Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les animaux terrestres qui migrent sur les plus longues distances
Actualités

Les animaux terrestres qui migrent sur les plus longues distances

Les migrations animales sont nombreuses. En règle général, les espèces concernées se déplacent pour suivre le mouvement des ressources, comme l’eau et la nourriture. Certaines tentent également d’échapper aux prédateurs ou aux parasites. Ces migrations sont vitales car elles permettent la survie de l’espèce. Le problème, c’est qu’avec la fragmentation de habitat et le réchauffement climatique ces mouvements sont de plus en plus menacés, en particulier pour les grands mammifères.

Pour tenter de les protéger, en mettant en place des corridors naturels par exemple, il est nécessaire de bien comprendre ces migrations. En évaluant les distances parcourues, notamment. En ce sens, une équipe de chercheurs a récemment analysé des décennies d’observations scientifiques pour déterminer les kilomètres parcourus (aller-retour) pour un certain nombre d’espèces.

Jusqu’à 1 350 km pour les rennes

Pour ces travaux les chercheurs ont calculé les distances de migration en mesurant une ligne droite entre le point de départ et l’arrivée. Ils ont ensuite doublé celle-ci pour obtenir la distance aller-retour. Selon ces données, il semblerait que les rennes migrent plus loin que tout autre animal terrestre connu. Deux groupes, l’un en Alaska et l’autre au Canada, parcourent en effet jusqu’à 1 350 kilomètres par an.

En seconde position, on retrouve le cerf mulet (Odocoileus hemionus) avec jusqu’à 772 kilomètres parcourus dans le Wyoming et l’Idaho (États-Unis). Suivent le gnou bleu (Connochaetes taurinus) dans le Serengeti (Tanzanie), la gazelle de Mongolie (Procapra gutturosa) et l’antilope tibétaine (Pantholops hodgsonii) avec entre 600 et 700 kilomètres parcourus.

Notons que ces distances, même si elles sont impressionnantes, sont encore loin des milliers de kilomètres parcourus chaque année par certains insectes migrateurs, comme le papillon de nuit (Hyles gallii). Certains oiseaux, comme les bécasseaux, migrent également sur plusieurs milliers de kilomètres. Tout comme les baleines à bosse, capables de migrer sur 5 000 kilomètres.

Les prédateurs devant les proies

Ces chiffres ne concernent ici que les distances parcourues durant la migration. Mais les chercheurs ont également calculé les distances totales parcourues au cours d’une année par certaines espèces. Il ressort alors, comme prévu, que les prédateurs couvrent plus de distance que les proies.

Dans cette catégorie, l’animal le plus endurant semble être le loup gris, en Mongolie, capable de couvrir 7 247 km en un an. Les renards arctiques (Vulpes lagopus) et les ânes sauvages mongols (Equus hemionus hemionus), sont également capables de passer la barre des 5 000 kilomètres en un an.

Notez également qu’en Alaska et au Canada, les loups gris parcourent plus de distance en un an que les rennes. Tout comme les ours, qui traquent les élans.


Source : Sciencenews
Crédit : Natalia_Kollegova/Pixabay

Les animaux terrestres qui migrent sur les plus longues distances Actualités

Les animaux terrestres qui migrent sur les plus longues distances

Les migrations animales sont nombreuses. En règle général, les espèces concernées se déplacent pour suivre le mouvement des ressources, comme l’eau et la nourriture. Certaines tentent également d’échapper aux prédateurs ou aux parasites. Ces migrations sont vitales car elles permettent la survie de l’espèce. Le problème, c’est qu’avec la fragmentation de habitat et le réchauffement climatique ces mouvements sont de plus en plus menacés, en particulier pour les grands mammifères.

Pour tenter de les protéger, en mettant en place des corridors naturels par exemple, il est nécessaire de bien comprendre ces migrations. En évaluant les distances parcourues, notamment. En ce sens, une équipe de chercheurs a récemment analysé des décennies d’observations scientifiques pour déterminer les kilomètres parcourus (aller-retour) pour un certain nombre d’espèces.

Jusqu’à 1 350 km pour les rennes

Pour ces travaux les chercheurs ont calculé les distances de migration en mesurant une ligne droite entre le point de départ et l’arrivée. Ils ont ensuite doublé celle-ci pour obtenir la distance aller-retour. Selon ces données, il semblerait que les rennes migrent plus loin que tout autre animal terrestre connu. Deux groupes, l’un en Alaska et l’autre au Canada, parcourent en effet jusqu’à 1 350 kilomètres par an.

En seconde position, on retrouve le cerf mulet (Odocoileus hemionus) avec jusqu’à 772 kilomètres parcourus dans le Wyoming et l’Idaho (États-Unis). Suivent le gnou bleu (Connochaetes taurinus) dans le Serengeti (Tanzanie), la gazelle de Mongolie (Procapra gutturosa) et l’antilope tibétaine (Pantholops hodgsonii) avec entre 600 et 700 kilomètres parcourus.

Notons que ces distances, même si elles sont impressionnantes, sont encore loin des milliers de kilomètres parcourus chaque année par certains insectes migrateurs, comme le papillon de nuit (Hyles gallii). Certains oiseaux, comme les bécasseaux, migrent également sur plusieurs milliers de kilomètres. Tout comme les baleines à bosse, capables de migrer sur 5 000 kilomètres.

Les prédateurs devant les proies

Ces chiffres ne concernent ici que les distances parcourues durant la migration. Mais les chercheurs ont également calculé les distances totales parcourues au cours d’une année par certaines espèces. Il ressort alors, comme prévu, que les prédateurs couvrent plus de distance que les proies.

Dans cette catégorie, l’animal le plus endurant semble être le loup gris, en Mongolie, capable de couvrir 7 247 km en un an. Les renards arctiques (Vulpes lagopus) et les ânes sauvages mongols (Equus hemionus hemionus), sont également capables de passer la barre des 5 000 kilomètres en un an.

Notez également qu’en Alaska et au Canada, les loups gris parcourent plus de distance en un an que les rennes. Tout comme les ours, qui traquent les élans.


Source : Sciencenews
Crédit : Natalia_Kollegova/Pixabay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités