Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les rats peuvent jouer à cache-cache si vous leur apprenez
Actualités

Les rats peuvent jouer à cache-cache si vous leur apprenez

Des neuroscientifiques de l’Université Humboldt de Berlin ont récemment entrepris une expérience fascinante. L’idée : apprendre aux rats à jouer à cache-cache, dans le but d’étudier leurs comportements dans le cadre d’activités ludiques. De quoi également nous éclairer davantage sur leurs capacités cognitives. Après plusieurs semaines d’entraînements, il s’est avéré que les rongeurs avaient compris les règles du jeu. Ils s’investissaient également beaucoup, et semblaient prendre énormément de plaisir. Les détails de l’étude ont été publiés dans la revue Science.

Apprendre les règles

Apprendre aux rats à jouer à cache-cache n’a pas été facile. Pour ces travaux, les chercheurs se sont concentrés sur six rongeurs âgés de trois semaines, qu’ils ont commencé à former aux règles du jeu. Tout s’est fait progressivement. Dans un premier temps, les chercheurs ont essayé de mettre les rats à l’aise. Ils ont passé du temps et joué avec eux, comme nous pourrions le faire avec un animal de compagnie.

« Au bout de quelques jours, ils ont activement cherché à interagir avec nous, explique Annika Reinhold, co-auteure de l’étude. Nous nous sommes appuyés sur ça pour tenter de leur apprendre les règles du jeu ». Au départ, l’idée consistait à se cacher, puis à récompenser l’animal si ce dernier retrouvait le chercheur. Par des chatouilles sur le ventre, par exemple. Les chercheurs ont ensuite poursuivi les tests. Dès que l’un des rats trouvait la cachette, les chercheurs le replaçaient à son point de départ. Au bout de quelques jours, les rongeurs ont vite saisi le principe.

Les amener à se cacher eux a en revanche été plus compliqué. « Nous avons commencé à placer l’animal dans une boîte et à nous asseoir à côté, poursuit la chercheuse. Dès que l’animal sortait, l’idée consistait à jouer avec. Puis nous nous sommes éloignés progressivement. La dernière étape consistait à ne récompenser le rat que si celui-ci trouvait correctement la cachette. C’était un processus long, mais qui a finalement fonctionné ».

Beaucoup d’enthousiasme

Les chercheurs ont finalement réussi à jouer à cache-cache avec les rongeurs. Il est alors ressorti plusieurs choses. « Nous avons été surpris de constater que les rats utilisaient des stratégies intelligentes pour se cacher ». Ces derniers, par exemple, préféraient se cacher dans des boîtes opaques plutôt que dans des boîtes transparentes. S’ils devaient changer de cachette entre-temps, ils le faisaient également en étant les plus silencieux possible.

Il semblerait également que les rats aient pris énormément de plaisir. Il est en effet ressorti que les rongeurs ont progressivement abandonné le principe de récompense, au profit du seul jeu. Leurs déplacements, rapides et dirigés, indiquaient une recherche frénétique des expérimentateurs. En cas de réussite, les rats sautaient de joie, étaient bruyants, et partaient activement se cacher à leur tour. Au bout d’une vingtaine d’essais, ils semblaient également très fatigués. Preuve qu’ils s’étaient réellement donnés à fond.

Bien évidemment, et comme le soulignent les chercheurs, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il se passe réellement dans l’esprit des rongeurs. Il se pourrait donc que leurs motivations soient toutes autre. Mais au regard de ces résultats, il semblerait que ces animaux soient effectivement capables de comprendre les règles de base d’un jeu que nous pensions jusqu’ici réservé aux humains. Et qu’ils soient également capables d’y prendre du plaisir.


Source : Université Humboldt
Crédit : Reinhold, Sanguinetti-Scheck, Harmann et Brecht

Les rats peuvent jouer à cache-cache si vous leur apprenez Actualités

Les rats peuvent jouer à cache-cache si vous leur apprenez

Des neuroscientifiques de l’Université Humboldt de Berlin ont récemment entrepris une expérience fascinante. L’idée : apprendre aux rats à jouer à cache-cache, dans le but d’étudier leurs comportements dans le cadre d’activités ludiques. De quoi également nous éclairer davantage sur leurs capacités cognitives. Après plusieurs semaines d’entraînements, il s’est avéré que les rongeurs avaient compris les règles du jeu. Ils s’investissaient également beaucoup, et semblaient prendre énormément de plaisir. Les détails de l’étude ont été publiés dans la revue Science.

Apprendre les règles

Apprendre aux rats à jouer à cache-cache n’a pas été facile. Pour ces travaux, les chercheurs se sont concentrés sur six rongeurs âgés de trois semaines, qu’ils ont commencé à former aux règles du jeu. Tout s’est fait progressivement. Dans un premier temps, les chercheurs ont essayé de mettre les rats à l’aise. Ils ont passé du temps et joué avec eux, comme nous pourrions le faire avec un animal de compagnie.

« Au bout de quelques jours, ils ont activement cherché à interagir avec nous, explique Annika Reinhold, co-auteure de l’étude. Nous nous sommes appuyés sur ça pour tenter de leur apprendre les règles du jeu ». Au départ, l’idée consistait à se cacher, puis à récompenser l’animal si ce dernier retrouvait le chercheur. Par des chatouilles sur le ventre, par exemple. Les chercheurs ont ensuite poursuivi les tests. Dès que l’un des rats trouvait la cachette, les chercheurs le replaçaient à son point de départ. Au bout de quelques jours, les rongeurs ont vite saisi le principe.

Les amener à se cacher eux a en revanche été plus compliqué. « Nous avons commencé à placer l’animal dans une boîte et à nous asseoir à côté, poursuit la chercheuse. Dès que l’animal sortait, l’idée consistait à jouer avec. Puis nous nous sommes éloignés progressivement. La dernière étape consistait à ne récompenser le rat que si celui-ci trouvait correctement la cachette. C’était un processus long, mais qui a finalement fonctionné ».

Beaucoup d’enthousiasme

Les chercheurs ont finalement réussi à jouer à cache-cache avec les rongeurs. Il est alors ressorti plusieurs choses. « Nous avons été surpris de constater que les rats utilisaient des stratégies intelligentes pour se cacher ». Ces derniers, par exemple, préféraient se cacher dans des boîtes opaques plutôt que dans des boîtes transparentes. S’ils devaient changer de cachette entre-temps, ils le faisaient également en étant les plus silencieux possible.

Il semblerait également que les rats aient pris énormément de plaisir. Il est en effet ressorti que les rongeurs ont progressivement abandonné le principe de récompense, au profit du seul jeu. Leurs déplacements, rapides et dirigés, indiquaient une recherche frénétique des expérimentateurs. En cas de réussite, les rats sautaient de joie, étaient bruyants, et partaient activement se cacher à leur tour. Au bout d’une vingtaine d’essais, ils semblaient également très fatigués. Preuve qu’ils s’étaient réellement donnés à fond.

Bien évidemment, et comme le soulignent les chercheurs, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il se passe réellement dans l’esprit des rongeurs. Il se pourrait donc que leurs motivations soient toutes autre. Mais au regard de ces résultats, il semblerait que ces animaux soient effectivement capables de comprendre les règles de base d’un jeu que nous pensions jusqu’ici réservé aux humains. Et qu’ils soient également capables d’y prendre du plaisir.


Source : Université Humboldt
Crédit : Reinhold, Sanguinetti-Scheck, Harmann et Brecht

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités