Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Ce mille-pattes vit dans une grotte de Roumanie coupée du monde pendant 5,5 millions d'années
Actualités

Ce mille-pattes vit dans une grotte de Roumanie coupée du monde pendant 5,5 millions d'années

Décrit dans le dernier numéro du magazine Zookeys, Cryptops speleorex est un mille-pattes de 5 cm de long. Rien d'étonnant à cela, pourriez-vous penser de prime abord. Sauf que l'animal vit dans l'un des lieux les plus invivables qui soit, la grotte de Movile, en Roumanie.

Découverte en 1986 par des ouvriers cherchant des emplacements pour une future centrale nucléaire, la grotte est demeurée totalement isolée et étanche du monde extérieur, et a évolué ainsi en autarcie durant 5,5 millions d'années. Pauvreté en oxygène, obscurité totale, des taux de soufre, de méthane, d'ammoniac et de dioxyde de carbone infernaux, 100% d'humidité, c'est l'un des lieux terrestres les plus atypiques et inhospitaliers qui soit, et la grotte ne dispose apparemment pas des conditions nécessaires au développement de la vie. Du moins, c'est ce que l'on pensait aux premiers temps...

Un écosystème unique à base de méthane et de soufre

En réalité, ce lieu est une preuve de plus que la vie terrestre peut s'infiltrer et se développer dans n'importe quelles conditions. Ainsi au dernier recensement, la cave hébergeait 51 espèces d'invertébrés dont 34 sont endémiques et n'existent nulle part ailleurs. Contredisant les présupposés, la vie s'y est ainsi révélée totalement foisonnante.

Elle s'est développée selon un écosystème unique à base du méthane et du soufre produits par les bactéries locales. Formant un voile à la surface de l'eau, celles-ci synthétisent des molécules nourricières à partir du dioxyde de carbone et de l'eau. Les bactéries nourrissent des petits herbivores, des vers et des crustacés, qui seront à leur tour mangés par des carnivores plus gros, comme les araignées ou les mille-pattes.

Un nouvel individu adapté à une vie cavernicole

Justement, celui analysé par l'équipe internationale de chercheurs composée d'un Finlandais, d'un Bulgare et d'un Autrichien, est le plus grand des animaux de la grotte. Les chercheurs ont voulu vérifier à quel point Cryptops speleorex était apparenté au mille-pattes Cryptos anomalans que l'on retrouve en surface. Pour ce faire, ils ont prélevé l'ADN des deux animaux et les ont comparés. Résultat : Bien que les deux scolopendres arborent tous deux cette même coloration jaune, ils sont très différents morphologiquement ainsi que génétiquement. À tel point que les chercheurs concluent que les deux espèces ont évolué séparément durant plusieurs millions d'années, pour aboutir à ce nouvel individu plus adapté à une vie cavernicole.

Ce faisant, les scientifiques mettent en partie fin à une théorie sur la grotte de Movile, spéculant que cet écosystème souterrain pourrait être colonisé par des espèces venues de la surface. Une hypothèse déjà mise à mal par le fait que les cavités de la grotte sont totalement obturées par des bouchons d'argile, rendant a priori impossible une infiltration par des eaux extérieures. Preuve supplémentaire de cette étanchéité totale : aucune trace des pluies radioactives consécutives à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl n'y a jamais été décelée...


Source : Hervé Ratel  / Siences et Avenir
Crédit : Varpu Vahtera

Cryptos speleorex est le plus grand des animaux retrouvés dans la grotte de Movile.

Ce mille-pattes vit dans une grotte de Roumanie coupée du monde pendant 5,5 millions d'années Actualités

Ce mille-pattes vit dans une grotte de Roumanie coupée du monde pendant 5,5 millions d'années

Décrit dans le dernier numéro du magazine Zookeys, Cryptops speleorex est un mille-pattes de 5 cm de long. Rien d'étonnant à cela, pourriez-vous penser de prime abord. Sauf que l'animal vit dans l'un des lieux les plus invivables qui soit, la grotte de Movile, en Roumanie.

Découverte en 1986 par des ouvriers cherchant des emplacements pour une future centrale nucléaire, la grotte est demeurée totalement isolée et étanche du monde extérieur, et a évolué ainsi en autarcie durant 5,5 millions d'années. Pauvreté en oxygène, obscurité totale, des taux de soufre, de méthane, d'ammoniac et de dioxyde de carbone infernaux, 100% d'humidité, c'est l'un des lieux terrestres les plus atypiques et inhospitaliers qui soit, et la grotte ne dispose apparemment pas des conditions nécessaires au développement de la vie. Du moins, c'est ce que l'on pensait aux premiers temps...

Un écosystème unique à base de méthane et de soufre

En réalité, ce lieu est une preuve de plus que la vie terrestre peut s'infiltrer et se développer dans n'importe quelles conditions. Ainsi au dernier recensement, la cave hébergeait 51 espèces d'invertébrés dont 34 sont endémiques et n'existent nulle part ailleurs. Contredisant les présupposés, la vie s'y est ainsi révélée totalement foisonnante.

Elle s'est développée selon un écosystème unique à base du méthane et du soufre produits par les bactéries locales. Formant un voile à la surface de l'eau, celles-ci synthétisent des molécules nourricières à partir du dioxyde de carbone et de l'eau. Les bactéries nourrissent des petits herbivores, des vers et des crustacés, qui seront à leur tour mangés par des carnivores plus gros, comme les araignées ou les mille-pattes.

Un nouvel individu adapté à une vie cavernicole

Justement, celui analysé par l'équipe internationale de chercheurs composée d'un Finlandais, d'un Bulgare et d'un Autrichien, est le plus grand des animaux de la grotte. Les chercheurs ont voulu vérifier à quel point Cryptops speleorex était apparenté au mille-pattes Cryptos anomalans que l'on retrouve en surface. Pour ce faire, ils ont prélevé l'ADN des deux animaux et les ont comparés. Résultat : Bien que les deux scolopendres arborent tous deux cette même coloration jaune, ils sont très différents morphologiquement ainsi que génétiquement. À tel point que les chercheurs concluent que les deux espèces ont évolué séparément durant plusieurs millions d'années, pour aboutir à ce nouvel individu plus adapté à une vie cavernicole.

Ce faisant, les scientifiques mettent en partie fin à une théorie sur la grotte de Movile, spéculant que cet écosystème souterrain pourrait être colonisé par des espèces venues de la surface. Une hypothèse déjà mise à mal par le fait que les cavités de la grotte sont totalement obturées par des bouchons d'argile, rendant a priori impossible une infiltration par des eaux extérieures. Preuve supplémentaire de cette étanchéité totale : aucune trace des pluies radioactives consécutives à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl n'y a jamais été décelée...


Source : Hervé Ratel  / Siences et Avenir
Crédit : Varpu Vahtera

Cryptos speleorex est le plus grand des animaux retrouvés dans la grotte de Movile.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 28 février

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


85 - Vendée

Jusqu'au 31 janvier

PASS'SAISON
EXPLORA PARC

Pour toutes celles et ceux qui veulent profiter d'Explora Parc en illimité tous les jours d'ouverture 2021, c'est le moment de bien commencer l'année : profitez de 10 € de réduction sur tous nos PASS'SAISON. Rendez-vous sur www.exploraparc.com avant le 31 Janvier.

Explora Parc
Rue de la Parée Jésus
85160 Saint-Jean-de-Monts
06 22 61 45 98
www.exploraparc.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités