Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Ces plantes brillent grâce à de l'ADN de champignons
Actualités

Ces plantes brillent grâce à de l'ADN de champignons

Dans la revue Nature Biotechnology, une équipe internationale de chercheurs adossés à Planta, une start-up de biotechnologie Russe, annonce avoir réussi à produire des plantes luminescentes grâce à l'insertion dans leur génome d'ADN provenant de champignons bioluminescents. Ces végétaux transgéniques seraient beaucoup plus brillants que ceux déjà produits avec d'autres méthodes.

Une molécule commune

Pour fabriquer leurs plantes, ils ont utilisé une molécule commune aux champignons naturellement luminescents et aux végétaux, l'acide caféique. Cet acide est impliqué dans la synthèse de la lignine, un des principaux composant du bois et la molécule qui procure leur rigidité aux tiges. Chez les champignons, c'est l'acide caféique qui produit la lumière grâce à un cycle métabolique impliquant quatre enzymes. Deux enzymes convertissent l'acide caféique en un précurseur luminescent qui est ensuite oxydé par une troisième enzyme pour produire un photon. La dernière enzyme reconvertit la molécule oxydée en acide caféique pour recommencer le cycle. C'est l'ADN codant pour ce système enzymatique qui a pu être introduit dans le génome de plants de tabac.

Les plants ainsi obtenu ont effectivement bien produit de la lumière avec plus d'intensité et de constance que les expériences menées jusqu'alors notamment avec la luciférine, la molécule qui fait briller les lucioles. Ils ont ainsi émis près d'un milliard de photons à la minute selon les auteurs, et ce tout au long de leur vie.

A visée ornementale

Ces plantes transgéniques ont un intérêt pour les botanistes : ils permettent d'observer le fonctionnement interne des végétaux, des éclats de lumière ou des motifs vacillants servant d'indicateur métabolique. La lumière peut également révéler comment les plantes réagissent à leur environnement, ainsi elles se mettent à briller plus fortement en présence de peaux de banane mûres connues pour émettre de grandes quantité d'éthylène.

Les chercheurs ont également remarqué que les parties les plus jeunes ainsi que les fleurs avaient une brillance accentuée. La lumière produite par le tabac, qui a été utilisé pour cette recherche pour sa facilité de manipulation, est verte et chaude, agréable à regarder. Outre l'utilisation scientifique, la start-up envisage surtout de commercialiser plusieurs variétés de plantes luminescentes. Des essais ont montré que la même méthode était efficace avec les roses, les pétunias et les pervenches. Et les scientifiques espèrent aussi obtenir des plantes encore plus brillantes ou dont la luminosité pourrait varier en réponse à l'environnement.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Planta

Création de plantes bioluminescentes à partir de champignons.

Ces plantes brillent grâce à de l'ADN de champignons Actualités

Ces plantes brillent grâce à de l'ADN de champignons

Dans la revue Nature Biotechnology, une équipe internationale de chercheurs adossés à Planta, une start-up de biotechnologie Russe, annonce avoir réussi à produire des plantes luminescentes grâce à l'insertion dans leur génome d'ADN provenant de champignons bioluminescents. Ces végétaux transgéniques seraient beaucoup plus brillants que ceux déjà produits avec d'autres méthodes.

Une molécule commune

Pour fabriquer leurs plantes, ils ont utilisé une molécule commune aux champignons naturellement luminescents et aux végétaux, l'acide caféique. Cet acide est impliqué dans la synthèse de la lignine, un des principaux composant du bois et la molécule qui procure leur rigidité aux tiges. Chez les champignons, c'est l'acide caféique qui produit la lumière grâce à un cycle métabolique impliquant quatre enzymes. Deux enzymes convertissent l'acide caféique en un précurseur luminescent qui est ensuite oxydé par une troisième enzyme pour produire un photon. La dernière enzyme reconvertit la molécule oxydée en acide caféique pour recommencer le cycle. C'est l'ADN codant pour ce système enzymatique qui a pu être introduit dans le génome de plants de tabac.

Les plants ainsi obtenu ont effectivement bien produit de la lumière avec plus d'intensité et de constance que les expériences menées jusqu'alors notamment avec la luciférine, la molécule qui fait briller les lucioles. Ils ont ainsi émis près d'un milliard de photons à la minute selon les auteurs, et ce tout au long de leur vie.

A visée ornementale

Ces plantes transgéniques ont un intérêt pour les botanistes : ils permettent d'observer le fonctionnement interne des végétaux, des éclats de lumière ou des motifs vacillants servant d'indicateur métabolique. La lumière peut également révéler comment les plantes réagissent à leur environnement, ainsi elles se mettent à briller plus fortement en présence de peaux de banane mûres connues pour émettre de grandes quantité d'éthylène.

Les chercheurs ont également remarqué que les parties les plus jeunes ainsi que les fleurs avaient une brillance accentuée. La lumière produite par le tabac, qui a été utilisé pour cette recherche pour sa facilité de manipulation, est verte et chaude, agréable à regarder. Outre l'utilisation scientifique, la start-up envisage surtout de commercialiser plusieurs variétés de plantes luminescentes. Des essais ont montré que la même méthode était efficace avec les roses, les pétunias et les pervenches. Et les scientifiques espèrent aussi obtenir des plantes encore plus brillantes ou dont la luminosité pourrait varier en réponse à l'environnement.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : Planta

Création de plantes bioluminescentes à partir de champignons.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités