Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le simple fait d'entendre les mots "soleil" ou "nuit" fait réagir les pupilles
Actualités

Le simple fait d'entendre les mots "soleil" ou "nuit" fait réagir les pupilles

"Soleil", "ténèbres", "briller", "nuit". Vous ne vous en êtes pas rendus compte mais en lisant ces mots, vos pupilles se sont rétractées, dilatées, de nouveau rétractées puis dilatées. C'est ce que montre une équipe de chercheurs de l'Université d'Aix-Marseille (CNRS) et de l’Université de Groningen (Pays-Bas) dans la revue Psychological Science. Le simple fait de lire ou d'entendre un mot associé à la luminosité fait rétracter les pupilles, comme si elles étaient effectivement face au Soleil ! Et le contraire est aussi valable. Ces travaux "ouvrent une nouvelle voie pour mieux comprendre le traitement du langage par le cerveau", estiment les auteurs.

Un effet maximal 1 à 2 secondes après lecture ou audition du mot

Pour cette étude, une soixantaine de personnes ont lu ou entendu des mots parmi un catalogue de 121 items, certains relatifs à la lumière ("soleil", "jour", "briller"), d'autres dont le sens est associé à l'obscurité ("nuit", "ténèbres") et des mots témoins, comme des noms d'animaux. "Nous avons démontré que les pupilles des yeux sont plus petites après que les personnes ont lu ou entendu des mots relatifs à la lumière, que lorsque les gens lisent ou entendent des mots relatifs à l'obscurité", soulignent les chercheurs. Cet effet augmente lentement et graduellement et atteint son pic entre une et deux secondes après la lecture ou l'audition du mot.

Des images mentales qui influencent la pupille ?

Ces résultats "suggèrent que des images mentales des mots lus ou entendus sont créées automatiquement par notre cerveau, comme un rond lumineux dans le ciel pour le mot "soleil", par exemple. Cette image mentale serait la raison pour laquelle les pupilles deviennent plus petites, comme si le soleil était vraiment là devant nos yeux", avancent les chercheurs. Mais des questions persistent. Ces images mentales sont-elles nécessaires pour comprendre le sens des mots ? Ou ne sont-elles au contraire qu'une conséquence indirecte du traitement du langage dans notre cerveau, comme si notre système nerveux se préparait, par réflexe, à la situation évoquée par le mot entendu ou lu ? Pour apporter des réponses, les chercheurs comptent poursuivre leurs travaux en variant les paramètres du langage, par exemple en testant leur hypothèse dans d'autres langues que le français.
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : Shanon Pixabay

Le simple fait d'entendre les mots "soleil" ou "nuit" fait réagir les pupilles Actualités

Le simple fait d'entendre les mots "soleil" ou "nuit" fait réagir les pupilles

"Soleil", "ténèbres", "briller", "nuit". Vous ne vous en êtes pas rendus compte mais en lisant ces mots, vos pupilles se sont rétractées, dilatées, de nouveau rétractées puis dilatées. C'est ce que montre une équipe de chercheurs de l'Université d'Aix-Marseille (CNRS) et de l’Université de Groningen (Pays-Bas) dans la revue Psychological Science. Le simple fait de lire ou d'entendre un mot associé à la luminosité fait rétracter les pupilles, comme si elles étaient effectivement face au Soleil ! Et le contraire est aussi valable. Ces travaux "ouvrent une nouvelle voie pour mieux comprendre le traitement du langage par le cerveau", estiment les auteurs.

Un effet maximal 1 à 2 secondes après lecture ou audition du mot

Pour cette étude, une soixantaine de personnes ont lu ou entendu des mots parmi un catalogue de 121 items, certains relatifs à la lumière ("soleil", "jour", "briller"), d'autres dont le sens est associé à l'obscurité ("nuit", "ténèbres") et des mots témoins, comme des noms d'animaux. "Nous avons démontré que les pupilles des yeux sont plus petites après que les personnes ont lu ou entendu des mots relatifs à la lumière, que lorsque les gens lisent ou entendent des mots relatifs à l'obscurité", soulignent les chercheurs. Cet effet augmente lentement et graduellement et atteint son pic entre une et deux secondes après la lecture ou l'audition du mot.

Des images mentales qui influencent la pupille ?

Ces résultats "suggèrent que des images mentales des mots lus ou entendus sont créées automatiquement par notre cerveau, comme un rond lumineux dans le ciel pour le mot "soleil", par exemple. Cette image mentale serait la raison pour laquelle les pupilles deviennent plus petites, comme si le soleil était vraiment là devant nos yeux", avancent les chercheurs. Mais des questions persistent. Ces images mentales sont-elles nécessaires pour comprendre le sens des mots ? Ou ne sont-elles au contraire qu'une conséquence indirecte du traitement du langage dans notre cerveau, comme si notre système nerveux se préparait, par réflexe, à la situation évoquée par le mot entendu ou lu ? Pour apporter des réponses, les chercheurs comptent poursuivre leurs travaux en variant les paramètres du langage, par exemple en testant leur hypothèse dans d'autres langues que le français.
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : Shanon Pixabay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités