Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte d’un nouvel organe caché au centre de la tête humaine
Actualités

Découverte d’un nouvel organe caché au centre de la tête humaine

Le corps humain est une machine incroyablement complexe qui, encore aujourd’hui, continue de nous étonner. Prenons les organes. Pour la grande majorité, ils représentent un ensemble de tissus concourant à la réalisation d’une fonction physiologique. En adoptant cette définition, nous avons longtemps pensé que le corps humain comptait 78 organes (hommes et femmes confondus).

Or, cette liste “officielle” a récemment été revue à la hausse. Il y a trois ans, par exemple, des chercheurs de l’University Hospital Limerick ont en effet suggéré de considérer le mésentère comme un nouvel organe du corps humain.

De nouvelles glandes salivaires

Plus récemment, des chercheurs néerlandais ont fait une découverte anatomique surprise, isolant ce qui semble être un nouvel ensemble de glandes salivaires nichées à l’arrière du nasopharynx.

Ces dernières auraient été identifiées alors que les médecins examinaient des patients souffrants d’un cancer de la prostate avec un PSMA PET-scan. Concrètement, cette machine, associée à des injections de glucose radioactif, permet de mettre en évidence les tumeurs présentes dans le corps.

Jusqu’à présent, nous pensions que les humains développaient trois ensembles de glandes salivaires dites “majeures” : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales. Ces dernières produisent la salive essentielle au fonctionnement de notre système digestif. Nous savons qu’il existe également environ un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”, autrement dit microscopiques, situées dans toute la cavité buccale et le tractus aérodigestif.

Ceci dit, ce nouvel ensemble de glandes, isolées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, près du centre de la tête humaine, appartiendrait à la première catégorie. Elles ont été nommées “glandes tubariennes” par les médecins, en référence à leur emplacement anatomique (au-dessus du torus tubarius).

La découverte de ces glandes tubariennes n’est pas un cas isolé. En effet, elles ont été observées dans les scans PSMA PET / CT d’une centaine de patients examinés durant l’étude. Elles ont également été identifiés sur deux cadavres – un homme et une femme.

Une cible potentiellement “sensible” à la radiothérapie

Comment pourrait-on les avoir manquées durant tout ce temps ? Difficile à dire. Les chercheurs soulignent que les structures, situées sous la base du crâne, ne sont pas très accessibles. D’après eux, il serait même impossible de les distinguer par d’autres moyens que les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT. Il est également possible qu’elles aient été remarquées auparavant, mais finalement confondues avec d’autres ensembles de glandes.

Naturellement, des recherches supplémentaires menées par d’autres équipes seront nécessaires pour confirmer cette nouvelle découverte. Si tel est le cas, nous pourrons alors déterminer leurs véritables fonctions. Les chercheurs soulignent également que ces nouvelles structures devront être considérées dans le cadre des traitements de radiothérapie pour les patients atteints de cancer, les glandes salivaires étant en effet très sensibles à ce type d’approche.


Source : Sciencepost
Crédit : Institut néerlandais du cancer

L’emplacement de glandes tubariennes, le “nouvel organe” du corps humain.

Découverte d’un nouvel organe caché au centre de la tête humaine Actualités

Découverte d’un nouvel organe caché au centre de la tête humaine

Le corps humain est une machine incroyablement complexe qui, encore aujourd’hui, continue de nous étonner. Prenons les organes. Pour la grande majorité, ils représentent un ensemble de tissus concourant à la réalisation d’une fonction physiologique. En adoptant cette définition, nous avons longtemps pensé que le corps humain comptait 78 organes (hommes et femmes confondus).

Or, cette liste “officielle” a récemment été revue à la hausse. Il y a trois ans, par exemple, des chercheurs de l’University Hospital Limerick ont en effet suggéré de considérer le mésentère comme un nouvel organe du corps humain.

De nouvelles glandes salivaires

Plus récemment, des chercheurs néerlandais ont fait une découverte anatomique surprise, isolant ce qui semble être un nouvel ensemble de glandes salivaires nichées à l’arrière du nasopharynx.

Ces dernières auraient été identifiées alors que les médecins examinaient des patients souffrants d’un cancer de la prostate avec un PSMA PET-scan. Concrètement, cette machine, associée à des injections de glucose radioactif, permet de mettre en évidence les tumeurs présentes dans le corps.

Jusqu’à présent, nous pensions que les humains développaient trois ensembles de glandes salivaires dites “majeures” : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales. Ces dernières produisent la salive essentielle au fonctionnement de notre système digestif. Nous savons qu’il existe également environ un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”, autrement dit microscopiques, situées dans toute la cavité buccale et le tractus aérodigestif.

Ceci dit, ce nouvel ensemble de glandes, isolées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, près du centre de la tête humaine, appartiendrait à la première catégorie. Elles ont été nommées “glandes tubariennes” par les médecins, en référence à leur emplacement anatomique (au-dessus du torus tubarius).

La découverte de ces glandes tubariennes n’est pas un cas isolé. En effet, elles ont été observées dans les scans PSMA PET / CT d’une centaine de patients examinés durant l’étude. Elles ont également été identifiés sur deux cadavres – un homme et une femme.

Une cible potentiellement “sensible” à la radiothérapie

Comment pourrait-on les avoir manquées durant tout ce temps ? Difficile à dire. Les chercheurs soulignent que les structures, situées sous la base du crâne, ne sont pas très accessibles. D’après eux, il serait même impossible de les distinguer par d’autres moyens que les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT. Il est également possible qu’elles aient été remarquées auparavant, mais finalement confondues avec d’autres ensembles de glandes.

Naturellement, des recherches supplémentaires menées par d’autres équipes seront nécessaires pour confirmer cette nouvelle découverte. Si tel est le cas, nous pourrons alors déterminer leurs véritables fonctions. Les chercheurs soulignent également que ces nouvelles structures devront être considérées dans le cadre des traitements de radiothérapie pour les patients atteints de cancer, les glandes salivaires étant en effet très sensibles à ce type d’approche.


Source : Sciencepost
Crédit : Institut néerlandais du cancer

L’emplacement de glandes tubariennes, le “nouvel organe” du corps humain.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute Provence

Du 5 juin 2020 au 15 décembre

VISITE LUDIQUE
SALAGON, PARC & JARDINS

Une nouveauté pour les familles : un jeu de la cocotte pour explorer les jardins et découvrir les secrets du monument de Salagon de façon ludique !

Musée de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 50
www.musee-de-salagon.com


Du 5 juin au 15 décembre

COURSE D'ORIENTATION
MUSÉE DE PRÉHISTOIRE DES GORGES DU VERDON

Une course d’orientation familiale pour découvrir le village préhistorique. A l'aide du dépliant disponible gratuitement à l'accueil du Musée, participez à cette course d’orientation ludique et instructive qui vous conduira tout droit vers le village préhistorique reconstitué.

Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon
Route de Montmeyan
04500 Quinson
04 92 74 09 59
www.museeprehistoire.com


13 - Bouches du Rhône

Du 7 au 15 janvier 2021

BALADES EN MER
CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE DE L’UICN

Lors de ce rendez vous, des balades en mer à bord de l'Hélios, la seule vedette à passagers hybride de la compagnie Marseillaise ICARD MARITME, seront organisées par : Le parc National de la Côte Bleue : 10 juin - Le conservatoire du littoral : 11 & 16 juin - Le parc National des Calanques : 15 & 20 juin.

1 quai Marcel Pagnol
13007 Marseille
04 91 330 329
www.iucncongress2020


21 - Côte d'Or

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"AU COEUR DES SAISONS"

Et si on prenait le temps de regarder passer les saisons, de vivre à leur rythme, de redécouvrir le plaisir d'observer la Nature et ses changements.
Cette nouvelle exposition, conçue et réalisée par le Jardin des sciences et Biodiversité, vous plonge « Au coeur des saisons », de façon ludique et accessible à tous les publics, en famille comme entre amis…

Jardin des sciences & biodiversité
Jardin de l’Arquebuse
14 rue Jehan de Marville & 1 avenue Albert 1er
21000 DIJON
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


34 - Hérault

Du 26 septembre au 28 février 2021

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités