Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Perseverance a trouvé des molécules organiques sur Mars
Actualités

Perseverance a trouvé des molécules organiques sur Mars

Les astronomes les croyaient sédimentaires, mais de nouvelles données renvoyées sur Terre par le rover de la Nasa Perseverance montrent que les roches sur lesquelles il roule depuis son arrivée sur Mars en février 2020 se sont formées à partir de matériaux volcaniques. De la lave a peut-être coulé là par le passé et c'est une nouvelle complètement inattendue.

Voici maintenant déjà presque un an que Perseverance, le rover de la Nasa, s'est posé sur le sol de Mars. Bientôt un an qu'il parcourt le cratère Jezero. Et les chercheurs qui exploitent les données qu'il renvoie vers la Terre viennent d'annoncer une nouvelle étonnante. Selon eux, Perseverance roulerait depuis le début sur un sol formé de roches magmatiques.

Avant même d'y envoyer leur rover, les chercheurs de la Nasa se questionnaient à propos de la nature du sol dans ce cratère. Ils se demandaient s'il était plutôt composé de roches sédimentaires ou de roches ignées. Les premières comme résultat de l'accumulation de particules minérales éventuellement transportées là par un ancien système fluvial. Les secondes comme résultat de la solidification d'un magma issu d'un volcan depuis longtemps éteint.

C'est grâce à l'outil Pixl - pour Planetary Instrument for X-ray lithochemistry - que les chercheurs ont enfin trouvé la réponse. L'instrument est destiné à déterminer la composition élémentaire des matériaux à la surface de Mars par lithochimie aux rayons X. Et il profite des ouvertures offertes par la perceuse installée à l'extrémité du bras robotique de Perseverance. Celle-ci, en effet, peut abraser ou meuler les surfaces rocheuses.

Des roches magmatiques dans le cratère Jezero

Il y a quelques jours, une roche surnommée Brac et prélevée dans le sud de la région de Séítah a ainsi révélé sa composition : de gros cristaux d'olivine engloutis dans des cristaux de pyroxène dans des quantités tout à fait inhabituelles. La marque d'une roche formée à partir de cristaux déposés dans un magma qui se refroidissait lentement.

Les chercheurs ajoutent que la roche en question a ensuite été altérée à plusieurs reprises par l'eau. « Ce qui en fait un trésor qui permettra aux futurs scientifiques de dater les événements survenus dans le cratère Jezero, de mieux comprendre la période à laquelle l'eau était plus courante à sa surface et de révéler les débuts de l'histoire de la planète Mars », précise Ken Farley, chercheur de l'équipe, dans un communiqué de la Nasa. Restera à déterminer si cette roche riche en olivine s'est formée dans un lac de lave épais se refroidissant à la surface ou dans une chambre souterraine qui a ensuite été exposée par l'érosion.

Car Perseverance a aussi comme objectif de prélever des échantillons de roche martienne -- pour y chercher notamment des traces de vie -- destinés à être ramenés sur Terre par une autre mission. De quoi étudier plus en détail les échantillons en question.

De premiers résultats enthousiasmants

Les chercheurs ont profité d'une conférence de presse ce mercredi pour rappeler aussi que l'instrument baptisé Sherloc -- pour Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics & Chemicals -- a quant à lui mis la main sur des molécules organiques, non seulement dans les roches abrasées, mais aussi sur les poussières de roche non abrasées. « De quoi cartographier la distribution spatiale des matières organiques à l'intérieur des roches et relier ces matières organiques aux minéraux qui s'y trouvent. Cela nous aide à comprendre l'environnement dans lequel les matières organiques se sont formées. Une analyse plus approfondie doit être effectuée pour déterminer comment ces molécules ont été produites », précise Luther Beegle, responsable du projet Sherloc. Pas encore de certitude concernant des preuves de vie, donc. Mais la présence de matières organiques préservées semble au moins signifier que des biosignatures potentielles ont pu, elles aussi, être conservées. Pour en apprendre plus, il faudra, là encore, attendre le retour des échantillons sur Terre.

En attendant, les scientifiques continuent aussi d'exploiter les données transmises par le Rimfax -- pour Radar Imager for Mars' Subsurface Experiment --, des « radargrammes » sur lesquels apparaissent les structures souterraines de la Planète rouge jusqu'à 10 mètres de profondeur. Ils ont déjà permis de confirmer que la région de Séítah s'est formée avant celle de Crater Floor Fractured Rough. Et ils devraient apporter bientôt d'autres précieuses informations sur la géologie martienne.


Source : Nathalie Mayer / Futura
Crédit : NASA, JPL-Caltech, ASU, MSSS

Perseverance a trouvé des molécules organiques sur Mars Actualités

Perseverance a trouvé des molécules organiques sur Mars

Les astronomes les croyaient sédimentaires, mais de nouvelles données renvoyées sur Terre par le rover de la Nasa Perseverance montrent que les roches sur lesquelles il roule depuis son arrivée sur Mars en février 2020 se sont formées à partir de matériaux volcaniques. De la lave a peut-être coulé là par le passé et c'est une nouvelle complètement inattendue.

Voici maintenant déjà presque un an que Perseverance, le rover de la Nasa, s'est posé sur le sol de Mars. Bientôt un an qu'il parcourt le cratère Jezero. Et les chercheurs qui exploitent les données qu'il renvoie vers la Terre viennent d'annoncer une nouvelle étonnante. Selon eux, Perseverance roulerait depuis le début sur un sol formé de roches magmatiques.

Avant même d'y envoyer leur rover, les chercheurs de la Nasa se questionnaient à propos de la nature du sol dans ce cratère. Ils se demandaient s'il était plutôt composé de roches sédimentaires ou de roches ignées. Les premières comme résultat de l'accumulation de particules minérales éventuellement transportées là par un ancien système fluvial. Les secondes comme résultat de la solidification d'un magma issu d'un volcan depuis longtemps éteint.

C'est grâce à l'outil Pixl - pour Planetary Instrument for X-ray lithochemistry - que les chercheurs ont enfin trouvé la réponse. L'instrument est destiné à déterminer la composition élémentaire des matériaux à la surface de Mars par lithochimie aux rayons X. Et il profite des ouvertures offertes par la perceuse installée à l'extrémité du bras robotique de Perseverance. Celle-ci, en effet, peut abraser ou meuler les surfaces rocheuses.

Des roches magmatiques dans le cratère Jezero

Il y a quelques jours, une roche surnommée Brac et prélevée dans le sud de la région de Séítah a ainsi révélé sa composition : de gros cristaux d'olivine engloutis dans des cristaux de pyroxène dans des quantités tout à fait inhabituelles. La marque d'une roche formée à partir de cristaux déposés dans un magma qui se refroidissait lentement.

Les chercheurs ajoutent que la roche en question a ensuite été altérée à plusieurs reprises par l'eau. « Ce qui en fait un trésor qui permettra aux futurs scientifiques de dater les événements survenus dans le cratère Jezero, de mieux comprendre la période à laquelle l'eau était plus courante à sa surface et de révéler les débuts de l'histoire de la planète Mars », précise Ken Farley, chercheur de l'équipe, dans un communiqué de la Nasa. Restera à déterminer si cette roche riche en olivine s'est formée dans un lac de lave épais se refroidissant à la surface ou dans une chambre souterraine qui a ensuite été exposée par l'érosion.

Car Perseverance a aussi comme objectif de prélever des échantillons de roche martienne -- pour y chercher notamment des traces de vie -- destinés à être ramenés sur Terre par une autre mission. De quoi étudier plus en détail les échantillons en question.

De premiers résultats enthousiasmants

Les chercheurs ont profité d'une conférence de presse ce mercredi pour rappeler aussi que l'instrument baptisé Sherloc -- pour Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics & Chemicals -- a quant à lui mis la main sur des molécules organiques, non seulement dans les roches abrasées, mais aussi sur les poussières de roche non abrasées. « De quoi cartographier la distribution spatiale des matières organiques à l'intérieur des roches et relier ces matières organiques aux minéraux qui s'y trouvent. Cela nous aide à comprendre l'environnement dans lequel les matières organiques se sont formées. Une analyse plus approfondie doit être effectuée pour déterminer comment ces molécules ont été produites », précise Luther Beegle, responsable du projet Sherloc. Pas encore de certitude concernant des preuves de vie, donc. Mais la présence de matières organiques préservées semble au moins signifier que des biosignatures potentielles ont pu, elles aussi, être conservées. Pour en apprendre plus, il faudra, là encore, attendre le retour des échantillons sur Terre.

En attendant, les scientifiques continuent aussi d'exploiter les données transmises par le Rimfax -- pour Radar Imager for Mars' Subsurface Experiment --, des « radargrammes » sur lesquels apparaissent les structures souterraines de la Planète rouge jusqu'à 10 mètres de profondeur. Ils ont déjà permis de confirmer que la région de Séítah s'est formée avant celle de Crater Floor Fractured Rough. Et ils devraient apporter bientôt d'autres précieuses informations sur la géologie martienne.


Source : Nathalie Mayer / Futura
Crédit : NASA, JPL-Caltech, ASU, MSSS

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités