Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

«Tiangong», la future station spatiale qui succédera à l'ISS
Actualités

«Tiangong», la future station spatiale qui succédera à l'ISS

En 2024, elle deviendra la seule station à évoluer dans l’espace. La Chine a dévoilé, ce mardi au Salon d’aéronautique et d’aérospatiale de Zhuhai, sa future station spatiale, symbole de ses ambitions dans l’espace. Cette dernière, qui doit être assemblée en 2022, doit succéder à la Station spatiale internationale (ISS), qui prendra sa retraite deux ans après.

La station spatiale chinoise (CSS), également appelée Tiangong (« Palais céleste ») comprendra trois parties : un module principal long de près de 17 mètres (lieu de vie et de travail) présenté ce mardi, et deux modules annexes (pour les expériences scientifiques). Trois astronautes pourront vivre en permanence à bord de l’engin, d’un poids total d’au moins 60 tonnes et équipé de panneaux solaires. Ils pourront effectuer des recherches en matière de science, de biologie ou de micropesanteur.

Une station ouverte « à tous les pays »

La CSS devrait être assemblée dans l’espace « autour de 2022 ». Sa durée de vie est estimée à 10 ans. Elle deviendrait alors la seule station à évoluer dans l’espace après la retraite programmée en 2024 de la station spatiale internationale (ISS) - qui associe Etats-Unis, Russie, Europe, Japon et Canada -. La Chine a par ailleurs annoncé en mai avec le Bureau des affaires spatiales de l'ONU que sa station serait ouverte « à tous les pays » afin d’y mener des expériences scientifiques.

Instituts, universités et entreprises publiques et privées ont été invités à déposer des projets. Pékin en a reçu 40 de 27 pays et régions, des propositions qui doivent encore faire l’objet d’une sélection. L'agence spatiale européenne (ESA) envoie déjà des astronautes suivre des formations en Chine, avec l’objectif qu’ils volent un jour à bord de la station chinoise.

« L’une des grandes puissances de l’espace »

Malgré la rivalité entre Pékin et Washington, engagés dans une guerre commerciale, un spationaute américain pourrait même un jour travailler à bord de la CSS. La Chine investit des milliards dans son programme spatial, piloté par l’armée. Elle place des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d’autres pays. Elle espère également envoyer un robot sur Mars et des humains sur la Lune.

Le géant asiatique deviendra « l’une des grandes puissances de l’espace », mais la Russie, le Japon et l’Inde continueront à jouer « un rôle majeur » et « les Etats-Unis restent la puissance spatiale dominante » à l’heure actuelle, estime Bill Ostrove, spécialiste des questions spatiales chez Forecast International, un cabinet de conseil américain.


Source : 20 Minutes

«Tiangong», la future station spatiale qui succédera à l'ISS Actualités

«Tiangong», la future station spatiale qui succédera à l'ISS

En 2024, elle deviendra la seule station à évoluer dans l’espace. La Chine a dévoilé, ce mardi au Salon d’aéronautique et d’aérospatiale de Zhuhai, sa future station spatiale, symbole de ses ambitions dans l’espace. Cette dernière, qui doit être assemblée en 2022, doit succéder à la Station spatiale internationale (ISS), qui prendra sa retraite deux ans après.

La station spatiale chinoise (CSS), également appelée Tiangong (« Palais céleste ») comprendra trois parties : un module principal long de près de 17 mètres (lieu de vie et de travail) présenté ce mardi, et deux modules annexes (pour les expériences scientifiques). Trois astronautes pourront vivre en permanence à bord de l’engin, d’un poids total d’au moins 60 tonnes et équipé de panneaux solaires. Ils pourront effectuer des recherches en matière de science, de biologie ou de micropesanteur.

Une station ouverte « à tous les pays »

La CSS devrait être assemblée dans l’espace « autour de 2022 ». Sa durée de vie est estimée à 10 ans. Elle deviendrait alors la seule station à évoluer dans l’espace après la retraite programmée en 2024 de la station spatiale internationale (ISS) - qui associe Etats-Unis, Russie, Europe, Japon et Canada -. La Chine a par ailleurs annoncé en mai avec le Bureau des affaires spatiales de l'ONU que sa station serait ouverte « à tous les pays » afin d’y mener des expériences scientifiques.

Instituts, universités et entreprises publiques et privées ont été invités à déposer des projets. Pékin en a reçu 40 de 27 pays et régions, des propositions qui doivent encore faire l’objet d’une sélection. L'agence spatiale européenne (ESA) envoie déjà des astronautes suivre des formations en Chine, avec l’objectif qu’ils volent un jour à bord de la station chinoise.

« L’une des grandes puissances de l’espace »

Malgré la rivalité entre Pékin et Washington, engagés dans une guerre commerciale, un spationaute américain pourrait même un jour travailler à bord de la CSS. La Chine investit des milliards dans son programme spatial, piloté par l’armée. Elle place des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d’autres pays. Elle espère également envoyer un robot sur Mars et des humains sur la Lune.

Le géant asiatique deviendra « l’une des grandes puissances de l’espace », mais la Russie, le Japon et l’Inde continueront à jouer « un rôle majeur » et « les Etats-Unis restent la puissance spatiale dominante » à l’heure actuelle, estime Bill Ostrove, spécialiste des questions spatiales chez Forecast International, un cabinet de conseil américain.


Source : 20 Minutes

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

07 - Adèche

Du 1er mai au 15 novembre
Exposition "ENTRE TERRE ET EAU"

Crises sociales et environnementales dans le Delta du Danube en Roumanie, à la fin du Néolithique. A près de 2 000 km de l'Ardèche, comment se passe la fin de la Préhistoire au bord du fleuve et de la Mer Noire ? Une exposition franco-roumaine inédite, interactive et immersive, à découvrir à la Cité de la Préhistoire !

Grand Site de l’Aven d’Orgnac
Place Robert de Joly
07150 Orgnac–L’Aven
04 75 38 65 10
www.orgnac.com


14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020
Exposition
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019
Exposition "GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

Exposition de plein air
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Du 23 novembre 2018 au 22 avril 2019
Exposition « FROID »

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre
LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


61 - Orne

Du 13 octobre au 23 décembre
Exposition : "LES HAIES", Joël Auxenfans

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Du 15 septembre au 15 décembre
Exposition "L’abbé Pierre photographe, un regard sur le monde"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités