Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La morphologie des hippocampes élucidée grâce à leurs gènes
Actualités

La morphologie des hippocampes élucidée grâce à leurs gènes

Pour les biologistes qui s’intéressent à l’évolution des êtres vivants, l’hippocampe est un modèle captivant. D’où ce petit poisson si différent de ses congénères peut-il tenir ses formes étranges et fabuleuses ? N’ayant pas de nageoires caudales ou ventrales, mais juste une queue préhensile, il se déplace lentement, de façon verticale. Son corps est recouvert d’une armure osseuse pour se protéger des prédateurs, et son long museau avec une petite bouche tubulaire ne possède pas de dents, chose rare chez un poisson. Particularité encore plus étonnante : ce sont les mâles qui portent leurs progénitures dans une poche incubatrice.

Pour mieux comprendre d’où viennent ces caractéristiques uniques, une équipe internationale associant des chercheurs chinois, singapouriens et allemands, a décidé de séquencer et d’analyser le génome d’une espèce de cheval de mer : l’hippocampe à queue tigrée (Hippocampus comes). Ce spécimen rare, long en moyenne d’une quinzaine de centimètres, vit dans les massifs coralliens de la mer d’Andaman et du détroit de Malacca jusqu’en mer de Chine et de Java. Les résultats de leurs études sont parus dans la revue Nature du 15 décembre.
 
Ils ont pu vérifier tout d’abord que l’absence de dents était corrélée à celle de gènes spécifiques. Ceux-ci correspondent au développement des dents chez les poissons, les mêmes gènes que chez les Humains. L’animal pallie cette absence en aspirant ses proies, ce qui est aussi facilité par la forme de son museau. Même observation pour l’odorat dont ils sont dépourvus. Une vue particulièrement performante leur permet de compenser ce manque lors de la chasse. Cependant, le caractère le plus étonnant est le défaut d’un gène présent chez tous les vertébrés : le TbX4, qui génère les jambes chez l’être humain ou bien les nageoires ventrales chez les poissons.

Quant à la grossesse des mâles, elle serait induite, non par la perte, mais par la duplication de gènes pendant l’évolution relativement courte des hippocampes (le plus ancien fossile retrouvé date de 5 à 7 millions d’années). Lorsqu’un gène est dupliqué, une nouvelle fonction peut être attribuée à sa copie. Ce processus pourrait en être à l’origine, car, expliquent les chercheurs, parmi les six gènes dupliqués, cinq sont fortement exprimés dans la poche à couvain du mâle, suggérant ainsi leur implication dans la grossesse masculine.  

 

Source : Universcience
Crédit : Frank Schneidewind

Le génome de l'hippocampe à queue tigrée (Hippocampus comes) a été séquencé et analysé.

La morphologie des hippocampes élucidée grâce à leurs gènes Actualités

La morphologie des hippocampes élucidée grâce à leurs gènes

Pour les biologistes qui s’intéressent à l’évolution des êtres vivants, l’hippocampe est un modèle captivant. D’où ce petit poisson si différent de ses congénères peut-il tenir ses formes étranges et fabuleuses ? N’ayant pas de nageoires caudales ou ventrales, mais juste une queue préhensile, il se déplace lentement, de façon verticale. Son corps est recouvert d’une armure osseuse pour se protéger des prédateurs, et son long museau avec une petite bouche tubulaire ne possède pas de dents, chose rare chez un poisson. Particularité encore plus étonnante : ce sont les mâles qui portent leurs progénitures dans une poche incubatrice.

Pour mieux comprendre d’où viennent ces caractéristiques uniques, une équipe internationale associant des chercheurs chinois, singapouriens et allemands, a décidé de séquencer et d’analyser le génome d’une espèce de cheval de mer : l’hippocampe à queue tigrée (Hippocampus comes). Ce spécimen rare, long en moyenne d’une quinzaine de centimètres, vit dans les massifs coralliens de la mer d’Andaman et du détroit de Malacca jusqu’en mer de Chine et de Java. Les résultats de leurs études sont parus dans la revue Nature du 15 décembre.
 
Ils ont pu vérifier tout d’abord que l’absence de dents était corrélée à celle de gènes spécifiques. Ceux-ci correspondent au développement des dents chez les poissons, les mêmes gènes que chez les Humains. L’animal pallie cette absence en aspirant ses proies, ce qui est aussi facilité par la forme de son museau. Même observation pour l’odorat dont ils sont dépourvus. Une vue particulièrement performante leur permet de compenser ce manque lors de la chasse. Cependant, le caractère le plus étonnant est le défaut d’un gène présent chez tous les vertébrés : le TbX4, qui génère les jambes chez l’être humain ou bien les nageoires ventrales chez les poissons.

Quant à la grossesse des mâles, elle serait induite, non par la perte, mais par la duplication de gènes pendant l’évolution relativement courte des hippocampes (le plus ancien fossile retrouvé date de 5 à 7 millions d’années). Lorsqu’un gène est dupliqué, une nouvelle fonction peut être attribuée à sa copie. Ce processus pourrait en être à l’origine, car, expliquent les chercheurs, parmi les six gènes dupliqués, cinq sont fortement exprimés dans la poche à couvain du mâle, suggérant ainsi leur implication dans la grossesse masculine.  

 

Source : Universcience
Crédit : Frank Schneidewind

Le génome de l'hippocampe à queue tigrée (Hippocampus comes) a été séquencé et analysé.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités