Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Des chercheurs identifie une nouvelle partie du corps humain
Actualités

Des chercheurs identifie une nouvelle partie du corps humain

Une équipe de scientifiques annonce avoir isolé une partie du corps qui n’avait jamais été décrite auparavant. Il s’agit d’une couche musculaire profonde retrouvée dans le masséter, le muscle élévateur du maxillaire inférieur, essentiel pour la mastication.

Le masséter

Le muscle masséter est le muscle masticateur le plus important. Sa principale fonction est d’élever la mandibule contre le maxillaire et d’exercer une force masticatoire. Il joue également un petit rôle dans l’allongement de la mandibule et dans les mouvements latéraux et participe, accessoirement, à l’esthétique du visage.

Les manuels d’anatomie modernes décrivent ce muscle masséter avec deux couches : une profonde et une superficielle. Néanmoins, plusieurs textes historiques mentionnent également l’existence possible d’une troisième couche. Ces écrits sont en revanche très incohérents quant à sa position.

Dans le cadre d’une étude récente, une équipe de l’Université de Bâle, en Suisse, a effectué une étude anatomique pour clarifier la présence et les caractéristiques morphologiques de cette fameuse troisième couche distincte du muscle masséter.

Pour ces travaux, dont les résultats sont publiés dans la revue Annals of Anatomy, les auteurs ont disséqué une douzaine de têtes humaines conservées dans du formaldéhyde. Ils ont également effectué des tomodensitogrammes de seize cadavres et examiné une IRM d’un sujet vivant.

Un muscle pour tirer la mâchoire vers l’arrière

Au terme de leurs analyses, les auteurs de ces travaux soulignent avoir effectivement isolé une troisième couche profonde anatomiquement distincte du muscle masséter. D’après l’étude, celui-ci se profile de la surface médiale du processus zygomatique de l’os temporal à la racine et au bord postérieur du processus coronoïde (une projection triangulaire sur la mâchoire inférieure).

« Cette section profonde du muscle masséter se distingue clairement des deux autres couches en termes de parcours et de fonction« , détaille Szilvia Mezey, principale auteure de l’étude. « Sur la base de la disposition des fibres musculaires, la couche musculaire aide probablement à stabiliser la mâchoire inférieure en « élevant et en rétractant » le processus coronoïde« . Cette couche musculaire est d’ailleurs la seule partie du masséter capable de tirer la mâchoire vers l’arrière.

« Bien qu’il soit généralement admis que la recherche anatomique au cours des cent dernières années n’a rien négligé, notre découverte ressemble un peu à la découverte d’une nouvelle espèce de vertébré par des zoologistes« , souligne Jens Christoph Türp, co-auteur de ces travaux.

Pour faciliter la discussion sur cette partie du masséter nouvellement décrite, les auteurs proposent de la nommer M. masseter pars coronoidea (partie coronoïde du masséter). Sa découverte pourrait aider les médecins à mieux effectuer des interventions chirurgicales dans cette région de la mâchoire et à mieux traiter les affections impliquant l’articulation qui relie la mâchoire au crâne.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Jens. C. Türp, Université de Bâle / UZB

Des chercheurs identifie une nouvelle partie du corps humain Actualités

Des chercheurs identifie une nouvelle partie du corps humain

Une équipe de scientifiques annonce avoir isolé une partie du corps qui n’avait jamais été décrite auparavant. Il s’agit d’une couche musculaire profonde retrouvée dans le masséter, le muscle élévateur du maxillaire inférieur, essentiel pour la mastication.

Le masséter

Le muscle masséter est le muscle masticateur le plus important. Sa principale fonction est d’élever la mandibule contre le maxillaire et d’exercer une force masticatoire. Il joue également un petit rôle dans l’allongement de la mandibule et dans les mouvements latéraux et participe, accessoirement, à l’esthétique du visage.

Les manuels d’anatomie modernes décrivent ce muscle masséter avec deux couches : une profonde et une superficielle. Néanmoins, plusieurs textes historiques mentionnent également l’existence possible d’une troisième couche. Ces écrits sont en revanche très incohérents quant à sa position.

Dans le cadre d’une étude récente, une équipe de l’Université de Bâle, en Suisse, a effectué une étude anatomique pour clarifier la présence et les caractéristiques morphologiques de cette fameuse troisième couche distincte du muscle masséter.

Pour ces travaux, dont les résultats sont publiés dans la revue Annals of Anatomy, les auteurs ont disséqué une douzaine de têtes humaines conservées dans du formaldéhyde. Ils ont également effectué des tomodensitogrammes de seize cadavres et examiné une IRM d’un sujet vivant.

Un muscle pour tirer la mâchoire vers l’arrière

Au terme de leurs analyses, les auteurs de ces travaux soulignent avoir effectivement isolé une troisième couche profonde anatomiquement distincte du muscle masséter. D’après l’étude, celui-ci se profile de la surface médiale du processus zygomatique de l’os temporal à la racine et au bord postérieur du processus coronoïde (une projection triangulaire sur la mâchoire inférieure).

« Cette section profonde du muscle masséter se distingue clairement des deux autres couches en termes de parcours et de fonction« , détaille Szilvia Mezey, principale auteure de l’étude. « Sur la base de la disposition des fibres musculaires, la couche musculaire aide probablement à stabiliser la mâchoire inférieure en « élevant et en rétractant » le processus coronoïde« . Cette couche musculaire est d’ailleurs la seule partie du masséter capable de tirer la mâchoire vers l’arrière.

« Bien qu’il soit généralement admis que la recherche anatomique au cours des cent dernières années n’a rien négligé, notre découverte ressemble un peu à la découverte d’une nouvelle espèce de vertébré par des zoologistes« , souligne Jens Christoph Türp, co-auteur de ces travaux.

Pour faciliter la discussion sur cette partie du masséter nouvellement décrite, les auteurs proposent de la nommer M. masseter pars coronoidea (partie coronoïde du masséter). Sa découverte pourrait aider les médecins à mieux effectuer des interventions chirurgicales dans cette région de la mâchoire et à mieux traiter les affections impliquant l’articulation qui relie la mâchoire au crâne.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Jens. C. Türp, Université de Bâle / UZB

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités