Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le hamster est capable de boire beaucoup d'alcool sans jamais avoir la gueule de bois
Actualités

Le hamster est capable de boire beaucoup d'alcool sans jamais avoir la gueule de bois

Le hamster est l'un des plus gros buveurs du règne animal. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude publiée sur Science Direct et relayée le 26 décembre dans le magazine américain The Atlantic.

18 grammes d'alcool par jour

Les scientifiques de l'université d'Alaska Anchorage se sont penchés sur la consommation d'alcool de ces petites boules de poils. Selon Gwen Lupfer, auteur principal de l'étude, le rongeur à l'état sauvage se nourrit des fruits fermentés entassés dans son terrier. Il ingurgiterait ainsi environ 18 grammes d'alcool par kilogramme quotidiennement, soit l'équivalent pour un homme adulte d'un litre et demi d'Everclear, un alcool de maïs à 90 degrés.

Une consommation qui semble satisfaire et même procurer de la satisfaction à l'animal. Les chercheurs ont en effet proposé de l'eau et de l'alcool aux hamsters. Les rongeurs ne se sont pas fait prier, ils ont opté pour un godet d'Everclear. Un comportement qui s'explique, selon les chercheurs, par le niveau calorique plus élevé dans l'alcool que dans l'eau.

Une étude américaine menée dans les années 90 a en effet montré que les hamsters ont commencé à boire moins d'alcool lorsqu'on leur proposait des alternatives sucrées et riches en calories.
Un métabolisme très performant

Si le hamster est "imbibé", il n'est pas saoul pour autant. La gueule de bois est un mal que le petit rongeur ne connaît pas. Lorsque Gwen Lupfer étudiait la consommation d'alcool des hamsters nains, il a évalué le niveau d'ivresse des animaux sur une échelle de vacillement littérale. En notant les hamsters de zéro - pour "pas de vacillement visible" - à quatre - pour "tombe sur le côté et ne se redresse pas" - les rongeurs n'ont jamais dépassé 0,5 en moyenne.

Consommé par voie orale, l'alcool passe directement de l'intestin au foie, qui commence à décomposer la toxine psychotrope qu'est l'éthanol, explique Gwen Lupfer. Et le foie du hamster est particulièrement performant. Seules de petites quantités d'éthanol finissent dans leur sang, probablement grâce à une adaptation à leur mode de vie. "Ils auraient du mal à passer l'hiver s'ils n'aimaient pas leur propre nourriture, celle qu'ils ont eux-mêmes amassé, ou s'ils tombaient malades à cause de l'alcool qu'elle contient", explique le scientifique. La nature est bien faite.


Source : Camille Moreau  / GEO
Crédit : Pixabay

Le hamster est capable de boire beaucoup d'alcool sans jamais avoir la gueule de bois Actualités

Le hamster est capable de boire beaucoup d'alcool sans jamais avoir la gueule de bois

Le hamster est l'un des plus gros buveurs du règne animal. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude publiée sur Science Direct et relayée le 26 décembre dans le magazine américain The Atlantic.

18 grammes d'alcool par jour

Les scientifiques de l'université d'Alaska Anchorage se sont penchés sur la consommation d'alcool de ces petites boules de poils. Selon Gwen Lupfer, auteur principal de l'étude, le rongeur à l'état sauvage se nourrit des fruits fermentés entassés dans son terrier. Il ingurgiterait ainsi environ 18 grammes d'alcool par kilogramme quotidiennement, soit l'équivalent pour un homme adulte d'un litre et demi d'Everclear, un alcool de maïs à 90 degrés.

Une consommation qui semble satisfaire et même procurer de la satisfaction à l'animal. Les chercheurs ont en effet proposé de l'eau et de l'alcool aux hamsters. Les rongeurs ne se sont pas fait prier, ils ont opté pour un godet d'Everclear. Un comportement qui s'explique, selon les chercheurs, par le niveau calorique plus élevé dans l'alcool que dans l'eau.

Une étude américaine menée dans les années 90 a en effet montré que les hamsters ont commencé à boire moins d'alcool lorsqu'on leur proposait des alternatives sucrées et riches en calories.
Un métabolisme très performant

Si le hamster est "imbibé", il n'est pas saoul pour autant. La gueule de bois est un mal que le petit rongeur ne connaît pas. Lorsque Gwen Lupfer étudiait la consommation d'alcool des hamsters nains, il a évalué le niveau d'ivresse des animaux sur une échelle de vacillement littérale. En notant les hamsters de zéro - pour "pas de vacillement visible" - à quatre - pour "tombe sur le côté et ne se redresse pas" - les rongeurs n'ont jamais dépassé 0,5 en moyenne.

Consommé par voie orale, l'alcool passe directement de l'intestin au foie, qui commence à décomposer la toxine psychotrope qu'est l'éthanol, explique Gwen Lupfer. Et le foie du hamster est particulièrement performant. Seules de petites quantités d'éthanol finissent dans leur sang, probablement grâce à une adaptation à leur mode de vie. "Ils auraient du mal à passer l'hiver s'ils n'aimaient pas leur propre nourriture, celle qu'ils ont eux-mêmes amassé, ou s'ils tombaient malades à cause de l'alcool qu'elle contient", explique le scientifique. La nature est bien faite.


Source : Camille Moreau  / GEO
Crédit : Pixabay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités