Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Des scientifiques découvrent des fragments de vie sous l'Antarctique
Actualités

Des scientifiques découvrent des fragments de vie sous l'Antarctique

Alors qu'elles occupent près de 1,6 million de km2, les banquises font partie des environnements les plus mystérieux sur Terre : si l'on a observé des signes de vie dans ces habitats froids et sombres, rarement a-t-on collecté des traces de vie dans ces parties du globe.

D'où l'importance d'une étude publiée mi-décembre dans la revue Current biology, selon laquelle des fragments de plusieurs nouvelles espèces ont été découverts dans la banquise antarctique.

Des fragments de vie de plus de 77 espèces

C'est une équipe de chercheurs allemands, de l'Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine, qui a mené l'enquête : en 2018, ils ont foré avec de l'eau chaude deux trous à environ 200 mètres de profondeur dans la banquise antarctique, sous la calotte glaciaire d'Ekström.

Ils y ont trouvé des fragments de vie de plus de 77 espèces sur les fonds marins. Si certaines espèces avaient déjà été découvertes en Antarctique, d'autres fragments sont inédits pour la région.
Comment les animaux survivent-ils sous la banquise ?

L'auteur principal de l'étude, le Dr David Barnes, biologiste marin, a affirmé que la plupart des animaux retrouvés se nourrissent d'ordinaire de micro-algues, ou phytoplancton. Or, aucune plante ou algue ne peut survivre dans des conditions aussi extrêmes, ce qui pose la question de comment les espèces survivent dans ce milieu. L'une des pistes retenues est qu'il doit y avoir suffisamment d'algues transportées sous la banquise pour alimenter un réseau trophique solide.

Les analyses microscopiques des échantillons ont en outre révélé qu'étonnamment, la croissance annuelle de quatre des espèces était comparable à celle des mêmes animaux dans les habitats marins ouverts du plateau continental de l'Antarctique.

Des espèces qui datent d'il y a jusqu'à 5 800 ans

Plus surprenant encore : selon le co-auteur de l'étude, le Dr Gerhard Kuhn, "la datation au carbone de fragments morts de ces animaux va de l'époque actuelle à 5 800 ans." Il semblerait donc qu'une oasis de vie peut avoir existé en continu pendant près de 6 000 ans sous la banquise !

Selon les chercheurs, le changement climatique et l'effondrement de ces plates-formes de glace entraînent une urgence absolue à étudier et protéger ces écosystèmes.


Source : Delphine Le Feuvre / GEO
Crédit : Pixabay

Des fragments de vie de plus de 77 espèces ont été découverts sur les fonds marins dans la banquise antarctique.

Des scientifiques découvrent des fragments de vie sous l'Antarctique Actualités

Des scientifiques découvrent des fragments de vie sous l'Antarctique

Alors qu'elles occupent près de 1,6 million de km2, les banquises font partie des environnements les plus mystérieux sur Terre : si l'on a observé des signes de vie dans ces habitats froids et sombres, rarement a-t-on collecté des traces de vie dans ces parties du globe.

D'où l'importance d'une étude publiée mi-décembre dans la revue Current biology, selon laquelle des fragments de plusieurs nouvelles espèces ont été découverts dans la banquise antarctique.

Des fragments de vie de plus de 77 espèces

C'est une équipe de chercheurs allemands, de l'Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine, qui a mené l'enquête : en 2018, ils ont foré avec de l'eau chaude deux trous à environ 200 mètres de profondeur dans la banquise antarctique, sous la calotte glaciaire d'Ekström.

Ils y ont trouvé des fragments de vie de plus de 77 espèces sur les fonds marins. Si certaines espèces avaient déjà été découvertes en Antarctique, d'autres fragments sont inédits pour la région.
Comment les animaux survivent-ils sous la banquise ?

L'auteur principal de l'étude, le Dr David Barnes, biologiste marin, a affirmé que la plupart des animaux retrouvés se nourrissent d'ordinaire de micro-algues, ou phytoplancton. Or, aucune plante ou algue ne peut survivre dans des conditions aussi extrêmes, ce qui pose la question de comment les espèces survivent dans ce milieu. L'une des pistes retenues est qu'il doit y avoir suffisamment d'algues transportées sous la banquise pour alimenter un réseau trophique solide.

Les analyses microscopiques des échantillons ont en outre révélé qu'étonnamment, la croissance annuelle de quatre des espèces était comparable à celle des mêmes animaux dans les habitats marins ouverts du plateau continental de l'Antarctique.

Des espèces qui datent d'il y a jusqu'à 5 800 ans

Plus surprenant encore : selon le co-auteur de l'étude, le Dr Gerhard Kuhn, "la datation au carbone de fragments morts de ces animaux va de l'époque actuelle à 5 800 ans." Il semblerait donc qu'une oasis de vie peut avoir existé en continu pendant près de 6 000 ans sous la banquise !

Selon les chercheurs, le changement climatique et l'effondrement de ces plates-formes de glace entraînent une urgence absolue à étudier et protéger ces écosystèmes.


Source : Delphine Le Feuvre / GEO
Crédit : Pixabay

Des fragments de vie de plus de 77 espèces ont été découverts sur les fonds marins dans la banquise antarctique.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités