Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La destruction de la couche d’ozone change la couleur des fleurs
Actualités

La destruction de la couche d’ozone change la couleur des fleurs

Le réchauffement climatique et l’appauvrissement de la couche d’ozone modifient la couleur des fleurs. Ce phénomène impossible à percevoir avec nos yeux est pourtant très préoccupant. À terme, il se pourrait que ce problème impacte certaines plantes et leur capacité à se reproduire.

Des fleurs davantage exposées aux UV

Matthew Koski est professeur au département des sciences biologiques de l’Université de Clemson (États-Unis). Lui et son équipe ont publié une étude dans la revue Current Biology le 17 septembre 2020. Dans un premier temps, les chercheurs ont parcouru le monde à la recherche de nombreuses variétés de fleurs. Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont récolté et examiné 1 238 fleurs de 42 espèces différentes datant de 1940 à 2017. L’objectif ? Comparer l’évolution de la pigmentation UV en fonction de l’évolution des températures et de l’exposition au rayonnement solaire.

Selon les résultats, l’appauvrissement de la couche d’ozone résultant des activités humaines a augmenté l’exposition des fleurs aux UV. De plus, les fleurs davantage exposées à ce type de rayons contiennent davantage de pigments absorbant des UV dans leurs pétales. Les chercheurs estiment que cette augmentation est de 2 % chaque année depuis près de quatre-vingts ans. Ceci a malheureusement des effets néfastes, car les fleurs sont très sensibles au rayonnement UV.

Une perte d’attractivité auprès des pollinisateurs

Les directeurs de l’étude pensent que ce phénomène change la perception des pollinisateurs, comme les abeilles et les colibris. Ces derniers sont habituellement attirés par le contraste entre les pigments UV, particulièrement les fleurs avec un motif en “œil de bœuf”. Or, l’augmentation de la quantité de ces pigments fait que le contraste est moins présent. Ainsi, certaines fleurs perdent en partie leur attractivité auprès des pollinisateurs de passage qui pourraient ne même pas les voir. La conclusion de l’étude laisse penser que ce changement progressif peut perturber la capacité de reproduction de certaines plantes.

“Cela a des implications pour la reproduction végétale des fleurs sauvages indigènes et des espèces cultivées domestiquées qui ont des motifs floraux UV comme le canola et les tournesols. La modification de la coloration florale UV a le potentiel de perturber les services de pollinisation”, a déclaré Clemson Newsstand, coauteur de l’étude.

Il faut savoir que l’augmentation du rayonnement UV sur la surface du globe est déjà l’origine de modifications significatives. En 2019, des chercheurs du MIT ont publié une étude estimant que la moitié des océans changera de couleur d’ici la fin du 21e siècle. En effet, en raison des températures qui se réchauffent, la composition du phytoplancton dans les océans évolue.


Source :  Yohan Demeure / Scoencepost
Crédit : Needpix

La destruction de la couche d’ozone change la couleur des fleurs Actualités

La destruction de la couche d’ozone change la couleur des fleurs

Le réchauffement climatique et l’appauvrissement de la couche d’ozone modifient la couleur des fleurs. Ce phénomène impossible à percevoir avec nos yeux est pourtant très préoccupant. À terme, il se pourrait que ce problème impacte certaines plantes et leur capacité à se reproduire.

Des fleurs davantage exposées aux UV

Matthew Koski est professeur au département des sciences biologiques de l’Université de Clemson (États-Unis). Lui et son équipe ont publié une étude dans la revue Current Biology le 17 septembre 2020. Dans un premier temps, les chercheurs ont parcouru le monde à la recherche de nombreuses variétés de fleurs. Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont récolté et examiné 1 238 fleurs de 42 espèces différentes datant de 1940 à 2017. L’objectif ? Comparer l’évolution de la pigmentation UV en fonction de l’évolution des températures et de l’exposition au rayonnement solaire.

Selon les résultats, l’appauvrissement de la couche d’ozone résultant des activités humaines a augmenté l’exposition des fleurs aux UV. De plus, les fleurs davantage exposées à ce type de rayons contiennent davantage de pigments absorbant des UV dans leurs pétales. Les chercheurs estiment que cette augmentation est de 2 % chaque année depuis près de quatre-vingts ans. Ceci a malheureusement des effets néfastes, car les fleurs sont très sensibles au rayonnement UV.

Une perte d’attractivité auprès des pollinisateurs

Les directeurs de l’étude pensent que ce phénomène change la perception des pollinisateurs, comme les abeilles et les colibris. Ces derniers sont habituellement attirés par le contraste entre les pigments UV, particulièrement les fleurs avec un motif en “œil de bœuf”. Or, l’augmentation de la quantité de ces pigments fait que le contraste est moins présent. Ainsi, certaines fleurs perdent en partie leur attractivité auprès des pollinisateurs de passage qui pourraient ne même pas les voir. La conclusion de l’étude laisse penser que ce changement progressif peut perturber la capacité de reproduction de certaines plantes.

“Cela a des implications pour la reproduction végétale des fleurs sauvages indigènes et des espèces cultivées domestiquées qui ont des motifs floraux UV comme le canola et les tournesols. La modification de la coloration florale UV a le potentiel de perturber les services de pollinisation”, a déclaré Clemson Newsstand, coauteur de l’étude.

Il faut savoir que l’augmentation du rayonnement UV sur la surface du globe est déjà l’origine de modifications significatives. En 2019, des chercheurs du MIT ont publié une étude estimant que la moitié des océans changera de couleur d’ici la fin du 21e siècle. En effet, en raison des températures qui se réchauffent, la composition du phytoplancton dans les océans évolue.


Source :  Yohan Demeure / Scoencepost
Crédit : Needpix

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités