Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges
Actualités

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges

C’est une revanche de la nature inattendue, la révélation éclatante du potentiel que constituent les déchets agricoles en matière de régénération forestière et cela, vingt ans après l'abandon d'un projet expérimental. Les résultats de cette observation ont été publiés dans la revue Restoration Ecology du 4 septembre 2017.

En 1997, deux chercheurs en écologie de l’université de Pennsylvanie, Daniel Janzen et Winnie Hallwachs – qui ont travaillé pendant plusieurs années comme chercheurs et conseillers techniques du Parc national de Guanacaste, au Costa Rica – décident de tester une méthode originale de restauration de la forêt tropicale dans une zone aride du nord-ouest du parc. Ils proposent à une entreprise locale de production de jus d’orange, Del Oro SA, de recycler ses déchets sur des terres dégradées. Mille remorques de 12 000 tonnes d’écorces d’oranges doivent donc être déversées sur trois hectares de pâturages stériles, limitrophes de la zone de conservation du parc. Un partenariat dont les deux protagonistes tirent bénéfice : pour la société Del Oro, se débarrasser facilement de ses déchets et à moindre coût ; et pour les scientifiques, démontrer l’intérêt des déchets agricoles pour régénérer les sols appauvris.

Surprise !

Deux ans plus tard, le projet capote face à l’hostilité d’une entreprise concurrente, soutenue par la Cour suprême du Costa Rica : TicoFruit accuse les déversements de dégrader le Parc. Les pelures abandonnées restent là, jonchant le sol.

Peu à peu, la nature reprend ses droits : les déchets organiques, riches en macro- et micro-nutriments, fertilisent la terre et engendrent une véritable jungle. À tel point que seize ans plus tard, en 2013, un chercheur ayant participé au projet, Timothy Treuer, peine à retrouver son emplacement. Sans aucune intervention humaine, le paillis de pelures d’orange, transformé en un épais terreau noir au bout de six mois, a favorisé une régénération accélérée de la forêt disparue depuis longtemps sur ces terres.

Comparée à une zone proche sur laquelle n’avaient pas été déversées de peaux d’orange, l’équipe de Timothy Treuer décrit une terre plus riche et une augmentation de 176 % de la biomasse, avec une plus grande variétés de plantes et une canopée bien développée. Exemple marquant, un figuier a tellement bien poussé sur ce substrat qu’il a fallu trois personnes pour embrasser sa circonférence.

 Les mécanismes précis à l’origine de cette luxuriance restent à élucider. Le destin improbable de cette décharge abandonnée pourrait favoriser le développement de projets similaires, espère David Wilcove, coauteur de l’étude et professeur de biologie à l'Institut environnemental de Princeton. Utiliser les restes de la production alimentaire industrielle pour faire revivre des forêts tropicales à moindre coût constitue une piste prometteuse, plaident les chercheurs. Bon point pour le climat : les forêts ainsi revitalisées pourront séquestrer encore plus de carbone de l’atmosphère.


Source : Universcience
Crédit : DR

Dans la zone fertilisée par les écorces d’oranges, à droite de la route de terre, est visible une mosaïque d’arbres de dix mètres de haut, de tapis denses d’arbustes herbacés et de vignes. À gauche de la route, la zone contrôle (non fertilisée) se compose d'une étendue rocheuse et herbeuse avec des arbres d’environ deux mètres.

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges Actualités

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges

C’est une revanche de la nature inattendue, la révélation éclatante du potentiel que constituent les déchets agricoles en matière de régénération forestière et cela, vingt ans après l'abandon d'un projet expérimental. Les résultats de cette observation ont été publiés dans la revue Restoration Ecology du 4 septembre 2017.

En 1997, deux chercheurs en écologie de l’université de Pennsylvanie, Daniel Janzen et Winnie Hallwachs – qui ont travaillé pendant plusieurs années comme chercheurs et conseillers techniques du Parc national de Guanacaste, au Costa Rica – décident de tester une méthode originale de restauration de la forêt tropicale dans une zone aride du nord-ouest du parc. Ils proposent à une entreprise locale de production de jus d’orange, Del Oro SA, de recycler ses déchets sur des terres dégradées. Mille remorques de 12 000 tonnes d’écorces d’oranges doivent donc être déversées sur trois hectares de pâturages stériles, limitrophes de la zone de conservation du parc. Un partenariat dont les deux protagonistes tirent bénéfice : pour la société Del Oro, se débarrasser facilement de ses déchets et à moindre coût ; et pour les scientifiques, démontrer l’intérêt des déchets agricoles pour régénérer les sols appauvris.

Surprise !

Deux ans plus tard, le projet capote face à l’hostilité d’une entreprise concurrente, soutenue par la Cour suprême du Costa Rica : TicoFruit accuse les déversements de dégrader le Parc. Les pelures abandonnées restent là, jonchant le sol.

Peu à peu, la nature reprend ses droits : les déchets organiques, riches en macro- et micro-nutriments, fertilisent la terre et engendrent une véritable jungle. À tel point que seize ans plus tard, en 2013, un chercheur ayant participé au projet, Timothy Treuer, peine à retrouver son emplacement. Sans aucune intervention humaine, le paillis de pelures d’orange, transformé en un épais terreau noir au bout de six mois, a favorisé une régénération accélérée de la forêt disparue depuis longtemps sur ces terres.

Comparée à une zone proche sur laquelle n’avaient pas été déversées de peaux d’orange, l’équipe de Timothy Treuer décrit une terre plus riche et une augmentation de 176 % de la biomasse, avec une plus grande variétés de plantes et une canopée bien développée. Exemple marquant, un figuier a tellement bien poussé sur ce substrat qu’il a fallu trois personnes pour embrasser sa circonférence.

 Les mécanismes précis à l’origine de cette luxuriance restent à élucider. Le destin improbable de cette décharge abandonnée pourrait favoriser le développement de projets similaires, espère David Wilcove, coauteur de l’étude et professeur de biologie à l'Institut environnemental de Princeton. Utiliser les restes de la production alimentaire industrielle pour faire revivre des forêts tropicales à moindre coût constitue une piste prometteuse, plaident les chercheurs. Bon point pour le climat : les forêts ainsi revitalisées pourront séquestrer encore plus de carbone de l’atmosphère.


Source : Universcience
Crédit : DR

Dans la zone fertilisée par les écorces d’oranges, à droite de la route de terre, est visible une mosaïque d’arbres de dix mètres de haut, de tapis denses d’arbustes herbacés et de vignes. À gauche de la route, la zone contrôle (non fertilisée) se compose d'une étendue rocheuse et herbeuse avec des arbres d’environ deux mètres.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - CALVADOS

Du 1er avril au 5 novembre
"DINOSAURES CARNIVORES !"

Les théropodes, animaux bipèdes et carnivores, constituent le groupe de dinosaures dont les silhouettes sont les plus connues. Ils ont vécu sur terre entre -220 millions et -66 millions d’années et hantent l’imaginaire des enfants.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


41 - LOIR-ET-CHER

Du 29 avril au 1er octobre
SPECTACLE DE CHEVAUX ET RAPACES
"FRANÇOIS 1ER LE ROI-CHEVALIER"

Dans les écuries du maréchal de Saxe, partez pour une grande cavalcade au rythme des chevaux. Des rapaces peuvent frôler vos épaules et l’ambiance vous plonge à la cour de François Ier : son règne n’a plus de secret pour vous.

Domaine national de Chambord
41250 Chambord
02 54 50 40 00
www.chambord.org


Du 1er juillet au 15 octobre
"GASTON D'ORLEANS, PRINCE MÉCÈNE ET REBELLE"

Cette exposition a pour but de réhabiliter Gaston d'Orléans, un prince méconnu et controversé de l'Histoire de France.

Château Royal de Blois
Place du Château
41000 Blois
02 54 90 33 33
www.chateaudeblois.fr


Du 4 au 8 octobre
20ème RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE : EURÊKA

La 20ème édition des rendez-vous de l'histoire aura lieu du 4 au 8 octobre à Blois avec pour thème : Eurêka.

41000 Blois
www.rdv-histoire.com


42 - LOIRE

Du 7 septembre au 22 octobre

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES
"LA NOUVELLE VIE DES ATELIERS DE PASSEMENTIERS"

Le photographe Jean-Claude Martinez a saisi la manière dont ces anciennes fabriques de Saint-Etienne, celles de Haute-Loire et dans le Pilat, ont été réhabilitées et réinvesties aujourd’hui en lofts, bureaux ou encore ateliers d’artisans d’art.

La maison du passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier


44 - LOIRE ATLANTIQUE

29, 30 et 31 octobre

HALLOWEEN AU ZOO

Pour découvrir le parc autrement : enquêtes, déguisement, bonbons, citrouilles, l’équipe et le zoo changent de couleurs pour trois journées hors du commun !

Zoo de la Boissière du Doré
La Chataigneraie
44430 La Boissière du Doré
02 40 33 70 32
www.zoo-boissiere.com


49 - MAINE ET LOIRE

Du 21 octobre au 5 novembre

CONTES ET RACONTÉES
(Spécial 3 à 9 ans)

Les raconte-tapis débarquent au Bioparc pour plonger les enfants dans l’univers des contes animaliers ! Réunis autour de ces magnifiques créations tissées mains animées par nos soigneurs, les enfants découvrent le terrain d’aventure des personnages de l’histoire. Une belle occasion de transmettre le plaisir de lire !

Bioparc
103 rue de Cholet
49700 Doué la Fontaine
02 41 59 18 58
www.bioparc-zoo.fr


62 - PAS-DE-CALAIS

 21 et 22 octobre
"COMMENT LA TERRE DEVINT RONDE"

Au sein d’un décor médiéval, la compagnie « Lys et Lion » présentera aux visiteurs des cartes et des documents relatant l’évolution et l’amélioration de la cartographie, ainsi que des instruments de mesure et de navigation.

Centre Historique Médiéval
24 rue Charles VI
62310 Azincourt
03 21 47 27 53      
www.azincourt1415.fr


 Du 27 octobre au 3 novembre
EXPOSITION PLAYMOBIL

Profitez des vacances scolaires pour voyager à travers le temps grâce à ces incroyables scénettes qui seront réparties sur plus de 150m² : l’arrivée des vikings à bord de leurs magnifiques drakkars, ou encore les fêtes, les banquets et les tournois de chevalerie qui se sont déroulés durant la célèbre rencontre du Camp du Drap d’Or…

La Tour de l’Horloge
Rue du Château
62340 Guînes
03 21 19 59 00


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


87 - HAUTE-VIENNE

Du 1er avril au 5 novembre
"ENTRE FEMMES & PAPILLONS - DE PORCELAINE & DE PAPIER"

Cette exposition présente le travail de deux artistes françaises. Juliette Clovis nous propose ses "Jungles humaines" en porcelaine, bustes de femme se métamorphosant en êtres hybrides. Marion Vattan nous offre une envolée de papillons en origami.

La Cité des insectes
Chaud - 87120 Nedde
05 55 04 02 55
www.lacitedesinsectes.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités