Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un quasar 600 milliards de fois plus brillant que le Soleil
Actualités

Un quasar 600 milliards de fois plus brillant que le Soleil

Une équipe d'astronomes a découvert le plus brillant quasar jamais observé. Baptisé J043947.08+163415.7, cet objet céleste est 600 milliards de fois plus lumineux que notre Soleil, expliquent les scientifiques dans leur étude, publiée dans The Astrophysical Journal Letters. "On ne pense pas trouver beaucoup d'autres quasars plus brillants dans le reste de l'univers observable", a déclaré Xiaohui Fan, professeur d'astronomie à l'université de l'Arizona et principal auteur de l'étude, dans un communiqué de presse.

Les quasars, objets célestes parmi les plus brillants de l'univers, sont constitués de trois éléments principaux. Un trou noir supermassif situé au centre et composant la quasi-totalité de sa masse, un disque d'accrétion formé par la matière absorbé par le trou noir et des jets de gaz expulsés du disque d'accrétion. Ils sont également appelés noyaux actifs de galaxie (AGN) puisqu'ils se trouvent à l'origine de la formation des galaxies.

Selon les calculs des astronomes, J043947.08+163415.7 se situe à 12,8 milliards d'années-lumières de la Terre. Les chercheurs ont donc observé le quasar tel qu'il était à l'époque où l'univers - âgé aujourd'hui de 13,75 milliards d'années - avait à peine un milliard d'années. L'intérêt de cette découverte, au-delà de la luminosité record de cet objet, est d'ouvrir une fenêtre sur le passé et sur la façon dont les trous noirs supermassifs ont influencé la formation des étoiles et des galaxies au début de l'univers.

L'équipe de scientifiques a réussi à détecter J043947.08+163415.7 grâce à de nombreux télescopes situés sur les îles d'Hawaï dont l'observatoire Gemini, le James Clerk Maxwell (JCMT), le United Kingdom Infra-Red (UKIRT), le W. M. Keck et le Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System (Pan-STARRS1) ainsi que le télescope spatial Hubble. Mais même avec ces équipements high-tech, ils n'auraient jamais pu le trouver sans l'aide du champ gravitationnel d'une galaxie située entre la Terre et le quasar qui a multiplié sa luminosité par 50 grâce à un mécanisme appelé "lentille gravitationnelle".

"Cette détection est aussi surprenante que majeure ; pendant des décennies, nous avons pensé que ces quasars [détectés grâce à des lentilles gravitationnelles] devaient être très communs dans l'univers primitif, mais c'est le premier du genre que nous avons trouvé, détaille Fabio Pacucci, un chercheur de l'Université Yale qui a participé à l'étude. Notre découverte nous donne un indice sur la méthode à employer pour en découvrir d'autres."

Dans leur étude, les chercheurs indiquent que leur "modèle théorique" prévoit qu'il pourrait exister un nombre "substantiel" de quasars du même type. "S'ils sont vraiment nombreux, cela révolutionnerait notre idée de ce qu'il s'est passé juste après le Big Bang, et pourrait même changer notre vision du processus de formation de ces monstres cosmiques [les trous noirs supermassifs] et la façon dont ils ont grandi". En attendant, nul doute que de nombreux scientifiques mèneront d'autres études encore plus poussées sur J043947.08+163415.7 et lèveront, peut-être, le voile sur les mystères de la formation de notre Univers.
 

Source : L'express
Crédit : ESA/Hubble/PA

Dessin d'illustration représentant le quasar J043947.08+163415.7, découvert grâce à de nombreux observatoires terrestres et le télescope spatial Hubble.

Un quasar 600 milliards de fois plus brillant que le Soleil Actualités

Un quasar 600 milliards de fois plus brillant que le Soleil

Une équipe d'astronomes a découvert le plus brillant quasar jamais observé. Baptisé J043947.08+163415.7, cet objet céleste est 600 milliards de fois plus lumineux que notre Soleil, expliquent les scientifiques dans leur étude, publiée dans The Astrophysical Journal Letters. "On ne pense pas trouver beaucoup d'autres quasars plus brillants dans le reste de l'univers observable", a déclaré Xiaohui Fan, professeur d'astronomie à l'université de l'Arizona et principal auteur de l'étude, dans un communiqué de presse.

Les quasars, objets célestes parmi les plus brillants de l'univers, sont constitués de trois éléments principaux. Un trou noir supermassif situé au centre et composant la quasi-totalité de sa masse, un disque d'accrétion formé par la matière absorbé par le trou noir et des jets de gaz expulsés du disque d'accrétion. Ils sont également appelés noyaux actifs de galaxie (AGN) puisqu'ils se trouvent à l'origine de la formation des galaxies.

Selon les calculs des astronomes, J043947.08+163415.7 se situe à 12,8 milliards d'années-lumières de la Terre. Les chercheurs ont donc observé le quasar tel qu'il était à l'époque où l'univers - âgé aujourd'hui de 13,75 milliards d'années - avait à peine un milliard d'années. L'intérêt de cette découverte, au-delà de la luminosité record de cet objet, est d'ouvrir une fenêtre sur le passé et sur la façon dont les trous noirs supermassifs ont influencé la formation des étoiles et des galaxies au début de l'univers.

L'équipe de scientifiques a réussi à détecter J043947.08+163415.7 grâce à de nombreux télescopes situés sur les îles d'Hawaï dont l'observatoire Gemini, le James Clerk Maxwell (JCMT), le United Kingdom Infra-Red (UKIRT), le W. M. Keck et le Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System (Pan-STARRS1) ainsi que le télescope spatial Hubble. Mais même avec ces équipements high-tech, ils n'auraient jamais pu le trouver sans l'aide du champ gravitationnel d'une galaxie située entre la Terre et le quasar qui a multiplié sa luminosité par 50 grâce à un mécanisme appelé "lentille gravitationnelle".

"Cette détection est aussi surprenante que majeure ; pendant des décennies, nous avons pensé que ces quasars [détectés grâce à des lentilles gravitationnelles] devaient être très communs dans l'univers primitif, mais c'est le premier du genre que nous avons trouvé, détaille Fabio Pacucci, un chercheur de l'Université Yale qui a participé à l'étude. Notre découverte nous donne un indice sur la méthode à employer pour en découvrir d'autres."

Dans leur étude, les chercheurs indiquent que leur "modèle théorique" prévoit qu'il pourrait exister un nombre "substantiel" de quasars du même type. "S'ils sont vraiment nombreux, cela révolutionnerait notre idée de ce qu'il s'est passé juste après le Big Bang, et pourrait même changer notre vision du processus de formation de ces monstres cosmiques [les trous noirs supermassifs] et la façon dont ils ont grandi". En attendant, nul doute que de nombreux scientifiques mèneront d'autres études encore plus poussées sur J043947.08+163415.7 et lèveront, peut-être, le voile sur les mystères de la formation de notre Univers.
 

Source : L'express
Crédit : ESA/Hubble/PA

Dessin d'illustration représentant le quasar J043947.08+163415.7, découvert grâce à de nombreux observatoires terrestres et le télescope spatial Hubble.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Du 10 janvier 2019 au 14 février

COURS DE POTERIE : RAKU

Animés par la potière Cécile Dussaud. Jeudis 10, 17, 24, 31 janvier et 14 février, de 18h à 20h, à Amphoralis. La cuisson à la technique japonaise du raku sera ensuite effectuée le dimanche 24 février, de 14h à 18h.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


27 janvier

VISITE GUIDÉE
POTIERS GALLO-ROMAINS

Découvrez l’activité des potiers gallo-romains et de leur véritable « usine » d’amphores.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


22 - Côtes d'Armor

22 février

CONFÉRENCE - SPECTACLE
"HISTOIRE ET ÉVOLUTION DE LA LUNE"

Pour l’ouverture de cette année du 50ème anniversaire de la mission Apollo 9, répétition générale avant le voyage vers la Lune, cette séance spéciale vous emmènera à la découverte de notre satellite.
Vendredi 22 février à 17h30. Tarif 4 €.

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


30 - Gard

Du 9 février au 10 mars

EXPOSITION
"VOLCANS, LA VIE DE LA TERRE"

Découvrez les grands mécanismes des profondeurs de la Terre, les menaces et richesses que représentent les volcans grâce à une vingtaine de manipulations interactives.
Exposition gratuite, tout public. Entrée libre de 10h à 18h en semaine ; 14h-18h samedi et dimanche.

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


14 février

CONFÉRENCE-SPECTACLE
"MATHÉMATIQUES, MAGIE ET MYSTÈRE

Durant cette conférence, des exemples de création de tours magiques à partir des maths seront présentés, et réciproquement  des tours de magie seront décortiqués pour y découvrir des maths.
Jeudi 14 février à 18h. Gratuit, sur réservation sur www.visiatome.fr(conseillée à partir de 11 ans).

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/

Lieux:

Découvrir toutes les activités