Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les poissons aussi souffrent de l’absence de leur partenaire
Actualités

Les poissons aussi souffrent de l’absence de leur partenaire

Les chagrins d’amour ne sont pas propres à l’espèce humaine. Lorsqu’il est séparé de son partenaire, le cichlidé zébré, petit poisson tropical, devient pessimiste. C’est ce qu’une équipe de l’université de Bourgogne, à Dijon, a établi.

C’est la première preuve d’un attachement émotionnel à son partenaire chez une espèce animale autre que l’homme. S’il est bien connu que certains animaux - mammifères, oiseaux, poissons, et même des invertébrés - agissent différemment selon leur état émotionnel, aucune étude ne s’est penchée sur l’influence d’une séparation sur leurs émotions. Pourtant, selon une étude d'une équipe de l’université de Bourgogne, publiée en juin, les cichlidés zébrés, poissons tropicaux d’eau douce, deviennent pessimistes lorsqu’ils sont séparés de leur partenaire. Les représentants de cette espèce, Amatitlania siquia de son nom scientifique, forment des couples longs et stables : pendant plusieurs semaines, les partenaires s'occupent ensemble de la construction du nid puis des alevins. Les biologistes ont également établi que plus la femelle est attachée à son partenaire, plus elle s’investit dans la reproduction. « Des chercheurs avaient déjà fait l’hypothèse d'un attachement au sein de couples d’animaux, explique François-Xavier Dechaume-Moncharmont, auteur de l’étude et maître de conférences en comportement animal à l’université de Bourgogne. Mais c’était de l’interprétation : la situation était évaluée à l’aune de nos comportements. Nous avons voulu nous débarrasser de cette subjectivité anthropomorphique.»
Qui est ton préféré ?

« Nous devions avant tout déterminer si ces poissons ont des émotions, puis les mesurer objectivement en contexte sexuel, ce que personne n’a jamais fait sur un animal », poursuit le chercheur. Pour cela, 68 femelles ont été installées à tour de rôle dans la zone centrale d'un aquarium divisé en trois zones, séparées par un grillage. Deux mâles la rejoignent alors, chacun dans un des enclos proches d’elle : grâce au grillage, ils peuvent se voir, s’entendre et s’approcher. Pour identifier le préféré de la femelle, les chercheurs observent celui avec lequel elle passe le plus de temps. Plus elle est restée aux côtés d’un mâle, plus ils considèrent sa préférence élevée. Les femelles semblent avoir peu hésité à faire leur choix : en moyenne, elles ont consacré 70,3 % de leur temps à un des deux mâles.

Alors que la moitié des femelles ont pu s’accoupler avec celui qu'elles avaient choisi, les autres ont dû rejoindre le deuxième mâle. « Ces dernières ont pondu moins vite et, au bout de trois semaines, elles avaient en moyenne 20 alevins. Celles qui ont rejoint leur mâle préféré en avaient 45. Elles se sont plus investies dans la reproduction et elles montraient moins de comportements agonistiques », affirme le maître de conférences. Après avoir mis en évidence les liens entre l’attachement et le succès reproducteur, l’équipe s’est focalisée sur les émotions des femelles.

Quantifier l’état émotionnel

La faim, les hormones, la qualité de l’alimentation ou de l’habitat… Nombreux sont les facteurs qui influencent notre état émotionnel, qui va lui-même orienter nos prises de décision et notre jugement. Le défi était de produire une évaluation objective de cet état chez les cichlidés. Les biologistes ont pour cela utilisé le test du biais du jugement. « Il s’agit d’étudier le pessimisme de ces poissons : c’est une mesure quantifiable, objective », justifie le chercheur.

Les femelles ont avant tout été entraînées à ouvrir et à distinguer des boîtes. Certaines, noires ou blanches selon les femelles, contenaient de la nourriture et étaient donc positives ; les autres boîtes, de couleur différente, étaient vides et donc négatives. Une fois cet apprentissage terminé, une troisième boîte a été introduite. Celle-ci était grise. Il s’agit d’une boite ambiguë, l’animal ignore si elle contient ou non de la nourriture. Plus il met de temps à l’ouvrir, plus il est dit pessimiste, ce qui caractérise un état émotionnel négatif. À l'inverse, si la femelle s’empresse d’y chercher à manger, elle est dite optimiste : son état émotionnel est alors positif. Ce test a été effectué à trois moments distincts : avant, pendant et après le choix de leur partenaire.

Lorsque le test est réalisé avant la formation du couple, tous les poissons agissent de la même façon : ils se précipitent sur la boîte contenant de la nourriture et délaissent l’autre. Cependant, les comportements diffèrent face à la boîte ambiguë lorsque les femelles sont avec leur mâle préféré ou avec l’autre. Alors que les premières gardent la même vitesse d’ouverture de la boîte, celles qui ont été séparées du mâle choisi tardent à se diriger vers ce signal inconnu. Ces femelles sont également celles qui avaient moins pondu.

Un produit de l'évolution ?

Cet attachement pourrait-il avoir été favorisé au cours de l’évolution afin d’augmenter le succès reproducteur ? Pour que le nouveau-né des cichlidés zébrés se développe au mieux, ses parents doivent s’occuper de lui ensemble pendant ses premières semaines : leur entente et la stabilité du couple sont donc primordiales. « Les animaux ont souvent des biais émotionnels qui altèrent leurs décisions. Si ces biais sont présents chez de nombreuses espèces, ils ont peut-être un intérêt évolutif. D’ailleurs, les psychologues ont déjà suggéré qu’il pouvait y avoir un intérêt adaptatif à l’attachement », explique François-Xavier Dechaume-Moncharmont. Cette influence du couple sur les émotions pourrait ainsi être présente dans une grande variété d’espèces monogames, notamment celles qui nécessitent des soins biparentaux longs.

L’équipe bourguignonne doit désormais étoffer cette hypothèse évolutive, et comprendre plus largement les émotions animales. « Est-ce qu’à l’inverse de ce que nous avons montré, l’état émotionnel affecte le choix du partenaire ? Combien de temps dure cet état pessimiste ? Nos résultats sont valables 24, 48 heures après la séparation. Mais des jours, des mois après… Nous n’avons pour l’instant aucune réponse à apporter. L’histoire n’est pas encore finie », analyse l’auteur. Et il n’y a pas que les poissons ! Je parie que cet attachement est présent chez d’autres espèces monogames au couple long. Je ne crois pas que le cichlidé soit une exception.»


Source : Margot Brunet / La Recherche

Les poissons aussi souffrent de l’absence de leur partenaire Actualités

Les poissons aussi souffrent de l’absence de leur partenaire

Les chagrins d’amour ne sont pas propres à l’espèce humaine. Lorsqu’il est séparé de son partenaire, le cichlidé zébré, petit poisson tropical, devient pessimiste. C’est ce qu’une équipe de l’université de Bourgogne, à Dijon, a établi.

C’est la première preuve d’un attachement émotionnel à son partenaire chez une espèce animale autre que l’homme. S’il est bien connu que certains animaux - mammifères, oiseaux, poissons, et même des invertébrés - agissent différemment selon leur état émotionnel, aucune étude ne s’est penchée sur l’influence d’une séparation sur leurs émotions. Pourtant, selon une étude d'une équipe de l’université de Bourgogne, publiée en juin, les cichlidés zébrés, poissons tropicaux d’eau douce, deviennent pessimistes lorsqu’ils sont séparés de leur partenaire. Les représentants de cette espèce, Amatitlania siquia de son nom scientifique, forment des couples longs et stables : pendant plusieurs semaines, les partenaires s'occupent ensemble de la construction du nid puis des alevins. Les biologistes ont également établi que plus la femelle est attachée à son partenaire, plus elle s’investit dans la reproduction. « Des chercheurs avaient déjà fait l’hypothèse d'un attachement au sein de couples d’animaux, explique François-Xavier Dechaume-Moncharmont, auteur de l’étude et maître de conférences en comportement animal à l’université de Bourgogne. Mais c’était de l’interprétation : la situation était évaluée à l’aune de nos comportements. Nous avons voulu nous débarrasser de cette subjectivité anthropomorphique.»
Qui est ton préféré ?

« Nous devions avant tout déterminer si ces poissons ont des émotions, puis les mesurer objectivement en contexte sexuel, ce que personne n’a jamais fait sur un animal », poursuit le chercheur. Pour cela, 68 femelles ont été installées à tour de rôle dans la zone centrale d'un aquarium divisé en trois zones, séparées par un grillage. Deux mâles la rejoignent alors, chacun dans un des enclos proches d’elle : grâce au grillage, ils peuvent se voir, s’entendre et s’approcher. Pour identifier le préféré de la femelle, les chercheurs observent celui avec lequel elle passe le plus de temps. Plus elle est restée aux côtés d’un mâle, plus ils considèrent sa préférence élevée. Les femelles semblent avoir peu hésité à faire leur choix : en moyenne, elles ont consacré 70,3 % de leur temps à un des deux mâles.

Alors que la moitié des femelles ont pu s’accoupler avec celui qu'elles avaient choisi, les autres ont dû rejoindre le deuxième mâle. « Ces dernières ont pondu moins vite et, au bout de trois semaines, elles avaient en moyenne 20 alevins. Celles qui ont rejoint leur mâle préféré en avaient 45. Elles se sont plus investies dans la reproduction et elles montraient moins de comportements agonistiques », affirme le maître de conférences. Après avoir mis en évidence les liens entre l’attachement et le succès reproducteur, l’équipe s’est focalisée sur les émotions des femelles.

Quantifier l’état émotionnel

La faim, les hormones, la qualité de l’alimentation ou de l’habitat… Nombreux sont les facteurs qui influencent notre état émotionnel, qui va lui-même orienter nos prises de décision et notre jugement. Le défi était de produire une évaluation objective de cet état chez les cichlidés. Les biologistes ont pour cela utilisé le test du biais du jugement. « Il s’agit d’étudier le pessimisme de ces poissons : c’est une mesure quantifiable, objective », justifie le chercheur.

Les femelles ont avant tout été entraînées à ouvrir et à distinguer des boîtes. Certaines, noires ou blanches selon les femelles, contenaient de la nourriture et étaient donc positives ; les autres boîtes, de couleur différente, étaient vides et donc négatives. Une fois cet apprentissage terminé, une troisième boîte a été introduite. Celle-ci était grise. Il s’agit d’une boite ambiguë, l’animal ignore si elle contient ou non de la nourriture. Plus il met de temps à l’ouvrir, plus il est dit pessimiste, ce qui caractérise un état émotionnel négatif. À l'inverse, si la femelle s’empresse d’y chercher à manger, elle est dite optimiste : son état émotionnel est alors positif. Ce test a été effectué à trois moments distincts : avant, pendant et après le choix de leur partenaire.

Lorsque le test est réalisé avant la formation du couple, tous les poissons agissent de la même façon : ils se précipitent sur la boîte contenant de la nourriture et délaissent l’autre. Cependant, les comportements diffèrent face à la boîte ambiguë lorsque les femelles sont avec leur mâle préféré ou avec l’autre. Alors que les premières gardent la même vitesse d’ouverture de la boîte, celles qui ont été séparées du mâle choisi tardent à se diriger vers ce signal inconnu. Ces femelles sont également celles qui avaient moins pondu.

Un produit de l'évolution ?

Cet attachement pourrait-il avoir été favorisé au cours de l’évolution afin d’augmenter le succès reproducteur ? Pour que le nouveau-né des cichlidés zébrés se développe au mieux, ses parents doivent s’occuper de lui ensemble pendant ses premières semaines : leur entente et la stabilité du couple sont donc primordiales. « Les animaux ont souvent des biais émotionnels qui altèrent leurs décisions. Si ces biais sont présents chez de nombreuses espèces, ils ont peut-être un intérêt évolutif. D’ailleurs, les psychologues ont déjà suggéré qu’il pouvait y avoir un intérêt adaptatif à l’attachement », explique François-Xavier Dechaume-Moncharmont. Cette influence du couple sur les émotions pourrait ainsi être présente dans une grande variété d’espèces monogames, notamment celles qui nécessitent des soins biparentaux longs.

L’équipe bourguignonne doit désormais étoffer cette hypothèse évolutive, et comprendre plus largement les émotions animales. « Est-ce qu’à l’inverse de ce que nous avons montré, l’état émotionnel affecte le choix du partenaire ? Combien de temps dure cet état pessimiste ? Nos résultats sont valables 24, 48 heures après la séparation. Mais des jours, des mois après… Nous n’avons pour l’instant aucune réponse à apporter. L’histoire n’est pas encore finie », analyse l’auteur. Et il n’y a pas que les poissons ! Je parie que cet attachement est présent chez d’autres espèces monogames au couple long. Je ne crois pas que le cichlidé soit une exception.»


Source : Margot Brunet / La Recherche

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

03 - Allier

Du 1er juin au 30 septembre

EXPOSITION
"HALTE AUX ENVAHISSEURS"

Découvrez les espèces exotiques envahissantes installées sur le trrritoire de Montluçon Communauté. Des conseils sont également donnés pour les identifier et éviter leur propagation.

Maison de la Combraille
Place Pierre Bitard
03420 Marcillat-en-Combraille
04 70 51 10 23
maisondelacombraille.over-blog.com


07 - Ardèche

Du 17 mai au 11 octobre

CANOE KAYAK EN ARDECHE

Canoë Kayak 07 propose cette saison des journées découvertes permettant de découvrir cette activité gratuitement.
Les 17 et 24 mai, 7, 14, 21, 28 juin, 5 juillet, 30 aout, 6, 13, 20, 27 septembre et 4, 11 octobre.
Mini-descente du pont d’Arc, 8 km, le matin à 9h à AM à 15h, sur réservation au 04 75 37 17 79 ou par email : charmasson.yves@wanadoo.fr

Canoë Kayak 07
Quartier de Châmes
07150 Vallon Pont d’Arc
04 75 88 03 06
www.canoekayak07.com


09 - Ariège

Du 5 au 11 août

SÉJOUR MONTAGNE – ETÉ

Spécial ados 12 -17. Un séjour d’immersion dans le milieu montagnard (vallée de l’Isard). Au programme de ce séjour : randonnées, techniques de montagne, bivouac et débrouillardise, travail manuel du bois, cuisine au feu de bois, observation de la faune pyrénéenne et de ses indices, moulages d’empreintes et bien d’autres choses.  

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


Le 19 octobre

INITIATION AU TRAVAIL MANUEL DU BOIS

Venez découvrir le travail manuel du bois tout au long de cette après-midi. Vous fabriquerez une spatule grâce à la plane et au banc à planer (sorte de banc-étau) et peut être d’autres objets en bois du quotidien.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


18 - Cher

Du 22 juin au 2 novembre

EXPOSITION
"PORTRAITS DE JARDINS"

Du jardin médiéval, vivrier et médicinal, jusqu’aux jardins ouvriers nourriciers en passant par le jardin ornemental et le jardin sauvage réserve de biodiversité, l’exposition vous propose de parcourir une histoire des jardins intimement liée à celle des Hommes.

La Tuilerie
27 rue du lieutenant Petit
18150 La Guerche-sur-l’Aubois
02 48 74 23 93
www.ciap-latuilerie.fr


21 - Côte d'Or

Du 5 avril au 17 novembre

EXPOSITION
"NATURE INCOGNITO" : la face cachée des villes

Vous me reconnaissez ? Je fais partie des millions d’espèces sauvages, animales ou végétales qui vivent dans les villes, tout près de chez nous et qui, pour la plupart, demeurent « Incognito » !
La nouvelle exposition du Jardin des sciences & Biodiversité vous invite à voir la ville autrement

Le Jardin des Sciences
Parc de l’Arquebuse
1 avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


22 - Côtes d'armor

Du 9 juillet au 22 août

ATELIERS "FUSÉE À EAU"

Tous les mardis et jeudis à 15h  : ateliers "fusée à eau" pour les enfants de 7 à 12 ans.

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


Le 2 août

29ÈME NUIT DES ÉTOILES :
"LES ASTÉROÏDES DANS LE SYSTÈME SOLAIRE"

Au programme : deux séances animées en direct par notre animateur, qui répondra à vos questions à la fin de la séance; suivi d'une observation du ciel nocturne. A partir de 20h30.

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


Le 15 septembre

SEANCES AU PLANETARIUM

A l'occasion de l'équinoxe, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 € ! A 15h00 : "Les astres et les Marées" - A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


26 - Drôme

Les 20 et 21 Juillet

TANABATA , FÊTES DES ÉTOILES

Déambulation en Yukata, concert de Koto, conférences de Yoko et Erik Borja et gastronomie japonaise salée et sucrée.

Jardin Zen d’Erik Borja
26600 Beaumont-Monteux
04 75 07 32 27
www.erikborja.fr


Les 30, 31 août et 1er Septembre

DÉAMBULATION ARTISTIQUE

L’art de mélanger plusieurs disciplines… 40 artistes (jongleurs, circassiens, danseurs, musiciens...)
 
Jardin Zen d’Erik Borja
26600 Beaumont-Monteux
04 75 07 32 27
www.erikborja.fr


34 - Hérault

Du 15 juin au 25 août

EXPOSITION
PAYS-âGES

Les collections du Musée de Lodève évoquent la transformation et l’évolution des paysages sur un territoire donné, leurs occupations successives, les activités de l’Homme qui les modifient…

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


Du 28 septembre au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


37 - Indre-et-Loire

Du 2 mai au 2 septembre

EXPOSITIONS
"1519, LA MORT DE LÉONARD DE VINCI"

La naissance d’un mythe » dans les collections de la Bibliothèque Nationale de France.

Château royal d’Amboise
Montée de l’Emir Abd el Kader
37400 Amboise
02 47 57 00 98
www.chateau-amboise.com


40 - Landes

Le 13 août  

REPAS PRÉHISTORIQUE

L'association les Puits dans le désert propose de découvrir les modes de cuisson et les saveurs de la préhistoire. Sur réservation.

Maison de la Dame
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


50 - Manche

Du 8 juin au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


65 - Hautes-Pyrénées

Le 27 juillet

VISITE NOCTURNE
GROTTES DE GARGAS

Les grottes de Gargas peuvent aussi se visiter de manière originale par le biais des visites nocturnes. Les visiteurs équipés de petites lampes torches découvrent Gargas dans des conditions proches de nos ancêtres préhistoriques.

Grottes de Gargas / Nestploria
Rd 261
65660 Aventignan
05 62 98 81 50
www.grottesdegargas.fr


66 - Pyrénées Orientales

Du 8 juillet au 30 août

ATELIERS AU MUSÉE DE TAUTAVEL

Tous les après-midi 14H30 à 18H, l’équipe d’animation vous propose des ateliers sans supplément au droit d’entrée, sans réservation : Le feu dans la préhistoire, le Tir au propulseur préhistorique, la Taille des outils en pierre, la Poterie, confection et modelage d’une lampe en argile.

Musée de préhistoire de tautavel
venue Léon Jean Gregory
66720 Tautavel
04 68 29 07 76
www.450000ans.com


Les 23 et 24 juillet

JOURNÉES DE L’HOMME DE TAUTAVEL

Pendant 2 jours à partir de 15H, la préhistoire investit les rues, ateliers gratuits dans le village, les chercheurs du centre de recherches présentent au public dans le cadre du parcours de visite du musée leurs travaux de recherche. Le 23 retrouvez aux abords du Musée les nocturnes de Tautavel Sensations*, ateliers, animations, musique, dégustations...

Musée de préhistoire de tautavel
venue Léon Jean Gregory
66720 Tautavel
04 68 29 07 76
www.450000ans.com


► Les mardis et jeudis d’août

POUR LES ENFANTS
DÉCOUVRE LE "CLUB NATURE"

Anne Marie Pujol, botaniste et phytothérapeute, accompagne les enfants pour une sortie à proximité de l’Office de Tourisme à la découverte des plantes de nos "Grands-Mères", ils apprendront ainsi tous les secrets de ces plantes vivantes et pourront confectionner leurs herbiers avec eux.

Office de Tourisme de Font-Romeu
82 avenue Emmanuel Brousse
66120 Font-Romeu
04 68 30 68 30
www.font-romeu.fr


68 - Haut-Rhin

 ► Du 6 juillet au 29 septembre

EXPOSITION
"PENNY TOYS, JOUETS CENTENAIRES À QUAT’SOUS"

Une rétrospective inédite à Soultz sur des jouets peu connus du grand public, les penny toys. Ils étaient vendus par des colporteurs dans les foires et marchés du 19e siècle aux années 1950. Bon
marché, ces jouets étaient accessibles au plus grand nombre et cachaient souvent, en prime, une friandise, un bonbon…

La Nef des Jouets
12 rue Jean Jaurès
68360 Soultz
03 89 74 30 92
www.ville-soultz.fr


70 - Haute Saône

Du 29 juin au 1er septembre

GALERIE
VERRERIE D’ART

La Rochère accueille Pédro Veloso, artiste verrier, et les élèves de l’ENSAD de Nancy présentent une exposition sur le Manteau de verre de l’architecture.

Verrerie d’Art La Rochère
Rue de la verrerie
70210 Passavant la Rochère
www.larochere.com


71 - Saône et Loire

Du 6 avril au 3 novembre

EXPOSITION
"VU, PAS VU, PAS PRIS …"
Mimétisme et camouflage dans la nature

Manger ou être mangé... la lutte pour la survie dans le monde animal passe par différents stratagèmes. Illustrations, animaux vivants ou naturalisés, tout est mis en œuvre dans l’exposition pour que mimétisme, camouflage, et dissimulation n’aient plus de secret pour vous.

Centre Eden
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


87 - Haute-Vienne

Les 21 et 22 septembre

Journée du Patrimoine
LE JARDIN DE LILIANE
Jardin remarquable

Visites guidée à 14h30. Salon de thé, vente de plantes... 5 € - Gratuit jusqu'à 16 ans.

Le Jardin de Liliane
Chateau des Bermondet
87310 Saint-Laurent-sur-Gorre
06 43 89 33 59
http://www.jardindeliliane.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités