Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

L'avantage évolutif de la métamorphose
Actualités

L'avantage évolutif de la métamorphose

Fourmis, méduses, salamandres, grenouilles, papillons, saumons... Au total, près de 80 % du règne animal s'engage dans une métamorphose au cours de sa vie. Pour que ce processus soit si bien implanté, alors que des données suggèrent qu'il n'est apparu que quelques rares fois au cours de l'évolution, il doit apporter un sérieux avantage. Mais lequel ?

Celui de manger plus, suggère une étude, réalisée par Hanna Ten Brink, postdoctorante à l'université de Zurich, et ses collègues. L'équipe a construit un modèle d'équations mathématiques dans lequel elle a injecté les caractéristiques d'espèces animales, comme la quantité de nourriture nécessaire, la vitesse de croissance et le nombre de descendants. Puis elle a testé la situation suivante : que se passe-t-il si, au sein d'une espèce qui conserve toute son existence le même corps adapté à un type de nourriture, une nouvelle source de nourriture devient disponible ? Et que celle-ci est seulement accessible aux individus de plus grande taille ?

Un pari risqué

Résultat : en l'absence de métamorphose, la sélection naturelle empêche la spécialisation des individus pour la nouvelle source de nourriture. Les plus jeunes ne peuvent en bénéficier en raison de leur petite taille et ils dépérissent avant de pouvoir se reproduire. « La métamorphose résout ce problème en permettant aux adultes d'acquérir une morphologie taillée pour la nouvelle source de nourriture, et aux plus jeunes de conserver une morphologie adaptée à la première », explique Hanna Ten Brink.

Reste que s'engager dans une métamorphose est un pari risqué. L'opération est dispendieuse en énergie et prend un temps considérable, pendant lequel les animaux s'exposent aux prédateurs. C'est pourquoi, selon les auteurs, la métamorphose ne survient que lorsque la nouvelle source de nourriture est très abondante.

Si d'autres paramètres peuvent entrer en jeu, comme la possibilité de faciliter la rencontre de partenaires sexuels, le biologiste Vincent Laudet, de Sorbonne Université et du CNRS, est convaincu par l'hypothèse des chercheurs : « En plus d'augmenter la quantité de nourriture disponible, l'accès à une nouvelle source alimentaire évite la compétition entre les larves et les adultes. Ce qui permet d'expliquer pourquoi la métamorphose est si commune. On la retrouve d'ailleurs sous une forme résiduelle chez les mammifères, y compris chez l'homme, dont la naissance s'apparente sur le plan biologique à une métamorphose. »


Source : La recherche
Crédit : Joll Héras / Biosphoto

Une chenille du papillon Machaon dans sa chrysalide

L'avantage évolutif de la métamorphose Actualités

L'avantage évolutif de la métamorphose

Fourmis, méduses, salamandres, grenouilles, papillons, saumons... Au total, près de 80 % du règne animal s'engage dans une métamorphose au cours de sa vie. Pour que ce processus soit si bien implanté, alors que des données suggèrent qu'il n'est apparu que quelques rares fois au cours de l'évolution, il doit apporter un sérieux avantage. Mais lequel ?

Celui de manger plus, suggère une étude, réalisée par Hanna Ten Brink, postdoctorante à l'université de Zurich, et ses collègues. L'équipe a construit un modèle d'équations mathématiques dans lequel elle a injecté les caractéristiques d'espèces animales, comme la quantité de nourriture nécessaire, la vitesse de croissance et le nombre de descendants. Puis elle a testé la situation suivante : que se passe-t-il si, au sein d'une espèce qui conserve toute son existence le même corps adapté à un type de nourriture, une nouvelle source de nourriture devient disponible ? Et que celle-ci est seulement accessible aux individus de plus grande taille ?

Un pari risqué

Résultat : en l'absence de métamorphose, la sélection naturelle empêche la spécialisation des individus pour la nouvelle source de nourriture. Les plus jeunes ne peuvent en bénéficier en raison de leur petite taille et ils dépérissent avant de pouvoir se reproduire. « La métamorphose résout ce problème en permettant aux adultes d'acquérir une morphologie taillée pour la nouvelle source de nourriture, et aux plus jeunes de conserver une morphologie adaptée à la première », explique Hanna Ten Brink.

Reste que s'engager dans une métamorphose est un pari risqué. L'opération est dispendieuse en énergie et prend un temps considérable, pendant lequel les animaux s'exposent aux prédateurs. C'est pourquoi, selon les auteurs, la métamorphose ne survient que lorsque la nouvelle source de nourriture est très abondante.

Si d'autres paramètres peuvent entrer en jeu, comme la possibilité de faciliter la rencontre de partenaires sexuels, le biologiste Vincent Laudet, de Sorbonne Université et du CNRS, est convaincu par l'hypothèse des chercheurs : « En plus d'augmenter la quantité de nourriture disponible, l'accès à une nouvelle source alimentaire évite la compétition entre les larves et les adultes. Ce qui permet d'expliquer pourquoi la métamorphose est si commune. On la retrouve d'ailleurs sous une forme résiduelle chez les mammifères, y compris chez l'homme, dont la naissance s'apparente sur le plan biologique à une métamorphose. »


Source : La recherche
Crédit : Joll Héras / Biosphoto

Une chenille du papillon Machaon dans sa chrysalide

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités