Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

"Spaghettification" d'une étoile par un trou noir en temps réel
Actualités

"Spaghettification" d'une étoile par un trou noir en temps réel

Pour la première fois, des astronomes ont pu suivre avec un luxe de détails et une proximité inégalée la "spaghettification" d'une étoile, en partie dévorée par un trou noir, selon une étude publiée lundi.

L'astre, d'une masse équivalente à celle de notre Soleil, s'est aventuré trop près d'un ogre supermassif, d'une masse un million de fois plus grande que lui.

La plupart s'y perdent corps et biens, littéralement avalés par la force d'attraction phénoménale du trou noir, qui empêche même la lumière de s'en échapper.

Mais certains subissent une dislocation progressive, dans ce que les astronomes appellent un effet de nouilles ou spaghettisation. Dans le cas observé, l'étoile y a perdu environ la moitié de sa masse en l'espace de six mois: "C'est exactement ce qui arrive dans un évènement de rupture par effet de marée" – ou TDE pour Tidal disruption event – a dit l'astronome britannique Matt Nicholl, de l'Université de Birmingham, auteur principal de l'étude.

Dans le cas de AT2019qiz – c'est le nom de cette étoile spaghettisée – les astronomes ont pu identifier le phénomène de TDE suffisamment tôt pour en observer tout le processus très en détail. Et c'est l'astre le plus proche de notre Terre à avoir jamais été observé, à un peu plus de 215 millions d'années-lumière.

En s'approchant, l'étoile commence par s'aplatir puis s'étirer sous l'effet des forces de marée dues au trou noir, en prenant la forme d'un cigare, explique Stéphane Basa, directeur de recherche au laboratoire d'astrophysique de Marseille: "Lorsque ces forces dépassent la force de cohésion de l'étoile, celle-ci perd des morceaux qui s'engouffrent dans le trou noir".

Un des principaux apports de l'étude, parue dans les Monthly Notices de la Royal Astronomy Society, est de mieux comprendre comment la matière est absorbée, en l'occurrence sous la forme de fins filaments.
"Glouton de l'espace"

L'ingestion de ces nouilles cosmiques s'accompagne d'un puissant rayonnement électromagnétique, un signal lumineux qui signe le forfait du glouton de l'espace.

Ils ont permis sa détection automatique en septembre 2019, par une pléiade d'instruments relevant les brusques changements de luminosité des objets célestes, à environ 215 millions d'années lumière, dans la galaxie Eridan.

"Nous avons immédiatement pointé une série de télescopes terrestres et spatiaux dans cette direction pour analyser la source de lumière", a dit Thomas Wever, coauteur de l'étude, dans un communiqué de l'Observatoire européen austral (ESO).

Cet éclat est d'ordinaire obscurci par le rideau de matière, qui rend difficile l'observation du phénomène, selon les scientifiques.

Observation inédite

Cette fois, la rapidité de la réaction et la proximité relative de l'évènement ont permis de lever une partie du voile: "Nous avons pu observer un rideau de poussière et de débris s'élever quand le trou noir a projeté un jet puissant de matière à des vitesses allant jusqu'à 10'000 km par seconde", a dit l'astronome Kate Alexander, de l'Université de Northwestern, citée par l'ESO.

Autre observation inédite, selon Stéphane Basa, une partie de la matière de l'étoile est éjectée de l'autre côté du trou noir.

L'astronome valide l'analogie de "pierre de Rosette", qui a permis de décrypter les hiéroglyphes égyptiens, utilisée par l'équipe du Professeur Nicholl, pour qualifier sa découverte: "C'est un cas d'école pour les observations à venir".

D'autant plus que les TDE ne sont pas un phénomène courant. On estime qu'ils ne surviennent qu'une fois tous les 10'000 ans dans une même galaxie.


Source : RTS
Crédit : European Southern Observatory/AFP - M. KORNMESSER

Vue d'artiste d'une étoile déchirée par les forces de marée d'un trou noir.

"Spaghettification" d'une étoile par un trou noir en temps réel Actualités

"Spaghettification" d'une étoile par un trou noir en temps réel

Pour la première fois, des astronomes ont pu suivre avec un luxe de détails et une proximité inégalée la "spaghettification" d'une étoile, en partie dévorée par un trou noir, selon une étude publiée lundi.

L'astre, d'une masse équivalente à celle de notre Soleil, s'est aventuré trop près d'un ogre supermassif, d'une masse un million de fois plus grande que lui.

La plupart s'y perdent corps et biens, littéralement avalés par la force d'attraction phénoménale du trou noir, qui empêche même la lumière de s'en échapper.

Mais certains subissent une dislocation progressive, dans ce que les astronomes appellent un effet de nouilles ou spaghettisation. Dans le cas observé, l'étoile y a perdu environ la moitié de sa masse en l'espace de six mois: "C'est exactement ce qui arrive dans un évènement de rupture par effet de marée" – ou TDE pour Tidal disruption event – a dit l'astronome britannique Matt Nicholl, de l'Université de Birmingham, auteur principal de l'étude.

Dans le cas de AT2019qiz – c'est le nom de cette étoile spaghettisée – les astronomes ont pu identifier le phénomène de TDE suffisamment tôt pour en observer tout le processus très en détail. Et c'est l'astre le plus proche de notre Terre à avoir jamais été observé, à un peu plus de 215 millions d'années-lumière.

En s'approchant, l'étoile commence par s'aplatir puis s'étirer sous l'effet des forces de marée dues au trou noir, en prenant la forme d'un cigare, explique Stéphane Basa, directeur de recherche au laboratoire d'astrophysique de Marseille: "Lorsque ces forces dépassent la force de cohésion de l'étoile, celle-ci perd des morceaux qui s'engouffrent dans le trou noir".

Un des principaux apports de l'étude, parue dans les Monthly Notices de la Royal Astronomy Society, est de mieux comprendre comment la matière est absorbée, en l'occurrence sous la forme de fins filaments.
"Glouton de l'espace"

L'ingestion de ces nouilles cosmiques s'accompagne d'un puissant rayonnement électromagnétique, un signal lumineux qui signe le forfait du glouton de l'espace.

Ils ont permis sa détection automatique en septembre 2019, par une pléiade d'instruments relevant les brusques changements de luminosité des objets célestes, à environ 215 millions d'années lumière, dans la galaxie Eridan.

"Nous avons immédiatement pointé une série de télescopes terrestres et spatiaux dans cette direction pour analyser la source de lumière", a dit Thomas Wever, coauteur de l'étude, dans un communiqué de l'Observatoire européen austral (ESO).

Cet éclat est d'ordinaire obscurci par le rideau de matière, qui rend difficile l'observation du phénomène, selon les scientifiques.

Observation inédite

Cette fois, la rapidité de la réaction et la proximité relative de l'évènement ont permis de lever une partie du voile: "Nous avons pu observer un rideau de poussière et de débris s'élever quand le trou noir a projeté un jet puissant de matière à des vitesses allant jusqu'à 10'000 km par seconde", a dit l'astronome Kate Alexander, de l'Université de Northwestern, citée par l'ESO.

Autre observation inédite, selon Stéphane Basa, une partie de la matière de l'étoile est éjectée de l'autre côté du trou noir.

L'astronome valide l'analogie de "pierre de Rosette", qui a permis de décrypter les hiéroglyphes égyptiens, utilisée par l'équipe du Professeur Nicholl, pour qualifier sa découverte: "C'est un cas d'école pour les observations à venir".

D'autant plus que les TDE ne sont pas un phénomène courant. On estime qu'ils ne surviennent qu'une fois tous les 10'000 ans dans une même galaxie.


Source : RTS
Crédit : European Southern Observatory/AFP - M. KORNMESSER

Vue d'artiste d'une étoile déchirée par les forces de marée d'un trou noir.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités