Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges
Actualités

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges

C’est une revanche de la nature inattendue, la révélation éclatante du potentiel que constituent les déchets agricoles en matière de régénération forestière et cela, vingt ans après l'abandon d'un projet expérimental. Les résultats de cette observation ont été publiés dans la revue Restoration Ecology du 4 septembre 2017.

En 1997, deux chercheurs en écologie de l’université de Pennsylvanie, Daniel Janzen et Winnie Hallwachs – qui ont travaillé pendant plusieurs années comme chercheurs et conseillers techniques du Parc national de Guanacaste, au Costa Rica – décident de tester une méthode originale de restauration de la forêt tropicale dans une zone aride du nord-ouest du parc. Ils proposent à une entreprise locale de production de jus d’orange, Del Oro SA, de recycler ses déchets sur des terres dégradées. Mille remorques de 12 000 tonnes d’écorces d’oranges doivent donc être déversées sur trois hectares de pâturages stériles, limitrophes de la zone de conservation du parc. Un partenariat dont les deux protagonistes tirent bénéfice : pour la société Del Oro, se débarrasser facilement de ses déchets et à moindre coût ; et pour les scientifiques, démontrer l’intérêt des déchets agricoles pour régénérer les sols appauvris.

Surprise !

Deux ans plus tard, le projet capote face à l’hostilité d’une entreprise concurrente, soutenue par la Cour suprême du Costa Rica : TicoFruit accuse les déversements de dégrader le Parc. Les pelures abandonnées restent là, jonchant le sol.

Peu à peu, la nature reprend ses droits : les déchets organiques, riches en macro- et micro-nutriments, fertilisent la terre et engendrent une véritable jungle. À tel point que seize ans plus tard, en 2013, un chercheur ayant participé au projet, Timothy Treuer, peine à retrouver son emplacement. Sans aucune intervention humaine, le paillis de pelures d’orange, transformé en un épais terreau noir au bout de six mois, a favorisé une régénération accélérée de la forêt disparue depuis longtemps sur ces terres.

Comparée à une zone proche sur laquelle n’avaient pas été déversées de peaux d’orange, l’équipe de Timothy Treuer décrit une terre plus riche et une augmentation de 176 % de la biomasse, avec une plus grande variétés de plantes et une canopée bien développée. Exemple marquant, un figuier a tellement bien poussé sur ce substrat qu’il a fallu trois personnes pour embrasser sa circonférence.

 Les mécanismes précis à l’origine de cette luxuriance restent à élucider. Le destin improbable de cette décharge abandonnée pourrait favoriser le développement de projets similaires, espère David Wilcove, coauteur de l’étude et professeur de biologie à l'Institut environnemental de Princeton. Utiliser les restes de la production alimentaire industrielle pour faire revivre des forêts tropicales à moindre coût constitue une piste prometteuse, plaident les chercheurs. Bon point pour le climat : les forêts ainsi revitalisées pourront séquestrer encore plus de carbone de l’atmosphère.


Source : Universcience
Crédit : DR

Dans la zone fertilisée par les écorces d’oranges, à droite de la route de terre, est visible une mosaïque d’arbres de dix mètres de haut, de tapis denses d’arbustes herbacés et de vignes. À gauche de la route, la zone contrôle (non fertilisée) se compose d'une étendue rocheuse et herbeuse avec des arbres d’environ deux mètres.

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges Actualités

Costa Rica : la fertilité inattendue des peaux d'oranges

C’est une revanche de la nature inattendue, la révélation éclatante du potentiel que constituent les déchets agricoles en matière de régénération forestière et cela, vingt ans après l'abandon d'un projet expérimental. Les résultats de cette observation ont été publiés dans la revue Restoration Ecology du 4 septembre 2017.

En 1997, deux chercheurs en écologie de l’université de Pennsylvanie, Daniel Janzen et Winnie Hallwachs – qui ont travaillé pendant plusieurs années comme chercheurs et conseillers techniques du Parc national de Guanacaste, au Costa Rica – décident de tester une méthode originale de restauration de la forêt tropicale dans une zone aride du nord-ouest du parc. Ils proposent à une entreprise locale de production de jus d’orange, Del Oro SA, de recycler ses déchets sur des terres dégradées. Mille remorques de 12 000 tonnes d’écorces d’oranges doivent donc être déversées sur trois hectares de pâturages stériles, limitrophes de la zone de conservation du parc. Un partenariat dont les deux protagonistes tirent bénéfice : pour la société Del Oro, se débarrasser facilement de ses déchets et à moindre coût ; et pour les scientifiques, démontrer l’intérêt des déchets agricoles pour régénérer les sols appauvris.

Surprise !

Deux ans plus tard, le projet capote face à l’hostilité d’une entreprise concurrente, soutenue par la Cour suprême du Costa Rica : TicoFruit accuse les déversements de dégrader le Parc. Les pelures abandonnées restent là, jonchant le sol.

Peu à peu, la nature reprend ses droits : les déchets organiques, riches en macro- et micro-nutriments, fertilisent la terre et engendrent une véritable jungle. À tel point que seize ans plus tard, en 2013, un chercheur ayant participé au projet, Timothy Treuer, peine à retrouver son emplacement. Sans aucune intervention humaine, le paillis de pelures d’orange, transformé en un épais terreau noir au bout de six mois, a favorisé une régénération accélérée de la forêt disparue depuis longtemps sur ces terres.

Comparée à une zone proche sur laquelle n’avaient pas été déversées de peaux d’orange, l’équipe de Timothy Treuer décrit une terre plus riche et une augmentation de 176 % de la biomasse, avec une plus grande variétés de plantes et une canopée bien développée. Exemple marquant, un figuier a tellement bien poussé sur ce substrat qu’il a fallu trois personnes pour embrasser sa circonférence.

 Les mécanismes précis à l’origine de cette luxuriance restent à élucider. Le destin improbable de cette décharge abandonnée pourrait favoriser le développement de projets similaires, espère David Wilcove, coauteur de l’étude et professeur de biologie à l'Institut environnemental de Princeton. Utiliser les restes de la production alimentaire industrielle pour faire revivre des forêts tropicales à moindre coût constitue une piste prometteuse, plaident les chercheurs. Bon point pour le climat : les forêts ainsi revitalisées pourront séquestrer encore plus de carbone de l’atmosphère.


Source : Universcience
Crédit : DR

Dans la zone fertilisée par les écorces d’oranges, à droite de la route de terre, est visible une mosaïque d’arbres de dix mètres de haut, de tapis denses d’arbustes herbacés et de vignes. À gauche de la route, la zone contrôle (non fertilisée) se compose d'une étendue rocheuse et herbeuse avec des arbres d’environ deux mètres.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute-Provence

20 mai
RANDONNÉE VTT "LA JARLANDINE"

Randonnées en VTT sur la montagne de Lure ouvert à tous, dans un département avec 5000 km d’itinéraires balisés, 240 circuits, mais aussi 3 Grandes Traversées VTT, testées et approuvées par la presse VTT nationale et internationale. Tarif spécial pour les hébergements au camping Sunêlia l’Hippocampe à Volonne.

Ville de Château-Arnoux-Saint-Auban
Hôtel de Ville
1 rue Victorin Maurel
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 33 20 00
http://www.chateau-arnoux-saint-auban.fr


3 au 7 août
CORSO DE LA LAVANDE

Au pays des champs de lavande, très joli Corso de fleurs avec des parades de jour et de nuit, animations musicales, marché artisanale, feu d’artifice.

Comité des fêtes
1 boulevard Martin Bret
04000 Digne-les-Bains
06 34 41 86 29
www.cdf-dignelesbains.fr


30 juin au 6 juillet
CHAMPIONNAT DE PARAPENTE OZONE

Compétition amicale de parapente entre les différents pilotes mondiaux et expérimentés, avec des vols dans une zone magnifique au départ de la montagne de Chabre dans la Vallée de la Méouge !

Montagne de Chabre
Châteauneuf de Chabre
05300 Val Buëch-Méouge
04 92 65 09 38


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


42 - LOIRE

10 janvier au 31 mai
EXPOSITION "FIBRES"

L'exposition présente l'origine, les caractéritstiques et l'utilisation de fibres végétales, animales et synthétiques que l'on retrouve dans l'industrie textile et au quotidien.
Une section consacrée à l'utilisation de fibres diverses dans la création artistiques présente des oeuvres d'Anne Mangeot et Ghislaine Berlier Garcia.

La Maison du Passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


50 - MANCHE

5 février au 31 août
EXPOSITION "SCIENCES EXTRAORDINAIRES"

"Des récits de Jules Verne aux mondes de demain". Une exposition entièrement consacrée à l’auteur et sa vision de l’univers futuriste.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


18 et 19 juillet
FESTIVAL DE FUSÉES À EAU

Venez fabriquez la plus belle fusée et surtout la plus rapide !
•Ateliers de construction de fusées à eau en continu pour toute la famille
•Décollages de vos fusées dans le parc paysager

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


3 août
NUIT DES ÉTOILES

A l’occasion de cette soirée exceptionnelle, les visiteurs découvriront gratuitement les mystères de la voûte céleste dès 20h et tout au long de la soirée. De nombreuses animations adaptées à chaque public, ponctueront cette soirée. Des ateliers spécialement adaptés au jeune public et aux familles seront proposés.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


70 - Haute-Saône

3 avril au 30 septembre
EXPOSITION « MARTIN LUTHER KING »

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
25 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
http://www.maisondelanegritude.fr


83 - Var

17 et 18 mars
5ÈME JOURNÉES DES PLANTES RARES ET DE COLLECTION
Domaine d’Orvès, jardin remarquable

Le Domaine d’Orvès
71 avenue de la Libération (D46)
83160 La-Valette-du-Var
04 94 20 53 25
www.domainedorves.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités