaud imitant l'aspect d'une vipère !

Un cas de mimétisme batésien

Les deux protagonistes de cette histoire sont le crapaud géant du Congo, Sclerophrys channingi, et la vipère du Gabon, Bitis gabonica. L'amphibien fait partie des plus gros d'Afrique sub-saharienne ce qui en fait un mets de choix pour de nombreux prédateurs. Tandis que le serpent à les plus longs crocs de son règne et qu'il produit aussi la plus grande quantité de venin connue. Peu nombreux sont les animaux qui osent l'approcher et arborer ses couleurs est assurément le gage d'une quiétude assurée.

C'est semble-t-il le choix qu'a fait le crapaud du Congo : la forme de son corps et ses motifs de couleurs sont similaires...à la tête de la vipère du Gabon ! Il s'agit là d'un cas spectaculaire de mimétisme batésien, une forme d'imitation dans laquelle une espèce inoffensive adopte l'aspect d'une autre toxique ou dangereuse. Pour en être certain, une équipe internationale a observé pendant près de dix ans des spécimens des deux espèces à l'état sauvage (une chose très difficile car les rencontres sont rares) et a aussi examiné des animaux dans des zoos ou des musées. Les scientifiques ont ainsi pu confirmer que le crapaud avait bien imité la vipère.

Une imitation pas que visuelle

Le crapaud du Congo est allé beaucoup plus loin dans le mimétisme que la simple imitation visuelle passive. Des observations rapportent qu'il peut également émettre, quand il est menacé, un sifflement presque similaire à celui de la vipère qui s'apprête à frapper. Il semble qu'il puisse aussi adopter une position qui évoque la tête d'un serpent prêt à mordre mais la seule description de ce comportement date d'un siècle. Si le crapaud du Congo imite si parfaitement la vipère du Gabon, c'est parce-que ces deux espèces co-évoluent depuis des millions d'années sur la même zone géographique. Les deux sont apparues au début du Pliocène, il y a environ 4 ou 5 millions d'années et depuis, elles ne se sont plus quittées.


Source : Journal of Natural History
Crédit : Colin Tilbury

A gauche le corps d'un jeune crapaud du Congo et à droite la tête de la vipère du Gabon. Le crapaud a adopté une forme triangulaire avec une ligne médiane qui sépare son dos et des taches noires qui évoquent la vipère.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités