Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les rayures des zèbres les protègent des mouches
Actualités

Les rayures des zèbres les protègent des mouches

Les rayures des zèbres restent un sujet très débattu dans la communauté scientifique. Elles pourraient donner le tournis aux prédateurs, tenir l'animal au frais ou encore lutter contre les insectes. Mais aucune de ces suppositions n'a pour l'instant été confirmée avec certitude. Ces multiples hypothèses font d'ailleurs l'objet d'un article à lire sur le site du magazine La Recherche.

L'équipe de Tim Caro, biologiste à l'Université de Californie, avait déjà émis l'hypothèse que les rayures des zèbres le protégeaient des taons, ces insectes piquants qui ressemblent à de grosses mouches. Une question restait en suspens : comment les rayures repoussent-elles les insectes ?

Des costumes à rayures pour les chevaux

Les scientifiques ont étudié avec attention des chevaux (de couleur unie) et des zèbres qui résidaient dans une ferme anglaise. Dans leurs champs, les animaux étaient exposés à des taons. Une première observation a pu mettre en évidence que ces mouches étaient tout autant attirées par les zèbres que par les chevaux. Les taons tournent longuement autour des deux espèces, sans se soucier de la couleur de leur pelage. Les rayures du zèbres n'ont donc aucun pouvoir répulsif à distance !

Un détail a intrigué les chercheurs : les taons se posaient moins sur les zèbres que sur les chevaux. Ils ont alors eu l'idée d'habiller les chevaux avec des costumes noirs, blancs ou à rayures. Et le manteau zébré s'est révélé être efficace : les insectes atterrissaient beaucoup moins sur les chevaux qui portaient des rayures.

Une analyse de ralentis vidéos a montré que les rayures perturbent la vision de ces grosses mouches, qui calculent mal la distance qui les sépare de l'animal. Les taons arrivent trop vite, n'ont pas le temps de ralentir et rebondissent contre le zèbre ! Grâce à son pelage original, le zèbre subit moins de piqûres.

Se protéger des mouches à tout prix

Les rayures ainsi que les battements réguliers de queue sont deux éléments clés qui protègent la fine peau des zèbres, particulièrement sensibles aux infections. En Afrique, les mouches sont porteuses de maladies graves comme les trypanosomiases ou la grippe équine. Les chercheurs pensent que les caractères physiques, comme les rayures, et comportementaux, comme les battements de queue, ont pu être sélectionnés par l'évolution car ils protégeaient les zèbres des maladies causées par ces piqûres de mouches.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Tim Caro/UC Davis

Les rayures des zèbres les protègent des mouches Actualités

Les rayures des zèbres les protègent des mouches

Les rayures des zèbres restent un sujet très débattu dans la communauté scientifique. Elles pourraient donner le tournis aux prédateurs, tenir l'animal au frais ou encore lutter contre les insectes. Mais aucune de ces suppositions n'a pour l'instant été confirmée avec certitude. Ces multiples hypothèses font d'ailleurs l'objet d'un article à lire sur le site du magazine La Recherche.

L'équipe de Tim Caro, biologiste à l'Université de Californie, avait déjà émis l'hypothèse que les rayures des zèbres le protégeaient des taons, ces insectes piquants qui ressemblent à de grosses mouches. Une question restait en suspens : comment les rayures repoussent-elles les insectes ?

Des costumes à rayures pour les chevaux

Les scientifiques ont étudié avec attention des chevaux (de couleur unie) et des zèbres qui résidaient dans une ferme anglaise. Dans leurs champs, les animaux étaient exposés à des taons. Une première observation a pu mettre en évidence que ces mouches étaient tout autant attirées par les zèbres que par les chevaux. Les taons tournent longuement autour des deux espèces, sans se soucier de la couleur de leur pelage. Les rayures du zèbres n'ont donc aucun pouvoir répulsif à distance !

Un détail a intrigué les chercheurs : les taons se posaient moins sur les zèbres que sur les chevaux. Ils ont alors eu l'idée d'habiller les chevaux avec des costumes noirs, blancs ou à rayures. Et le manteau zébré s'est révélé être efficace : les insectes atterrissaient beaucoup moins sur les chevaux qui portaient des rayures.

Une analyse de ralentis vidéos a montré que les rayures perturbent la vision de ces grosses mouches, qui calculent mal la distance qui les sépare de l'animal. Les taons arrivent trop vite, n'ont pas le temps de ralentir et rebondissent contre le zèbre ! Grâce à son pelage original, le zèbre subit moins de piqûres.

Se protéger des mouches à tout prix

Les rayures ainsi que les battements réguliers de queue sont deux éléments clés qui protègent la fine peau des zèbres, particulièrement sensibles aux infections. En Afrique, les mouches sont porteuses de maladies graves comme les trypanosomiases ou la grippe équine. Les chercheurs pensent que les caractères physiques, comme les rayures, et comportementaux, comme les battements de queue, ont pu être sélectionnés par l'évolution car ils protégeaient les zèbres des maladies causées par ces piqûres de mouches.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Tim Caro/UC Davis

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités