Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les œufs de poissons peuvent encore éclore après avoir été gobés par des canards
Actualités

Les œufs de poissons peuvent encore éclore après avoir été gobés par des canards

Selon une récente étude, certains oeufs de poissons avalés par des canards pourraient finalement sortir indemnes de leurs excréments. Un mécanisme qui pourrait favoriser la propagation de plusieurs espèces, dont certaines peuvent être envahissantes.

Partout dans le monde, des poissons ont colonisé des plans d’eau isolés sans assistance humaine. On a longtemps suggéré que ces événements avaient été, et sont encore, assistés par des oiseaux aquatiques transportant des œufs attachés à leurs pattes et leurs plumes. Après tout, nous savons que ces oiseaux peuvent favoriser la propagation de graines ou d’invertébrés par ces moyens. Néanmoins, le support empirique pour le prouver fait défaut.

Récemment, il a été suggéré que l’endozoochorie (le transport interne via l’intestin) pourrait jouer un rôle plus important dans cette distribution des espèces. Orsolya Vincze, biologiste évolutionniste au Centre de recherche écologique de Debrecen (Hongrie), a testé cette approche au cours d’une expérience contrôlée.
Quelques survivants

Dans le cadre de ces travaux, dont les détails sont rapportés par ScienceNews, la biologiste et son équipe ont nourri huit canards colverts avec des milliers d’oeufs de deux espèces de carpes (commune et prussienne) considérées comme envahissantes.

Notez que ce qu’on appelle communément des “oeufs de poissons” ou de la “rogue” sont en réalité les ovaires des femelles destinées à nourrir les embryons en développement.

Au terme de cette étude, 0,2% des “oeufs” ingérés (18 sur 8 000) ont effectivement été relâchés dans les excréments des oiseaux. Et surprise : il étaient tous intacts. Autrement dit, tous étaient sortis indemnes du processus digestif de leurs assaillants. De plus, selon l’étude, tous ont éclos normalement par la suite.

Un mécanisme de dispersion négligé

On ignore encore si certains oeufs peuvent également survivre ainsi dans la nature, ces opérations ayant eu lieu en laboratoire. Mais si tel est effectivement le cas, cela pourrait favoriser la dispersion de certaines espèces de poissons envahissantes, suggère la biologiste.

En effet, si dans le cadre de cette étude certains oeufs ont été excrétés dans l’heure, d’autres ont tout de même passé plus de quatre heures dans le système digestif des oiseaux. Sachant que les canards migrateurs peuvent parcourir des dizaines, voire des centaines de kilomètres, avant de libérer ces oeufs, la question se pose.

L’étude identifie ainsi un possible mécanisme de dispersion des œufs de poissons à membrane molle jusqu’alors négligé.

« Bien que le nombre d’oeufs survivants soit faible, leur nombre peut s’additionner, faisant de la fiente d’oiseau un vecteur de propagation important de certaines espèces de poissons, souligne la biologiste. Après tout, une seule carpe peut libérer des centaines de milliers d’oeufs à la fois. Et il y a suffisamment de canards et autres oiseaux aquatiques dans le monde pour se gaver de leurs oeufs ».
 

Source : ScienceNews
Crédit : pixel2013/Pixabay

Les œufs de poissons peuvent encore éclore après avoir été gobés par des canards Actualités

Les œufs de poissons peuvent encore éclore après avoir été gobés par des canards

Selon une récente étude, certains oeufs de poissons avalés par des canards pourraient finalement sortir indemnes de leurs excréments. Un mécanisme qui pourrait favoriser la propagation de plusieurs espèces, dont certaines peuvent être envahissantes.

Partout dans le monde, des poissons ont colonisé des plans d’eau isolés sans assistance humaine. On a longtemps suggéré que ces événements avaient été, et sont encore, assistés par des oiseaux aquatiques transportant des œufs attachés à leurs pattes et leurs plumes. Après tout, nous savons que ces oiseaux peuvent favoriser la propagation de graines ou d’invertébrés par ces moyens. Néanmoins, le support empirique pour le prouver fait défaut.

Récemment, il a été suggéré que l’endozoochorie (le transport interne via l’intestin) pourrait jouer un rôle plus important dans cette distribution des espèces. Orsolya Vincze, biologiste évolutionniste au Centre de recherche écologique de Debrecen (Hongrie), a testé cette approche au cours d’une expérience contrôlée.
Quelques survivants

Dans le cadre de ces travaux, dont les détails sont rapportés par ScienceNews, la biologiste et son équipe ont nourri huit canards colverts avec des milliers d’oeufs de deux espèces de carpes (commune et prussienne) considérées comme envahissantes.

Notez que ce qu’on appelle communément des “oeufs de poissons” ou de la “rogue” sont en réalité les ovaires des femelles destinées à nourrir les embryons en développement.

Au terme de cette étude, 0,2% des “oeufs” ingérés (18 sur 8 000) ont effectivement été relâchés dans les excréments des oiseaux. Et surprise : il étaient tous intacts. Autrement dit, tous étaient sortis indemnes du processus digestif de leurs assaillants. De plus, selon l’étude, tous ont éclos normalement par la suite.

Un mécanisme de dispersion négligé

On ignore encore si certains oeufs peuvent également survivre ainsi dans la nature, ces opérations ayant eu lieu en laboratoire. Mais si tel est effectivement le cas, cela pourrait favoriser la dispersion de certaines espèces de poissons envahissantes, suggère la biologiste.

En effet, si dans le cadre de cette étude certains oeufs ont été excrétés dans l’heure, d’autres ont tout de même passé plus de quatre heures dans le système digestif des oiseaux. Sachant que les canards migrateurs peuvent parcourir des dizaines, voire des centaines de kilomètres, avant de libérer ces oeufs, la question se pose.

L’étude identifie ainsi un possible mécanisme de dispersion des œufs de poissons à membrane molle jusqu’alors négligé.

« Bien que le nombre d’oeufs survivants soit faible, leur nombre peut s’additionner, faisant de la fiente d’oiseau un vecteur de propagation important de certaines espèces de poissons, souligne la biologiste. Après tout, une seule carpe peut libérer des centaines de milliers d’oeufs à la fois. Et il y a suffisamment de canards et autres oiseaux aquatiques dans le monde pour se gaver de leurs oeufs ».
 

Source : ScienceNews
Crédit : pixel2013/Pixabay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités