Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les cernes des arbres pour retrouver trace des polluants
Actualités

Les cernes des arbres pour retrouver trace des polluants

Des scientifiques de l’Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions (IECP), du Laboratoire Chrono-environnement de l' Université​ de Franche-Comté et du CEREGE (centre européen de recherche de l’Université d’Aix- Marseille) ont étudié les cernes des arbres pour analyser leur concentration en produits chimiques, et ainsi retracer les évolutions dans le temps, comme en concentration. La zone test est celle de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, connue pour concentrer d’importantes industries. 20 Minutes vous explique tout sur cette technique, et ses résultats.

Comment étudier les polluants par les arbres ?

Il s’agit de la dendrochimie. « Le cerne d’un arbre est un tissu conducteur, dans lequel s’accumulent les polluants auxquels les feuilles et les racines ont pu être exposées. Ces tissus, une fois l’année écoulée, se transforment en bois dans lequel sont stockés des éléments métalliques », explique Annabelle Austruy, chargée de cette étude. Les scientifiques procèdent donc à un carottage jusqu’au cœur de l’arbre, puis découpe chacun des cernes pour en étudiant leur composition.

Trois arbres ont été sélectionnés, un dans le centre-ville de Fos-sur-Mer, un autre dans la zone industrielle, et un troisième à Grans, à une vingtaine de kilomètres de là afin d’étudier les conséquences de la zone industrielle en matière d’émission de polluant métalliques. Seuls les polluants métalliques sont étudiés, les polluants organiques peuvent s’être volatilisés.

Quels sont les résultats obtenus ?

Les résultats obtenus relèvent de la période 1975-2015, les scientifiques n’étant pas parvenus à trouver d’arbres plus anciens sur la zone industrielle de Fos-sur-Mer. De manière générale, l’exposition à de nombreux métaux tels que l’arsenic, l’aluminium, le cadium, le cuivre, le cobalt ou le zinc est « significativement plus importante » en 2015 qu’en 1975 pour les trois zones testées. Avec une concentration plus importante dans les arbres prélevés sur la zone industrielle de Fos.

Mais à y regarder de plus près, la concentration de certains métaux a diminué entre 1975 et 2015. Le mercure a par exemple baissé de 53 % entre 75 et 2002, et ce pour les trois zones testées. « On voit clairement une réduction des métaux les plus toxiques, le mercure, le cadium et le plomb de 1975 à 2002. Pour le plomb, les concentrations étaient trois fois plus importantes entre 1975 et 1993, avant de devenir trois fois moins importantes de 1993 à nos jours. Cela nous permet de dire que les réglementations ont une conséquence sur les concentrations de polluants métalliques puisqu’ils ont été progressivement moins utilisés à partir de cette période », avance Annabelle Austruy.

La scientifique a néanmoins pu constater une augmentation de la concentration d’autres métaux à partir de la fin des années 90, jusqu’à aujourd’hui. « La concentration en chrome a été multipliée par neuf entre 75 et 2015. Le fer et l’aluminium ont également progressé sur cette même période. Cela a été observé sur les deux zones, l’une des hypothèses pourrait être la diversification des activités industrielles, mais également le développement des activités humaines avec le trafic maritime et automobile », explique Annabelle Austruy.

Quelles interprétations faire de ces résultats ?

Cette étude permet de percevoir l’impact des réglementations sur les émissions de polluants métalliques, mais elle ne permet pas de connaître la source de l’augmentation de la concentration de certains métaux. « Pour compléter l’étude nous avons fait une demande de financement. Cela permettrait de comprendre l’impact de la diversification des activités industrielles et humaines. Les variations temporelles seraient également intéressantes à étudier plus spécifiquement pour déterminer l’origine de la pollution et sa variabilité », espère la scientifique. Des études historiques et sociologiques pourraient également venir renforcer l’analyse des résultats.


Source : 20 minutes
Crédit : Michel Serra

Les cernes des arbres pour retrouver trace des polluants Actualités

Les cernes des arbres pour retrouver trace des polluants

Des scientifiques de l’Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions (IECP), du Laboratoire Chrono-environnement de l' Université​ de Franche-Comté et du CEREGE (centre européen de recherche de l’Université d’Aix- Marseille) ont étudié les cernes des arbres pour analyser leur concentration en produits chimiques, et ainsi retracer les évolutions dans le temps, comme en concentration. La zone test est celle de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, connue pour concentrer d’importantes industries. 20 Minutes vous explique tout sur cette technique, et ses résultats.

Comment étudier les polluants par les arbres ?

Il s’agit de la dendrochimie. « Le cerne d’un arbre est un tissu conducteur, dans lequel s’accumulent les polluants auxquels les feuilles et les racines ont pu être exposées. Ces tissus, une fois l’année écoulée, se transforment en bois dans lequel sont stockés des éléments métalliques », explique Annabelle Austruy, chargée de cette étude. Les scientifiques procèdent donc à un carottage jusqu’au cœur de l’arbre, puis découpe chacun des cernes pour en étudiant leur composition.

Trois arbres ont été sélectionnés, un dans le centre-ville de Fos-sur-Mer, un autre dans la zone industrielle, et un troisième à Grans, à une vingtaine de kilomètres de là afin d’étudier les conséquences de la zone industrielle en matière d’émission de polluant métalliques. Seuls les polluants métalliques sont étudiés, les polluants organiques peuvent s’être volatilisés.

Quels sont les résultats obtenus ?

Les résultats obtenus relèvent de la période 1975-2015, les scientifiques n’étant pas parvenus à trouver d’arbres plus anciens sur la zone industrielle de Fos-sur-Mer. De manière générale, l’exposition à de nombreux métaux tels que l’arsenic, l’aluminium, le cadium, le cuivre, le cobalt ou le zinc est « significativement plus importante » en 2015 qu’en 1975 pour les trois zones testées. Avec une concentration plus importante dans les arbres prélevés sur la zone industrielle de Fos.

Mais à y regarder de plus près, la concentration de certains métaux a diminué entre 1975 et 2015. Le mercure a par exemple baissé de 53 % entre 75 et 2002, et ce pour les trois zones testées. « On voit clairement une réduction des métaux les plus toxiques, le mercure, le cadium et le plomb de 1975 à 2002. Pour le plomb, les concentrations étaient trois fois plus importantes entre 1975 et 1993, avant de devenir trois fois moins importantes de 1993 à nos jours. Cela nous permet de dire que les réglementations ont une conséquence sur les concentrations de polluants métalliques puisqu’ils ont été progressivement moins utilisés à partir de cette période », avance Annabelle Austruy.

La scientifique a néanmoins pu constater une augmentation de la concentration d’autres métaux à partir de la fin des années 90, jusqu’à aujourd’hui. « La concentration en chrome a été multipliée par neuf entre 75 et 2015. Le fer et l’aluminium ont également progressé sur cette même période. Cela a été observé sur les deux zones, l’une des hypothèses pourrait être la diversification des activités industrielles, mais également le développement des activités humaines avec le trafic maritime et automobile », explique Annabelle Austruy.

Quelles interprétations faire de ces résultats ?

Cette étude permet de percevoir l’impact des réglementations sur les émissions de polluants métalliques, mais elle ne permet pas de connaître la source de l’augmentation de la concentration de certains métaux. « Pour compléter l’étude nous avons fait une demande de financement. Cela permettrait de comprendre l’impact de la diversification des activités industrielles et humaines. Les variations temporelles seraient également intéressantes à étudier plus spécifiquement pour déterminer l’origine de la pollution et sa variabilité », espère la scientifique. Des études historiques et sociologiques pourraient également venir renforcer l’analyse des résultats.


Source : 20 minutes
Crédit : Michel Serra

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités