Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte d'un oiseau très rare, mi-mâle mi-femelle
Actualités

Découverte d'un oiseau très rare, mi-mâle mi-femelle

Il y a quelques jours, des biologistes américains ont documenté un rare cas de gynandromorphisme chez un Cardinal à poitrine rose. Autrement dit, l’oiseau présentait un côté mâle et un côté femelle.

Récemment, des chercheurs de la réserve naturelle de Powdermill (Pennsylvanie) ont capturé et bagué un Cardinal à poitrine rose (Pheucticus ludovicianus) pas comme les autres.

Ces oiseaux sont en effet normalement sexuellement dimorphes, ce qui signifie que les mâles et les femelles ont des colorations de plumage différentes. Les mâles ont des tectrices (des plumes courtes de couverture) tirant sur le rose et des plumes noires, tandis que les femelles ont des tectrices jaunes avec des ailes tirant davantage sur le brun. Cet étrange spécimen est quant à lui gynandromorphe. Autrement dit, comme coupé en deux, il présente une moitié femelle, et une moitié mâle.

“C’était spectaculaire“

Le gynandromorphisme est un phénomène connu. Des cas ont en effet été répertoriés chez les abeilles, mais aussi chez des papillons, des crustacés et d’autres oiseaux, mais pratiquement aucun chez les mammifères. En 64 ans de baguage, le centre de recherche aviaire de Powdermill assure de son côté n’avoir enregistré qu’une poignée de ces spécimens.

“C’était spectaculaire“, s’enthousiasme Annie Lindsay, responsable du programme de baguage d’oiseaux de la réserve. Elle souligne également que ces différences de couleurs seront d’autant plus marquées au printemps, pendant la saison de reproduction.

Ce phénomène relativement rare est encore assez mal compris. Néanmoins, les chercheurs supposent que cet oiseau est le résultat d’un événement biologique inhabituel au cours duquel deux spermatozoïdes ont fécondé un ovule possédant deux noyaux au lieu d’un.

Dans ce cas précis, l’ovule peut alors développer des chromosomes sexuels mâles d’un côté et des chromosomes sexuels femelles de l’autre. Notez que contrairement aux hermaphrodites qui possèdent également des organes génitaux des deux sexes, les gynandromorphes sont entièrement mâles d’un côté du corps et femelles de l’autre. Autrement, ce Cardinal possède un testicule à droite et un ovaire à gauche.

Un oiseau capable de se reproduire ?

L’une des questions qui taraudent le plus les chercheurs est de savoir si cet oiseau peut se reproduire. Étant donné que seul l’ovaire gauche est fonctionnel chez les oiseaux et que le côté gauche de cet oiseau correspond au “côté femelle”, ce Cardinal pourrait en théorie pouvoir s’accoupler avec un mâle et produire une progéniture.

En revanche, les chercheurs soulignent que sa capacité à se reproduire pourrait également dépendre du fait qu’il chante comme un mâle, ce qui pourrait attirer les femelles et susciter une réponse territoriale des autres mâles.

En attendant, les chercheurs ont prélevé quelques-unes de ses plumes dans le but d’analyser son ADN. L’oiseau a quant à lui depuis été relâché dans la nature.

Pour les curieux, rappelons qu’une équipe de chercheurs avait également détaillé, en avril dernier, la découverte inédite d’un cas de gynandromorphe chez une abeille encore vivante.


Source : Science Alert
Crédit : Annie Lindsay

Découverte d'un oiseau très rare, mi-mâle mi-femelle Actualités

Découverte d'un oiseau très rare, mi-mâle mi-femelle

Il y a quelques jours, des biologistes américains ont documenté un rare cas de gynandromorphisme chez un Cardinal à poitrine rose. Autrement dit, l’oiseau présentait un côté mâle et un côté femelle.

Récemment, des chercheurs de la réserve naturelle de Powdermill (Pennsylvanie) ont capturé et bagué un Cardinal à poitrine rose (Pheucticus ludovicianus) pas comme les autres.

Ces oiseaux sont en effet normalement sexuellement dimorphes, ce qui signifie que les mâles et les femelles ont des colorations de plumage différentes. Les mâles ont des tectrices (des plumes courtes de couverture) tirant sur le rose et des plumes noires, tandis que les femelles ont des tectrices jaunes avec des ailes tirant davantage sur le brun. Cet étrange spécimen est quant à lui gynandromorphe. Autrement dit, comme coupé en deux, il présente une moitié femelle, et une moitié mâle.

“C’était spectaculaire“

Le gynandromorphisme est un phénomène connu. Des cas ont en effet été répertoriés chez les abeilles, mais aussi chez des papillons, des crustacés et d’autres oiseaux, mais pratiquement aucun chez les mammifères. En 64 ans de baguage, le centre de recherche aviaire de Powdermill assure de son côté n’avoir enregistré qu’une poignée de ces spécimens.

“C’était spectaculaire“, s’enthousiasme Annie Lindsay, responsable du programme de baguage d’oiseaux de la réserve. Elle souligne également que ces différences de couleurs seront d’autant plus marquées au printemps, pendant la saison de reproduction.

Ce phénomène relativement rare est encore assez mal compris. Néanmoins, les chercheurs supposent que cet oiseau est le résultat d’un événement biologique inhabituel au cours duquel deux spermatozoïdes ont fécondé un ovule possédant deux noyaux au lieu d’un.

Dans ce cas précis, l’ovule peut alors développer des chromosomes sexuels mâles d’un côté et des chromosomes sexuels femelles de l’autre. Notez que contrairement aux hermaphrodites qui possèdent également des organes génitaux des deux sexes, les gynandromorphes sont entièrement mâles d’un côté du corps et femelles de l’autre. Autrement, ce Cardinal possède un testicule à droite et un ovaire à gauche.

Un oiseau capable de se reproduire ?

L’une des questions qui taraudent le plus les chercheurs est de savoir si cet oiseau peut se reproduire. Étant donné que seul l’ovaire gauche est fonctionnel chez les oiseaux et que le côté gauche de cet oiseau correspond au “côté femelle”, ce Cardinal pourrait en théorie pouvoir s’accoupler avec un mâle et produire une progéniture.

En revanche, les chercheurs soulignent que sa capacité à se reproduire pourrait également dépendre du fait qu’il chante comme un mâle, ce qui pourrait attirer les femelles et susciter une réponse territoriale des autres mâles.

En attendant, les chercheurs ont prélevé quelques-unes de ses plumes dans le but d’analyser son ADN. L’oiseau a quant à lui depuis été relâché dans la nature.

Pour les curieux, rappelons qu’une équipe de chercheurs avait également détaillé, en avril dernier, la découverte inédite d’un cas de gynandromorphe chez une abeille encore vivante.


Source : Science Alert
Crédit : Annie Lindsay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités