Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Et soudain... le désert fleurit
Actualités

Et soudain... le désert fleurit

Le désert d'Atacama, s'étale sur 1 100 km de la côte Pacifique au nord du Chili (Amérique du Sud) et couvre une superficie de 200 000 km². Il est constitué de sables, de graviers et de matériaux volcaniques provenant des Andes. Si ses températures sont relativement peu élevées à cause de son altitude moyenne de 900 mètres, il s'agit sans doute du désert le plus aride au monde. En effet, les précipitations y sont tellement faibles qu'elles ne sont pas mesurables et l'importante ville portuaire d'Iquique (plus de 220 000 habitants), n'a enregistré que 2 mm de pluie en... 30 ans !

Le désert d'Atacama est principalement connu pour ses salines qui s'accumulent en d'innombrables dépôts depuis 15 millions d'années.

Cependant, c'est dans ce même désert que, périodiquement, des millions de fleurs hautes en couleur sortent littéralement de terre et métamorphosent le paysage.
Le résultat est impressionnant : d'immenses tapis de fleurs blanches, jaunes, bleues, rouges, mauves et oranges s'étalent à perte de vue. La route menant au Parc Llanos de Challe, aux portes du désert d'Atacama à 600 km de Santiago, déroule ses coloris sans fin. Partout, des fleurs émergent du sable, envahissent les cactus, s'accrochent à la roche.

Si ce phénomène se produit régulièrement (2011, 2014 pour les derniers), il a atteint, fin 2015, une intensité sans précédent depuis plus de 25 ans suite à l'arrivée d'un nouvel épisode El Niño.

Août 2017 : le désert reverdit

Alors que la sécheresse sévit en France, le désert le plus aride du monde vient d'être arrosé par des averses salvatrices qui ont permis l'apparition de millions de fleurs. Un spectacle toujours aussi merveilleux.

Comment expliquer une telle floraison ?

En fait, sous l'aridité du désert, des bulbes et rhizomes sont en dormance, pendant des décennies si il le faut, et attendent le moment propice pour fleurir. Cet instant de toute beauté nécessite des précipitations mais aussi l'absence de gelées. Ce fût le cas avec des températures qui atteignaient près de 40°C.

"Le phénomène actuel est très inhabituel, il est dû aux inondations de mars 2015 qui ont provoqué une floraison spéciale en hiver, quelque chose que l'on n'avait encore jamais vu, (…) puis encore une floraison au printemps", a raconté à l'AFP Daniel Diaz, directeur régional du Service national du tourisme dans la région d'Atacama. En effet, la région a été touchée par les pires précipitations depuis 80 ans, entraînant même des inondations et des coulées de boue qui ont tué 28 personnes et sinistré des dizaines de milliers de personnes.

"L'intensité de l'efflorescence de cette année est sans précédent," explique Daniel Diaz, à l'agence de presse EFE. « Et le fait que ce soit arrivé deux fois dans une même année n'a jamais été constaté dans l'histoire du pays. Nous sommes surpris. »

Ce surplus d'eau a permis la germination de millions de fleurs qui a profité à toute la faune locale : oiseaux, insectes, rongeurs et lézards. Une aubaine pour la biodiversité de ce milieu aride.

Et bien sûr, une opportunité pour le tourisme qui a bondi de 40 % dans la région.

Un parc national pour protéger 200 espèces de fleurs

Afin de préserver ce milieu unique principalement à cause des activités minières mais aussi du tourisme, un parc national a été créé en 1994. Celui-ci préserve plus de 200 espèces de fleurs endémiques, qui ne poussent donc nulle part ailleurs au monde, dont 14 sont en danger d'extinction.
 

Source : Notre planète
Crédit : Martin Bernetti / AFP

Et soudain... le désert fleurit Actualités

Et soudain... le désert fleurit

Le désert d'Atacama, s'étale sur 1 100 km de la côte Pacifique au nord du Chili (Amérique du Sud) et couvre une superficie de 200 000 km². Il est constitué de sables, de graviers et de matériaux volcaniques provenant des Andes. Si ses températures sont relativement peu élevées à cause de son altitude moyenne de 900 mètres, il s'agit sans doute du désert le plus aride au monde. En effet, les précipitations y sont tellement faibles qu'elles ne sont pas mesurables et l'importante ville portuaire d'Iquique (plus de 220 000 habitants), n'a enregistré que 2 mm de pluie en... 30 ans !

Le désert d'Atacama est principalement connu pour ses salines qui s'accumulent en d'innombrables dépôts depuis 15 millions d'années.

Cependant, c'est dans ce même désert que, périodiquement, des millions de fleurs hautes en couleur sortent littéralement de terre et métamorphosent le paysage.
Le résultat est impressionnant : d'immenses tapis de fleurs blanches, jaunes, bleues, rouges, mauves et oranges s'étalent à perte de vue. La route menant au Parc Llanos de Challe, aux portes du désert d'Atacama à 600 km de Santiago, déroule ses coloris sans fin. Partout, des fleurs émergent du sable, envahissent les cactus, s'accrochent à la roche.

Si ce phénomène se produit régulièrement (2011, 2014 pour les derniers), il a atteint, fin 2015, une intensité sans précédent depuis plus de 25 ans suite à l'arrivée d'un nouvel épisode El Niño.

Août 2017 : le désert reverdit

Alors que la sécheresse sévit en France, le désert le plus aride du monde vient d'être arrosé par des averses salvatrices qui ont permis l'apparition de millions de fleurs. Un spectacle toujours aussi merveilleux.

Comment expliquer une telle floraison ?

En fait, sous l'aridité du désert, des bulbes et rhizomes sont en dormance, pendant des décennies si il le faut, et attendent le moment propice pour fleurir. Cet instant de toute beauté nécessite des précipitations mais aussi l'absence de gelées. Ce fût le cas avec des températures qui atteignaient près de 40°C.

"Le phénomène actuel est très inhabituel, il est dû aux inondations de mars 2015 qui ont provoqué une floraison spéciale en hiver, quelque chose que l'on n'avait encore jamais vu, (…) puis encore une floraison au printemps", a raconté à l'AFP Daniel Diaz, directeur régional du Service national du tourisme dans la région d'Atacama. En effet, la région a été touchée par les pires précipitations depuis 80 ans, entraînant même des inondations et des coulées de boue qui ont tué 28 personnes et sinistré des dizaines de milliers de personnes.

"L'intensité de l'efflorescence de cette année est sans précédent," explique Daniel Diaz, à l'agence de presse EFE. « Et le fait que ce soit arrivé deux fois dans une même année n'a jamais été constaté dans l'histoire du pays. Nous sommes surpris. »

Ce surplus d'eau a permis la germination de millions de fleurs qui a profité à toute la faune locale : oiseaux, insectes, rongeurs et lézards. Une aubaine pour la biodiversité de ce milieu aride.

Et bien sûr, une opportunité pour le tourisme qui a bondi de 40 % dans la région.

Un parc national pour protéger 200 espèces de fleurs

Afin de préserver ce milieu unique principalement à cause des activités minières mais aussi du tourisme, un parc national a été créé en 1994. Celui-ci préserve plus de 200 espèces de fleurs endémiques, qui ne poussent donc nulle part ailleurs au monde, dont 14 sont en danger d'extinction.
 

Source : Notre planète
Crédit : Martin Bernetti / AFP

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités