Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Aux États-Unis, des cigales émergent après 17 ans passés sous terre
Actualités

Aux États-Unis, des cigales émergent après 17 ans passés sous terre

La dernière fois qu’elles se sont manifestées, c’était il y a 17 ans. Des milliards de cigales “périodiques” envahissent actuellement la côte Est des États-Unis pour se reproduire.

Certains habitants de la côte Est américaine assistent en ce moment à un événement rare : l’émergence de cigales dites “périodiques”. Ces insectes, après avoir passé 17 ans sous terre, font actuellement leur grand retour dans certaines régions pour se reproduire. Selon un communiqué de presse publié par Virginia Tech, plus de trois millions de cigales pourraient investir chaque hectare dans les zones touchées.

Sous terre depuis 2003

Dans le sud de la France, et notamment en Provence, nous sommes habitués à profiter des cigales chaque été. Mais entre-temps, la vie de ces insectes est essentiellement souterraine. Les oeufs pondus durant la saison estivale vont se transformer en larves qui, dès l’automne, s’enfouiront dans le sol. Ces dernières peuvent y séjourner plusieurs mois (voire plus), se nourrissant de la succion de racines. Les nymphes sortiront alors dès la dernière année de leur vie afin d’effectuer leur mue imaginale et devenir adultes.

Mais il faut également savoir que certaines cigales ont évolué pour prendre davantage leur temps. Celles-ci émergent en effet à des intervalles de 13 ou 17 ans. Les scientifiques ne savent pas encore pourquoi ces insectes “périodiques” ont adopté de tels rythmes, mais cela pourrait être un moyen d’éviter les prédateurs.
Un pic attendu en juin

Une couvée de ces cigales, qui n’a pas été aperçue depuis 2003, est en train d’émerger au sud-ouest de la Virginie, dans certains secteurs de la Caroline du Nord et en Virginie occidentale. Le temps est venu pour elles de se reproduire. Les nymphes quittent leurs souterrains confortables, se muant en adultes avant de trouver un partenaire. Dans cet esprit, et dès que la chaleur le permettra (plus de 25 °C), les mâles émettront leurs cymbalisations pour attirer les femelles.

Les premières cigales périodiques ont déjà commencé à apparaître dans les zones touchées il y a quelques jours, mais le “pic” est attendu début juin, peut-on lire. La plupart des cigales devraient ensuite disparaître d’ici juillet.

En effet, « les cigales adultes sont une source énorme de nourriture pour divers animaux, surtout les oiseaux, mais aussi les petits mammifères comme les souris », confiait au journal Le Monde Andrew Liebhold, entomologiste au ministère américain de l’Agriculture.

Si ces insectes ne représentent aucun danger pour les humains et les animaux, ils peuvent néanmoins constituer une légère menace pour les cultures. Les cigales ne menacent pas la santé des arbres juvéniles en mâchant le feuillage, mais plutôt à cause de leurs oeufs, qui peuvent ralentir la croissance des plants juvéniles. Les espèces d’arbres menacées par les cigales sont les pommiers, les cornouillers, les pêchers, les cerisiers ou encore les poiriers, selon l’État de Kent.

Les agriculteurs concernés sont donc invités à se préparer en conséquence. Les stratégies d’atténuation comprennent la non-plantation d’arbres un an ou deux avant l’arrivée prévue des cigales, ou le déploiement de filets.


Source : Le journal de Montréal
Crédit : ddouk / pixabay

Aux États-Unis, des cigales émergent après 17 ans passés sous terre Actualités

Aux États-Unis, des cigales émergent après 17 ans passés sous terre

La dernière fois qu’elles se sont manifestées, c’était il y a 17 ans. Des milliards de cigales “périodiques” envahissent actuellement la côte Est des États-Unis pour se reproduire.

Certains habitants de la côte Est américaine assistent en ce moment à un événement rare : l’émergence de cigales dites “périodiques”. Ces insectes, après avoir passé 17 ans sous terre, font actuellement leur grand retour dans certaines régions pour se reproduire. Selon un communiqué de presse publié par Virginia Tech, plus de trois millions de cigales pourraient investir chaque hectare dans les zones touchées.

Sous terre depuis 2003

Dans le sud de la France, et notamment en Provence, nous sommes habitués à profiter des cigales chaque été. Mais entre-temps, la vie de ces insectes est essentiellement souterraine. Les oeufs pondus durant la saison estivale vont se transformer en larves qui, dès l’automne, s’enfouiront dans le sol. Ces dernières peuvent y séjourner plusieurs mois (voire plus), se nourrissant de la succion de racines. Les nymphes sortiront alors dès la dernière année de leur vie afin d’effectuer leur mue imaginale et devenir adultes.

Mais il faut également savoir que certaines cigales ont évolué pour prendre davantage leur temps. Celles-ci émergent en effet à des intervalles de 13 ou 17 ans. Les scientifiques ne savent pas encore pourquoi ces insectes “périodiques” ont adopté de tels rythmes, mais cela pourrait être un moyen d’éviter les prédateurs.
Un pic attendu en juin

Une couvée de ces cigales, qui n’a pas été aperçue depuis 2003, est en train d’émerger au sud-ouest de la Virginie, dans certains secteurs de la Caroline du Nord et en Virginie occidentale. Le temps est venu pour elles de se reproduire. Les nymphes quittent leurs souterrains confortables, se muant en adultes avant de trouver un partenaire. Dans cet esprit, et dès que la chaleur le permettra (plus de 25 °C), les mâles émettront leurs cymbalisations pour attirer les femelles.

Les premières cigales périodiques ont déjà commencé à apparaître dans les zones touchées il y a quelques jours, mais le “pic” est attendu début juin, peut-on lire. La plupart des cigales devraient ensuite disparaître d’ici juillet.

En effet, « les cigales adultes sont une source énorme de nourriture pour divers animaux, surtout les oiseaux, mais aussi les petits mammifères comme les souris », confiait au journal Le Monde Andrew Liebhold, entomologiste au ministère américain de l’Agriculture.

Si ces insectes ne représentent aucun danger pour les humains et les animaux, ils peuvent néanmoins constituer une légère menace pour les cultures. Les cigales ne menacent pas la santé des arbres juvéniles en mâchant le feuillage, mais plutôt à cause de leurs oeufs, qui peuvent ralentir la croissance des plants juvéniles. Les espèces d’arbres menacées par les cigales sont les pommiers, les cornouillers, les pêchers, les cerisiers ou encore les poiriers, selon l’État de Kent.

Les agriculteurs concernés sont donc invités à se préparer en conséquence. Les stratégies d’atténuation comprennent la non-plantation d’arbres un an ou deux avant l’arrivée prévue des cigales, ou le déploiement de filets.


Source : Le journal de Montréal
Crédit : ddouk / pixabay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 28 février

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


85 - Vendée

Jusqu'au 31 janvier

PASS'SAISON
EXPLORA PARC

Pour toutes celles et ceux qui veulent profiter d'Explora Parc en illimité tous les jours d'ouverture 2021, c'est le moment de bien commencer l'année : profitez de 10 € de réduction sur tous nos PASS'SAISON. Rendez-vous sur www.exploraparc.com avant le 31 Janvier.

Explora Parc
Rue de la Parée Jésus
85160 Saint-Jean-de-Monts
06 22 61 45 98
www.exploraparc.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités