Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le grand requin blanc vit en Méditerranée depuis 3,2 millions d'années
Actualités

Le grand requin blanc vit en Méditerranée depuis 3,2 millions d'années

Ils ne sont sans doute pas plus de quelques centaines d'individus en Méditerranée : les grands requins blancs, Carcharodon carcharias, risquent même d'y disparaître dans peu de temps, alertent les biologistes de l'Université de Bologne (Italie). Ces scientifiques ont passé les derniers mois à étudier la génétique de ce poisson doté de la mâchoire la plus célèbre du cinéma.

Les requins de Méditerranée plus proches de ceux du Pacifique que de l'Atlantique

Alors que de précédentes études faisaient remonter la présence du grand blanc en Méditerranée à 450.000 ans, son ADN révèle une toute autre histoire : cela fait en réalité 3,2 millions d'années que ce requin a franchi les portes du détroit de Gibraltar et s'y est installé ! Pour le déterminer, des chercheurs ont extrait et analysé l'ADN mitochondrial de plusieurs "trophées" (des dents, des mâchoires et des vertèbres) récupérés dans des musées et des collections privées et datant des 19e et 20e siècle. Ce matériel a permis d'obtenir la plus grande ressource génétique relative au requin blanc de Méditerranée. Et de la comparer avec celles des autres populations de requins dans le monde qui occupent quasiment toutes les eaux tempérées.

La vaste étude génomique qui est publiée dans le Journal of Biogeography examine également les liens qui unissent toutes ces populations. Elle révèle ainsi que les requins de Méditerranée sont apparentés aux requins de l'océan Pacifique plutôt qu'à ceux de l'océan Atlantique. Pour comprendre cette proximité, il a fallu retracer le trajet des premiers individus qui l'ont colonisé puis peuplé.

Une petite population en danger

Ces premiers requins ont franchi le passage entre les deux océans au niveau de l'Amérique Centrale, avant la formation de l'isthme de Panama soit il y a plus de 3,5 millions d'années. Après avoir gagné l'Atlantique, ils se sont installés, 300 millions d'années après, en Méditerranée. Durant cette période, la barrière du Panama s'est formée, séparant les deux océans et provoquant des changements drastiques du climat en Atlantique. Des variations qui ont causé la disparition de nombreuses espèces de poissons dont celles des requins blancs. C'est une nouvelle vague, bien plus récente, de grands blancs originaires d'Afrique du Sud qui a permis à cette espèce de réoccuper l'océan Atlantique. Ce qui expliquent qu'ils diffèrent génétiquement des requins de Méditerranée, qui eux sont restés isolés dans des eaux plutôt clémentes.

L'étude souligne aussi que les Carcharodon carcharias de Méditerranée forment une petite communauté avec une très faible variabilité génétique entre les individus. Deux éléments associés à un risque élevé d'extinction à court terme de l'espèce dans cette zone. Les auteurs appellent donc à prendre des mesures urgentes pour la sauvegarder ainsi que pour préserver les autres espèces de requins qui sont également sur la sellette.


Source : Joël Ignasse  / Sciences et Avenir
Crédit : ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Le grand requin blanc vit en Méditerranée depuis 3,2 millions d'années Actualités

Le grand requin blanc vit en Méditerranée depuis 3,2 millions d'années

Ils ne sont sans doute pas plus de quelques centaines d'individus en Méditerranée : les grands requins blancs, Carcharodon carcharias, risquent même d'y disparaître dans peu de temps, alertent les biologistes de l'Université de Bologne (Italie). Ces scientifiques ont passé les derniers mois à étudier la génétique de ce poisson doté de la mâchoire la plus célèbre du cinéma.

Les requins de Méditerranée plus proches de ceux du Pacifique que de l'Atlantique

Alors que de précédentes études faisaient remonter la présence du grand blanc en Méditerranée à 450.000 ans, son ADN révèle une toute autre histoire : cela fait en réalité 3,2 millions d'années que ce requin a franchi les portes du détroit de Gibraltar et s'y est installé ! Pour le déterminer, des chercheurs ont extrait et analysé l'ADN mitochondrial de plusieurs "trophées" (des dents, des mâchoires et des vertèbres) récupérés dans des musées et des collections privées et datant des 19e et 20e siècle. Ce matériel a permis d'obtenir la plus grande ressource génétique relative au requin blanc de Méditerranée. Et de la comparer avec celles des autres populations de requins dans le monde qui occupent quasiment toutes les eaux tempérées.

La vaste étude génomique qui est publiée dans le Journal of Biogeography examine également les liens qui unissent toutes ces populations. Elle révèle ainsi que les requins de Méditerranée sont apparentés aux requins de l'océan Pacifique plutôt qu'à ceux de l'océan Atlantique. Pour comprendre cette proximité, il a fallu retracer le trajet des premiers individus qui l'ont colonisé puis peuplé.

Une petite population en danger

Ces premiers requins ont franchi le passage entre les deux océans au niveau de l'Amérique Centrale, avant la formation de l'isthme de Panama soit il y a plus de 3,5 millions d'années. Après avoir gagné l'Atlantique, ils se sont installés, 300 millions d'années après, en Méditerranée. Durant cette période, la barrière du Panama s'est formée, séparant les deux océans et provoquant des changements drastiques du climat en Atlantique. Des variations qui ont causé la disparition de nombreuses espèces de poissons dont celles des requins blancs. C'est une nouvelle vague, bien plus récente, de grands blancs originaires d'Afrique du Sud qui a permis à cette espèce de réoccuper l'océan Atlantique. Ce qui expliquent qu'ils diffèrent génétiquement des requins de Méditerranée, qui eux sont restés isolés dans des eaux plutôt clémentes.

L'étude souligne aussi que les Carcharodon carcharias de Méditerranée forment une petite communauté avec une très faible variabilité génétique entre les individus. Deux éléments associés à un risque élevé d'extinction à court terme de l'espèce dans cette zone. Les auteurs appellent donc à prendre des mesures urgentes pour la sauvegarder ainsi que pour préserver les autres espèces de requins qui sont également sur la sellette.


Source : Joël Ignasse  / Sciences et Avenir
Crédit : ARDEA/MARY EVANS/SIPA

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités