Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le rat à crète : sa fourrure contient un puissant poison
Actualités

Le rat à crète : sa fourrure contient un puissant poison

Les rats ont très mauvaise réputation, en raison de leur prolifération et de leur image d’animal “sale” et vecteur de maladie. Néanmoins, certaines espèces suscitent la curiosité et méritent une petite présentation. Voici le rat à crête, une espèce dont la méthode de défense est plutôt étonnante : sa fourrure contient un puissant poison !
Mignon, mais toxique

Il y a peu, nous présentions la fourmi coupeuse de feuilles de l’espèce Acromyrmex echinatior. Celle-ci a la capacité de se confectionner une sorte d’armure exosquelette intégrant des bio-minéraux. Dans cet article, nous présentons une autre espèce dont le moyen de défense surprend : le rat à crête (Lophiomys imhausi) originaire d’Afrique de l’Est, plus précisément de pays tels que l’Éthiopie, le Kenya ou encore la Somalie.

Le rat à crête ne ressemble pas vraiment aux rats que nous avons l’occasion de croiser dans nos villes. Il est d’ailleurs plutôt agréable à regarder, avec sa petite tête prolongée d’une épaisse fourrure tricolore ainsi que ses pattes velues. Cependant, il est vivement conseillé de ne s’y frotter sous aucun prétexte. En effet, cette espèce ne se fabrique pas d’armure pour de se protéger, mais utilise un autre moyen : sa fourrure contient un poison potentiellement mortel.

Un moyen de défense très ingénieux

Il faut savoir que l’espèce Acromyrmex echinatior est le seul rongeur du monde capable d’empoisonner ses ennemis. Néanmoins, l’animal ne produit pas la toxine lui-même. Selon une étude menée au Kenya et publiée dans le Journal of Mammalogy le 17 novembre 2020, celui-ci mâche l’écorce de plantes de l’espèce Acokanthera schimperi. La plante en question est en réalité un arbuste contenant des cardénolides, molécules toxiques pour la plupart des mammifères. En mélangeant les toxines à sa salive, l’animal obtient une pâte qu’il s’applique sur la fourrure.

Lorsqu’un prédateur s’approche un peu trop près du rat à crête, ce dernier dresse sa fourrure et se laisse mordre. Sa peau est d’ailleurs très robuste, résistante aux dents, griffes et becs les plus dangereux. Évidemment, le contact oral suffit à terrasser le prédateur. Celui-ci peut même en mourir dans le cas où la dose de poison est assez forte. Par ailleurs, dans les pays où vit l’animal, les cas d’empoisonnement de chiens domestiques ne sont pas rares.

Le rat a crête est lui aussi un mammifère et pourtant, mâcher l’écorce toxique ne lui cause aucun problème. Selon les chercheurs, l’animal est doté d’un estomac divisé en quatre parties. Or, l’organe contient de nombreuses bactéries qui pourraient aider à résister au poison. Enfin, ce petit empoisonneur semble être un animal pacifique, vivant une parfaite petite vie de famille !


Source : Yohan Demeure / Sciencepost
Crédit : David J. Stang / Wikipedia

Le rat à crète : sa fourrure contient un puissant poison Actualités

Le rat à crète : sa fourrure contient un puissant poison

Les rats ont très mauvaise réputation, en raison de leur prolifération et de leur image d’animal “sale” et vecteur de maladie. Néanmoins, certaines espèces suscitent la curiosité et méritent une petite présentation. Voici le rat à crête, une espèce dont la méthode de défense est plutôt étonnante : sa fourrure contient un puissant poison !
Mignon, mais toxique

Il y a peu, nous présentions la fourmi coupeuse de feuilles de l’espèce Acromyrmex echinatior. Celle-ci a la capacité de se confectionner une sorte d’armure exosquelette intégrant des bio-minéraux. Dans cet article, nous présentons une autre espèce dont le moyen de défense surprend : le rat à crête (Lophiomys imhausi) originaire d’Afrique de l’Est, plus précisément de pays tels que l’Éthiopie, le Kenya ou encore la Somalie.

Le rat à crête ne ressemble pas vraiment aux rats que nous avons l’occasion de croiser dans nos villes. Il est d’ailleurs plutôt agréable à regarder, avec sa petite tête prolongée d’une épaisse fourrure tricolore ainsi que ses pattes velues. Cependant, il est vivement conseillé de ne s’y frotter sous aucun prétexte. En effet, cette espèce ne se fabrique pas d’armure pour de se protéger, mais utilise un autre moyen : sa fourrure contient un poison potentiellement mortel.

Un moyen de défense très ingénieux

Il faut savoir que l’espèce Acromyrmex echinatior est le seul rongeur du monde capable d’empoisonner ses ennemis. Néanmoins, l’animal ne produit pas la toxine lui-même. Selon une étude menée au Kenya et publiée dans le Journal of Mammalogy le 17 novembre 2020, celui-ci mâche l’écorce de plantes de l’espèce Acokanthera schimperi. La plante en question est en réalité un arbuste contenant des cardénolides, molécules toxiques pour la plupart des mammifères. En mélangeant les toxines à sa salive, l’animal obtient une pâte qu’il s’applique sur la fourrure.

Lorsqu’un prédateur s’approche un peu trop près du rat à crête, ce dernier dresse sa fourrure et se laisse mordre. Sa peau est d’ailleurs très robuste, résistante aux dents, griffes et becs les plus dangereux. Évidemment, le contact oral suffit à terrasser le prédateur. Celui-ci peut même en mourir dans le cas où la dose de poison est assez forte. Par ailleurs, dans les pays où vit l’animal, les cas d’empoisonnement de chiens domestiques ne sont pas rares.

Le rat a crête est lui aussi un mammifère et pourtant, mâcher l’écorce toxique ne lui cause aucun problème. Selon les chercheurs, l’animal est doté d’un estomac divisé en quatre parties. Or, l’organe contient de nombreuses bactéries qui pourraient aider à résister au poison. Enfin, ce petit empoisonneur semble être un animal pacifique, vivant une parfaite petite vie de famille !


Source : Yohan Demeure / Sciencepost
Crédit : David J. Stang / Wikipedia

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 28 février

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


85 - Vendée

Jusqu'au 31 janvier

PASS'SAISON
EXPLORA PARC

Pour toutes celles et ceux qui veulent profiter d'Explora Parc en illimité tous les jours d'ouverture 2021, c'est le moment de bien commencer l'année : profitez de 10 € de réduction sur tous nos PASS'SAISON. Rendez-vous sur www.exploraparc.com avant le 31 Janvier.

Explora Parc
Rue de la Parée Jésus
85160 Saint-Jean-de-Monts
06 22 61 45 98
www.exploraparc.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités