Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un "camion-poubelle spatial" bientôt lancé pour nettoyer l'orbite terrestre
Actualités

Un "camion-poubelle spatial" bientôt lancé pour nettoyer l'orbite terrestre

La conquête spatiale a permis une cascade de révolution sur Terre . Mais elle a aussi eu des effets négatifs, dont la pollution de l'orbite terrestre, où des centaines de milliers de débris spatiaux et de satellites hors d'usage dérivent dangereusement. À tel point que certaines orbites très utiles commencent à être dangereusement encombrées. Une situation qui pourrait bientôt atteindre un "point critique".

L'une d'elle est la mission RemoveDebris. Imaginée par le Centre spatial de l'université de Surrey, en Angleterre. Elle prévoit d'envoyer une sorte de camion-poubelle spatial en orbite. Son but sera de tester trois technologies de nettoyage: un filet chargé de récupérer des gros débris, comme un satellite hors d'usage, un harpon, et une technologie de désorbitage. Le petit vaisseau spatial, qui fait à peu près la taille d'une machine à laver et a coûté environ 17 millions d'euros, est presque terminé, rapporte la BBC. Il devrait être lancé début 2018.  

Ce genre de missions est loin d'être anecdotique. Les débris sont une véritable menace, à la fois pour les astronautes, mais aussi -et surtout- pour les satellites, dont de nombreuses technologies et industries dépendent sur Terre. Les experts redoutent particulièrement le syndrome de Kessler, une réaction en chaîne imaginée par Donald Kessler en 1978 où un premier incident -une explosion, une collision- provoquerait un nuage de débris qui percuterait d'autres satellites, etc. Un peu comme dans le film Gravity.

Direction la Station spatiale internationale

Inquiets, les scientifiques se penchent sur ce problème depuis plusieurs années. Une équipe japonaise avait d'ailleurs prévu d'envoyer un satellite équipé d'un filet en février 2017. Il n'avait, malheureusement, pas fonctionné. Un chercheur français, interrogé à l'époque par L'Express, a de son côté imaginé "un chasseur spatial magnétique", un vaisseau autonome qui serait capable d'expulser de leur orbite les débris les plus gênants.

Le vaisseau anglais, lui, devrait être le premier à tester les différentes options envisagées. "RemoveDebris sera l'une des toutes premières missions au monde dans ce domaine. Il s'agit là de technologies qui n'ont jamais été testées dans l'espace jusqu'à maintenant", se félicite le professeur Jason Forshaw, directeur du projet RemoveDebris, interrogé par la BBC.

Si tout se déroule bien, le "camion-poubelle spatial" sera envoyé vers la Station spatiale internationale (ISS) début 2018, grâce à une fusée de ravitaillement. Des astronautes le réceptionneront puis l'enverront accomplir sa mission.
 
"L'une des pires catastrophes environnementales"

RemoveDebris Spacecraft commencera par relâcher un petit satellite dans l'espace, puis tentera de le capturer avec son filet. Il utilisera aussi son harpon sur une cible, pour voir si cette technologie fonctionne en microgravité. La dernière mission du camion-poubelle spatial lui sera fatale. Elle consistera à tester un protocole de désorbitage en déployant une voile de 10m² qui modifiera sa vitesse et son orbite, pour s'assurer qu'il plonge dans l'atmosphère terrestre et y brûle entièrement. "Ce qui empêchera ce vaisseau de devenir lui-même un débris spatial", explique le professeur Forshaw.  

Il y aurait environ 7500 tonnes de déchets dans l'espace, selon les estimations. "De mon point de vue, c'est l'une des pires catastrophes environnementale à laquelle nous avons à faire face", insiste Jason Forshaw. Même les plus petits débris peuvent provoquer d'énormes dégâts. L'année dernière, un éclat de peinture aurait provoqué une fissure dans l'une des fenêtres d'ISS.

Les Nations Unies ont passé une résolution, le 22 décembre 2007, visant à rendre obligatoire la désorbitation de tous les satellites à la fin de leur vie, mais elle n'a pas prévu d'amende en cas de refus. Forcément, très peu d'entreprises respectent la décision.
 

Source : L'Express

Un "camion-poubelle spatial" bientôt lancé pour nettoyer l'orbite terrestre Actualités

Un "camion-poubelle spatial" bientôt lancé pour nettoyer l'orbite terrestre

La conquête spatiale a permis une cascade de révolution sur Terre . Mais elle a aussi eu des effets négatifs, dont la pollution de l'orbite terrestre, où des centaines de milliers de débris spatiaux et de satellites hors d'usage dérivent dangereusement. À tel point que certaines orbites très utiles commencent à être dangereusement encombrées. Une situation qui pourrait bientôt atteindre un "point critique".

L'une d'elle est la mission RemoveDebris. Imaginée par le Centre spatial de l'université de Surrey, en Angleterre. Elle prévoit d'envoyer une sorte de camion-poubelle spatial en orbite. Son but sera de tester trois technologies de nettoyage: un filet chargé de récupérer des gros débris, comme un satellite hors d'usage, un harpon, et une technologie de désorbitage. Le petit vaisseau spatial, qui fait à peu près la taille d'une machine à laver et a coûté environ 17 millions d'euros, est presque terminé, rapporte la BBC. Il devrait être lancé début 2018.  

Ce genre de missions est loin d'être anecdotique. Les débris sont une véritable menace, à la fois pour les astronautes, mais aussi -et surtout- pour les satellites, dont de nombreuses technologies et industries dépendent sur Terre. Les experts redoutent particulièrement le syndrome de Kessler, une réaction en chaîne imaginée par Donald Kessler en 1978 où un premier incident -une explosion, une collision- provoquerait un nuage de débris qui percuterait d'autres satellites, etc. Un peu comme dans le film Gravity.

Direction la Station spatiale internationale

Inquiets, les scientifiques se penchent sur ce problème depuis plusieurs années. Une équipe japonaise avait d'ailleurs prévu d'envoyer un satellite équipé d'un filet en février 2017. Il n'avait, malheureusement, pas fonctionné. Un chercheur français, interrogé à l'époque par L'Express, a de son côté imaginé "un chasseur spatial magnétique", un vaisseau autonome qui serait capable d'expulser de leur orbite les débris les plus gênants.

Le vaisseau anglais, lui, devrait être le premier à tester les différentes options envisagées. "RemoveDebris sera l'une des toutes premières missions au monde dans ce domaine. Il s'agit là de technologies qui n'ont jamais été testées dans l'espace jusqu'à maintenant", se félicite le professeur Jason Forshaw, directeur du projet RemoveDebris, interrogé par la BBC.

Si tout se déroule bien, le "camion-poubelle spatial" sera envoyé vers la Station spatiale internationale (ISS) début 2018, grâce à une fusée de ravitaillement. Des astronautes le réceptionneront puis l'enverront accomplir sa mission.
 
"L'une des pires catastrophes environnementales"

RemoveDebris Spacecraft commencera par relâcher un petit satellite dans l'espace, puis tentera de le capturer avec son filet. Il utilisera aussi son harpon sur une cible, pour voir si cette technologie fonctionne en microgravité. La dernière mission du camion-poubelle spatial lui sera fatale. Elle consistera à tester un protocole de désorbitage en déployant une voile de 10m² qui modifiera sa vitesse et son orbite, pour s'assurer qu'il plonge dans l'atmosphère terrestre et y brûle entièrement. "Ce qui empêchera ce vaisseau de devenir lui-même un débris spatial", explique le professeur Forshaw.  

Il y aurait environ 7500 tonnes de déchets dans l'espace, selon les estimations. "De mon point de vue, c'est l'une des pires catastrophes environnementale à laquelle nous avons à faire face", insiste Jason Forshaw. Même les plus petits débris peuvent provoquer d'énormes dégâts. L'année dernière, un éclat de peinture aurait provoqué une fissure dans l'une des fenêtres d'ISS.

Les Nations Unies ont passé une résolution, le 22 décembre 2007, visant à rendre obligatoire la désorbitation de tous les satellites à la fin de leur vie, mais elle n'a pas prévu d'amende en cas de refus. Forcément, très peu d'entreprises respectent la décision.
 

Source : L'Express

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


42 - Loire

Jusqu'au 12 décembre

EXPOSITION
"FILIÈRES TEXTILES ET CUIR"

Une sélection de savoir-faire et techniques des métiers de l’artisanat d’art dans le domaine textile et du cuir, de la plumasserie à la maille, en passant par le travail du bottier, du relieur ou encore du maroquinier.

La maison du passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités