Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les abeilles asiatiques utilisent des excréments pour faire fuir les frelons
Actualités

Les abeilles asiatiques utilisent des excréments pour faire fuir les frelons

La vie d'une abeille n'est pas de tout repos. En plus de sa besogne quotidienne, la récolte du nectar des fleurs, une colonie doit aussi se protéger des attaques d'autres insectes, notamment les frelons du genre Vespa. Pour se défendre, les abeilles ont mis au point plusieurs techniques, celle de l'étouffement, où un groupe d'abeilles recouvre un frelon pour qu'il meure de surchauffe, est sans doute la plus impressionnante.

Les frelons utilisent aussi des techniques d'attaques sophistiquées : avec leurs puissantes mandibules, ils mâchouillent l'entrée des ruches pour espérer y pénétrer ou alors ils laissent un marqueur chimique à l'entrée de la ruche. Ce repère sert de signal pour une potentielle attaque de masse organisée par plusieurs ouvrières qui peuvent alors décimer une colonie entière.

Les abeilles les plus exposées aux attaques de frelon ont mis en place une technique jusqu'ici jamais documentée. Les ouvrières partent à la recherche d'excréments d'animaux et les disposent à l'entrée de leur nid pour éloigner les frelons. Ce comportement est la première description de la collecte de matériel non végétal et de l'utilisation d'un outil chez les abeilles. Il a été observé chez l'espèce asiatique Apis cerana au Vietnam et décrit dans Plos One.

Des excréments pour faire fuir les frelons

Les expériences ont été menées au Vietnam, alors que plusieurs apiculteurs ont rapporté la présence d'excréments à l'entrée de leur ruche. Plusieurs colonies d'Apis cerana ont été suivies pendant dix jours. Les entomologistes ont alors observé les abeilles rapporter à la ruche des petites boules d'excréments qu'elles tenaient dans leurs mandibules après la visite d'une espèce de frelon asiatique, Vespa soror.

Plusieurs jours après l'attaque des frelons, les abeilles continuaient à disposer des excréments devant l'entrée de leur nid. Les scientifiques ont trouvé plusieurs explications à ce comportement inédit. Ils pensent que les excréments protègent l'entrée du nid des mandibules des frelons. En effet, en présence des boules de fèces, les frelons passent 94 % de temps en moins à mâchouiller l'entrée du nid quand ils se posent.

Deuxième explication, l'odeur des fèces couvre celle des marqueurs chimiques laissés par les frelons. Ces derniers leur indiquent la position de la ruche pour une éventuelle attaque de masse. Les abeilles ne récoltent des fèces que lorsqu'elles ont été attaquées par des espèces agressives comme Vespa soror. Face à des frelons de plus petite taille et qui ne pratiquent pas les attaques de masse, comme Vespa velutina, elles ne choisissent pas ce mode de défense.

Malheureusement, les abeilles mellifères européennes n'utilisent pas cette stratégie défensive et sont particulièrement vulnérables aux espèces de frelons asiatiques invasives.

« L'utilisation d'excréments d'animaux par les abeilles mellifères asiatiques met en valeur l'impressionnante suite d'armes qu'elles ont développée pour défendre leurs colonies contre l'un de leurs prédateurs les plus dangereux. Il met également en évidence les raisons pour lesquelles les abeilles mellifères européennes, qui n'ont pas ces défenses, succombent si facilement aux frelons géants lorsque les deux espèces se rencontrent », expliquent les auteurs de l'étude dans un communiqué de presse.


Source : Julie Jern / Futura science
Crédit : Darios, Adobe Stock

Les abeilles asiatiques utilisent des excréments pour faire fuir les frelons Actualités

Les abeilles asiatiques utilisent des excréments pour faire fuir les frelons

La vie d'une abeille n'est pas de tout repos. En plus de sa besogne quotidienne, la récolte du nectar des fleurs, une colonie doit aussi se protéger des attaques d'autres insectes, notamment les frelons du genre Vespa. Pour se défendre, les abeilles ont mis au point plusieurs techniques, celle de l'étouffement, où un groupe d'abeilles recouvre un frelon pour qu'il meure de surchauffe, est sans doute la plus impressionnante.

Les frelons utilisent aussi des techniques d'attaques sophistiquées : avec leurs puissantes mandibules, ils mâchouillent l'entrée des ruches pour espérer y pénétrer ou alors ils laissent un marqueur chimique à l'entrée de la ruche. Ce repère sert de signal pour une potentielle attaque de masse organisée par plusieurs ouvrières qui peuvent alors décimer une colonie entière.

Les abeilles les plus exposées aux attaques de frelon ont mis en place une technique jusqu'ici jamais documentée. Les ouvrières partent à la recherche d'excréments d'animaux et les disposent à l'entrée de leur nid pour éloigner les frelons. Ce comportement est la première description de la collecte de matériel non végétal et de l'utilisation d'un outil chez les abeilles. Il a été observé chez l'espèce asiatique Apis cerana au Vietnam et décrit dans Plos One.

Des excréments pour faire fuir les frelons

Les expériences ont été menées au Vietnam, alors que plusieurs apiculteurs ont rapporté la présence d'excréments à l'entrée de leur ruche. Plusieurs colonies d'Apis cerana ont été suivies pendant dix jours. Les entomologistes ont alors observé les abeilles rapporter à la ruche des petites boules d'excréments qu'elles tenaient dans leurs mandibules après la visite d'une espèce de frelon asiatique, Vespa soror.

Plusieurs jours après l'attaque des frelons, les abeilles continuaient à disposer des excréments devant l'entrée de leur nid. Les scientifiques ont trouvé plusieurs explications à ce comportement inédit. Ils pensent que les excréments protègent l'entrée du nid des mandibules des frelons. En effet, en présence des boules de fèces, les frelons passent 94 % de temps en moins à mâchouiller l'entrée du nid quand ils se posent.

Deuxième explication, l'odeur des fèces couvre celle des marqueurs chimiques laissés par les frelons. Ces derniers leur indiquent la position de la ruche pour une éventuelle attaque de masse. Les abeilles ne récoltent des fèces que lorsqu'elles ont été attaquées par des espèces agressives comme Vespa soror. Face à des frelons de plus petite taille et qui ne pratiquent pas les attaques de masse, comme Vespa velutina, elles ne choisissent pas ce mode de défense.

Malheureusement, les abeilles mellifères européennes n'utilisent pas cette stratégie défensive et sont particulièrement vulnérables aux espèces de frelons asiatiques invasives.

« L'utilisation d'excréments d'animaux par les abeilles mellifères asiatiques met en valeur l'impressionnante suite d'armes qu'elles ont développée pour défendre leurs colonies contre l'un de leurs prédateurs les plus dangereux. Il met également en évidence les raisons pour lesquelles les abeilles mellifères européennes, qui n'ont pas ces défenses, succombent si facilement aux frelons géants lorsque les deux espèces se rencontrent », expliquent les auteurs de l'étude dans un communiqué de presse.


Source : Julie Jern / Futura science
Crédit : Darios, Adobe Stock

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 28 février

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


85 - Vendée

Jusqu'au 31 janvier

PASS'SAISON
EXPLORA PARC

Pour toutes celles et ceux qui veulent profiter d'Explora Parc en illimité tous les jours d'ouverture 2021, c'est le moment de bien commencer l'année : profitez de 10 € de réduction sur tous nos PASS'SAISON. Rendez-vous sur www.exploraparc.com avant le 31 Janvier.

Explora Parc
Rue de la Parée Jésus
85160 Saint-Jean-de-Monts
06 22 61 45 98
www.exploraparc.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités