Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les mini-trous noirs générateurs d’or
Actualités

Les mini-trous noirs générateurs d’or

Des trous noirs microscopiques qui grignotent le cœur des étoiles à neutrons : voilà l'étonnant scénario que viennent d'imaginer des cosmologues américains pour expliquer la création d'un environnement propice à la formation des éléments chimiques lourds. Parmi ceux-ci, rien de moins que l'or qui affole les marchés boursiers ou le platine qui garnit nos pots catalytiques. C'est que les cosmochimistes peinent encore à expliquer la provenance des noyaux lourds. Pour ce faire, il leur faut imaginer des processus très énergétiques et très riches en neutrons, qui ne peuvent pas exister au coeur des étoiles, là où se forment les éléments chimiques depuis le carbone jusqu'au fer… Habituellement, l'origine des éléments lourds est attribuée aux supernovæ, ces explosions d'étoiles en fin de vie qui déploient beaucoup d'énergie. Problème : la quantité d'or, d'uranium et de platine sur Terre dépasse largement ce qui serait compatible avec la fréquence des supernovæ ! Il faut donc imaginer un autre processus.

L'équipe de Georges Fuller du Centre d'astrophysique et sciences spatiales de l'université de Californie à San Diego (États-Unis) a repris une hypothèse déjà débattue - non encore confirmée - : au cours des premiers instants de l'Univers, la pression et la température étaient si élevées que les moindres fluctuations de matière ont dû spontanément former un tissu de mini-trous noirs couramment appelés "trous noirs primordiaux". Or, si ces mini-trous noirs ont bien existé, en raison de phénomènes quantiques, leur durée a été courte. Mais certains ont pu rentrer en collision avec des étoiles à neutrons qui n'ont, quant à elles, rien d'hypothétique: il s'agit d'astres compacts faits de neutrons, résidus d'une étoile massive ayant explosé.
La matière piégée progressivement

Que donnerait la collision d'un trou noir primordial avec une étoile à neutrons ? Le minimonstre, bien plus compact que son hôte, s'enfoncerait jusqu'au coeur de ce dernier et - comme tout trou noir - piégerait progressivement la matière. Un grignotage irrémédiable qui réduirait le diamètre de l'étoile, celle-ci se mettant alors à tourner de plus en plus vite en projetant ses neutrons à travers l'espace. Et c'est ainsi que serait créée une région propice à la formation des éléments lourds. La recette de ceux-ci pourrait donc être énoncée ainsi :  Fourrez une étoile à neutrons avec des mini-trous noirs et surveillez les abords de ce drôle d'attelage comme le lait sur le feu pour récupérer de l'or. " Mais il y a plus fort : les trous noirs primordiaux pourraient représenter la fameuse matière noire manquante de l'Univers que tous les physiciens recherchent. Ne reste plus qu'à les détecter…
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : CASEY REED/APS/A STONEBRAKER PENN STATE UNIVERSITY

Les étoiles à neutrons, cœurs denses d’astres massifs ayant explosé, ont pu participer à la formation des éléments lourds (vue d’artiste).

Les mini-trous noirs générateurs d’or Actualités

Les mini-trous noirs générateurs d’or

Des trous noirs microscopiques qui grignotent le cœur des étoiles à neutrons : voilà l'étonnant scénario que viennent d'imaginer des cosmologues américains pour expliquer la création d'un environnement propice à la formation des éléments chimiques lourds. Parmi ceux-ci, rien de moins que l'or qui affole les marchés boursiers ou le platine qui garnit nos pots catalytiques. C'est que les cosmochimistes peinent encore à expliquer la provenance des noyaux lourds. Pour ce faire, il leur faut imaginer des processus très énergétiques et très riches en neutrons, qui ne peuvent pas exister au coeur des étoiles, là où se forment les éléments chimiques depuis le carbone jusqu'au fer… Habituellement, l'origine des éléments lourds est attribuée aux supernovæ, ces explosions d'étoiles en fin de vie qui déploient beaucoup d'énergie. Problème : la quantité d'or, d'uranium et de platine sur Terre dépasse largement ce qui serait compatible avec la fréquence des supernovæ ! Il faut donc imaginer un autre processus.

L'équipe de Georges Fuller du Centre d'astrophysique et sciences spatiales de l'université de Californie à San Diego (États-Unis) a repris une hypothèse déjà débattue - non encore confirmée - : au cours des premiers instants de l'Univers, la pression et la température étaient si élevées que les moindres fluctuations de matière ont dû spontanément former un tissu de mini-trous noirs couramment appelés "trous noirs primordiaux". Or, si ces mini-trous noirs ont bien existé, en raison de phénomènes quantiques, leur durée a été courte. Mais certains ont pu rentrer en collision avec des étoiles à neutrons qui n'ont, quant à elles, rien d'hypothétique: il s'agit d'astres compacts faits de neutrons, résidus d'une étoile massive ayant explosé.
La matière piégée progressivement

Que donnerait la collision d'un trou noir primordial avec une étoile à neutrons ? Le minimonstre, bien plus compact que son hôte, s'enfoncerait jusqu'au coeur de ce dernier et - comme tout trou noir - piégerait progressivement la matière. Un grignotage irrémédiable qui réduirait le diamètre de l'étoile, celle-ci se mettant alors à tourner de plus en plus vite en projetant ses neutrons à travers l'espace. Et c'est ainsi que serait créée une région propice à la formation des éléments lourds. La recette de ceux-ci pourrait donc être énoncée ainsi :  Fourrez une étoile à neutrons avec des mini-trous noirs et surveillez les abords de ce drôle d'attelage comme le lait sur le feu pour récupérer de l'or. " Mais il y a plus fort : les trous noirs primordiaux pourraient représenter la fameuse matière noire manquante de l'Univers que tous les physiciens recherchent. Ne reste plus qu'à les détecter…
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : CASEY REED/APS/A STONEBRAKER PENN STATE UNIVERSITY

Les étoiles à neutrons, cœurs denses d’astres massifs ayant explosé, ont pu participer à la formation des éléments lourds (vue d’artiste).

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités