Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Des oiseaux programmés pour chanter
Actualités

Des oiseaux programmés pour chanter

Les oiseaux ne naissent pas en sachant chanter. À l'instar des nourrissons, ils doivent apprendre. Et tout comme chez l'homme, déterminer ce qui est de l'ordre du social et ce qui est inné dans l'apprentissage est un casse-tête. Des biologistes de l'université McGill, à Montréal, se sont penchés sur ce défi.

Les scientifiques ont isolé de jeunes diamants mandarins et leur ont soumis 120 combinaisons différentes de chants. Les oiseaux ont dû « choisir » parmi ces enseignements afin de créer leur propre chant. Les caractéristiques étudiées comportaient la structure (l'ordre des notes), la temporalité (la chronologie), la hauteur tonale (aiguë, grave), ainsi que l'accentuation des énoncés. À la fin, le chant de ces oiseaux convergeait vers la même structure acoustique. Les chercheurs ont aussi montré que les oiseaux préféraient produire des sons courts et aigus au milieu du chant, et des sons longs et graves à la fin de la séquence ; comme les diamants mandarins en milieu sauvage. Ce serait la preuve que la production de chants est le fruit de contraintes motrices, donc d'une prédisposition biologique.

Ces résultats contribuent à alimenter un vieux débat. S'il existe une grande diversité de langues sur terre, les linguistes se sont rendu compte qu'elles partagent des structures communes appelées « universaux linguistiques ». Dans l'étude présente, les auteurs notent que les sons des oiseaux ressemblent dans leur structure aux musiques et énoncés humains. Pour certains, cela témoigne d'une grammaire universelle reposant sur des mécanismes cérébraux innés qui facilitent l'apprentissage de la langue.

Propagation culturelle

Ce postulat est néanmoins à relativiser avec l'importance de la propagation culturelle sur ces universaux. « S'il y a une similitude entre les phrases chantées de l'humain et celles des oiseaux, on ne peut pas parler de racines communes : on est plutôt face à une coévolution indépendante de comportements analogues », commente Nicolas Giret, chargé de recherche à l'Institut des neurosciences Paris-Saclay. Pour lui, la prédisposition motrice est à mettre en regard avec la composante sensorielle : « Ce n'est pas si étonnant que les oiseaux cherchent à produire des chants harmonieux ! »
 

Source : La Recherche
Crédit : James Sakata

Cinq des 120 combinaisons, "syllabes", soumises aux diamants mandarins pour leur apprendre le chant.

Des oiseaux programmés pour chanter Actualités

Des oiseaux programmés pour chanter

Les oiseaux ne naissent pas en sachant chanter. À l'instar des nourrissons, ils doivent apprendre. Et tout comme chez l'homme, déterminer ce qui est de l'ordre du social et ce qui est inné dans l'apprentissage est un casse-tête. Des biologistes de l'université McGill, à Montréal, se sont penchés sur ce défi.

Les scientifiques ont isolé de jeunes diamants mandarins et leur ont soumis 120 combinaisons différentes de chants. Les oiseaux ont dû « choisir » parmi ces enseignements afin de créer leur propre chant. Les caractéristiques étudiées comportaient la structure (l'ordre des notes), la temporalité (la chronologie), la hauteur tonale (aiguë, grave), ainsi que l'accentuation des énoncés. À la fin, le chant de ces oiseaux convergeait vers la même structure acoustique. Les chercheurs ont aussi montré que les oiseaux préféraient produire des sons courts et aigus au milieu du chant, et des sons longs et graves à la fin de la séquence ; comme les diamants mandarins en milieu sauvage. Ce serait la preuve que la production de chants est le fruit de contraintes motrices, donc d'une prédisposition biologique.

Ces résultats contribuent à alimenter un vieux débat. S'il existe une grande diversité de langues sur terre, les linguistes se sont rendu compte qu'elles partagent des structures communes appelées « universaux linguistiques ». Dans l'étude présente, les auteurs notent que les sons des oiseaux ressemblent dans leur structure aux musiques et énoncés humains. Pour certains, cela témoigne d'une grammaire universelle reposant sur des mécanismes cérébraux innés qui facilitent l'apprentissage de la langue.

Propagation culturelle

Ce postulat est néanmoins à relativiser avec l'importance de la propagation culturelle sur ces universaux. « S'il y a une similitude entre les phrases chantées de l'humain et celles des oiseaux, on ne peut pas parler de racines communes : on est plutôt face à une coévolution indépendante de comportements analogues », commente Nicolas Giret, chargé de recherche à l'Institut des neurosciences Paris-Saclay. Pour lui, la prédisposition motrice est à mettre en regard avec la composante sensorielle : « Ce n'est pas si étonnant que les oiseaux cherchent à produire des chants harmonieux ! »
 

Source : La Recherche
Crédit : James Sakata

Cinq des 120 combinaisons, "syllabes", soumises aux diamants mandarins pour leur apprendre le chant.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


44 - Loire Atlantique

 

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités