Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
Actualités

Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire

Dans un communiqué, l'organisation, qui dispose dans son sous-sol du plus grand accélérateur de particules au monde (le LHC), a indiqué que sa commission de recherche a approuvé une nouvelle expérience qui s'intéressera "aux particules légères interagissant faiblement". Certaines d'entre elles sont associées à la matière noire, un type de matière dit "hypothétique" qui, n'étant pas sensible à la force électromagnétique, ne peut émettre de la lumière, ce qui la rend difficile à détecter.

Créer de nouvelles particules à partir de collisions

Enfouis à quelque 100 mètres sous terre, le LHC - une sorte d'immense anneau situé sous les territoires suisse et français - a commencé à faire entrer en collision des particules en 2010. À l'intérieur du tunnel de 27 km de circonférence, des paquets de protons voyagent à une vitesse proche de celle de la lumière, et entrent en collision à quatre points d'interactions.

Ces collisions engendrent de nouvelles particules, que les physiciens du monde entier analysent ensuite pour approfondir les connaissances des lois de la nature et dans l'espoir de découvrir de nouvelles particules et de nouveaux phénomènes physiques.

La matière noire serait la masse manquante de l'Univers

Comme les quatre détecteurs principaux du LHC ne sont pas en mesure de détecter "les particules légères interagissant faiblement qui pourraient être produites parallèlement à la ligne de faisceau" de protons, le Cern a décidé de créer et d'installer un nouveau détecteur, appelé Faser, chargé de rechercher des particules hypothétiques, en particulier des photons noirs, ainsi que des neutralinos, également associés à la matière noire. Alors que la trajectoire des protons dans les faisceaux sera incurvée par les aimants du LHC, les "particules légères interagissant très faiblement", que le Cern espère dénicher, "poursuivront leur route en ligne droite, et leurs +produits de désintégration+ pourront alors être détectés par Faser".

L'expérience sera installée au cours de l'actuel second long arrêt du LHC et sera prête à acquérir des données à partir de la troisième période d'exploitation du collisionneur, entre 2021 et 2023. S'ils trouvent les particules qu'ils recherchent, les scientifiques espèrent ainsi pouvoir lever une partie du voile sur la mystérieuse matière noire, cette masse manquante de l'univers qui représente environ 27% de l'univers et tient ensemble les galaxies mais est invisible et détectable seulement par les effets de la gravité.

En 2012, les expériences au Cern ont permis de confirmer l'existence du boson de Higgs, considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière.


Source : AFP
Crédit : CERN

Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire Actualités

Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire

Dans un communiqué, l'organisation, qui dispose dans son sous-sol du plus grand accélérateur de particules au monde (le LHC), a indiqué que sa commission de recherche a approuvé une nouvelle expérience qui s'intéressera "aux particules légères interagissant faiblement". Certaines d'entre elles sont associées à la matière noire, un type de matière dit "hypothétique" qui, n'étant pas sensible à la force électromagnétique, ne peut émettre de la lumière, ce qui la rend difficile à détecter.

Créer de nouvelles particules à partir de collisions

Enfouis à quelque 100 mètres sous terre, le LHC - une sorte d'immense anneau situé sous les territoires suisse et français - a commencé à faire entrer en collision des particules en 2010. À l'intérieur du tunnel de 27 km de circonférence, des paquets de protons voyagent à une vitesse proche de celle de la lumière, et entrent en collision à quatre points d'interactions.

Ces collisions engendrent de nouvelles particules, que les physiciens du monde entier analysent ensuite pour approfondir les connaissances des lois de la nature et dans l'espoir de découvrir de nouvelles particules et de nouveaux phénomènes physiques.

La matière noire serait la masse manquante de l'Univers

Comme les quatre détecteurs principaux du LHC ne sont pas en mesure de détecter "les particules légères interagissant faiblement qui pourraient être produites parallèlement à la ligne de faisceau" de protons, le Cern a décidé de créer et d'installer un nouveau détecteur, appelé Faser, chargé de rechercher des particules hypothétiques, en particulier des photons noirs, ainsi que des neutralinos, également associés à la matière noire. Alors que la trajectoire des protons dans les faisceaux sera incurvée par les aimants du LHC, les "particules légères interagissant très faiblement", que le Cern espère dénicher, "poursuivront leur route en ligne droite, et leurs +produits de désintégration+ pourront alors être détectés par Faser".

L'expérience sera installée au cours de l'actuel second long arrêt du LHC et sera prête à acquérir des données à partir de la troisième période d'exploitation du collisionneur, entre 2021 et 2023. S'ils trouvent les particules qu'ils recherchent, les scientifiques espèrent ainsi pouvoir lever une partie du voile sur la mystérieuse matière noire, cette masse manquante de l'univers qui représente environ 27% de l'univers et tient ensemble les galaxies mais est invisible et détectable seulement par les effets de la gravité.

En 2012, les expériences au Cern ont permis de confirmer l'existence du boson de Higgs, considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière.


Source : AFP
Crédit : CERN

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités