Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Le cœur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine
Actualités

Le cœur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

Une semaine. C’est le temps mis par le cœur du Soleil pour faire un tour sur lui-même. Depuis plusieurs années déjà, les astrophysiciens supposaient que la vitesse de rotation du cœur de l’astre était plus élevée que celle de sa surface, mais cet écart n’avait pas été quantifié. C’est maintenant le cas : le cœur du Soleil tourne sur lui-même environ quatre fois plus vite que ses couches externes. Ce résultat est présenté par une équipe de chercheurs menée par le Français Éric Fossat.

Lorsqu’il est impossible de mesurer directement une certaine propriété, comme ici la vitesse de rotation du noyau solaire, on gagne souvent à utiliser l’approche des « problèmes inverses » : en observant les effets, on tente de déterminer les causes.

Deux principaux types d’ondes se propagent dans le Soleil : les ondes acoustiques et les ondes de gravité. Les deux correspondent à une oscillation de la matière, mais les premières sont liées à des forces de pressions résultant des mouvements de convection sous la surface, tandis que les seconds sont le fruit d’une opposition entre forces de pesanteur et poussée d’Archimède.

L’étude de ces ondes permet de mieux connaître la structure interne du Soleil, divisée en trois parties : au centre le noyau, puis la zone radiative et enfin la zone convective. « Les ondes acoustiques se propagent dans les trois zones du soleil. En revanche, les ondes de gravité sont confinées au noyau et à la zone radiative », explique Patrick Boumier de l’Institut d’astrophysique spatiale (CNRS – université Paris Sud).

Utiliser les ondes acoustiques

Les ondes acoustiques sont facilement mesurables par exemple grâce à l’instrument GOLF (Global Oscillations at Low Frequencies) du satellite SOHO qui enregistre par effet Doppler les vibrations du Soleil, et donc les ondes acoustiques, depuis plus de 20 ans. Pour mesurer les ondes de gravité, présentes uniquement dans les couches profondes, l’idée des chercheurs a été de chercher leur signature dans les ondes acoustiques. Les ondes de gravité tendent en effet à modifier le temps que mettent les ondes acoustiques pour traverser le Soleil en passant par ses couches les plus profondes. Eric Fossat et ses collègues ont donc mesuré la variation du temps mis par plusieurs ondes acoustiques pour faire l’aller-retour.

Ils ont comparé leurs données à des modèles simulant la présence ou l’absence d’ondes de gravité. Ils ont ainsi prouvé que ces ondes de gravité sont bien présentes au cœur du Soleil.

Une fois ces modes de gravité détectés, les chercheurs ont pu déduire la vitesse de rotation du noyau solaire. « Si l’on réalise une analyse fréquentielle du signal, les ondes de gravité présentent une structure particulière dont certaines caractéristiques sont directement reliées à la vitesse de rotation de la matière dans laquelle l’onde se propage », résume Patrick Boumier.  

Les chercheurs en ont ainsi déduit que le cœur du Soleil tournait sur lui-même en une semaine. Ces résultats permettront d’améliorer les modèles existants sur la naissance, l’évolution et la structure de l’étoile.


Source : Pour la science
Crédit : ESA/ATG medialab/SOHO

Le satellite SOHO enregistre les vibrations du Soleil depuis plus de 20 ans.

Le cœur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine Actualités

Le cœur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

Une semaine. C’est le temps mis par le cœur du Soleil pour faire un tour sur lui-même. Depuis plusieurs années déjà, les astrophysiciens supposaient que la vitesse de rotation du cœur de l’astre était plus élevée que celle de sa surface, mais cet écart n’avait pas été quantifié. C’est maintenant le cas : le cœur du Soleil tourne sur lui-même environ quatre fois plus vite que ses couches externes. Ce résultat est présenté par une équipe de chercheurs menée par le Français Éric Fossat.

Lorsqu’il est impossible de mesurer directement une certaine propriété, comme ici la vitesse de rotation du noyau solaire, on gagne souvent à utiliser l’approche des « problèmes inverses » : en observant les effets, on tente de déterminer les causes.

Deux principaux types d’ondes se propagent dans le Soleil : les ondes acoustiques et les ondes de gravité. Les deux correspondent à une oscillation de la matière, mais les premières sont liées à des forces de pressions résultant des mouvements de convection sous la surface, tandis que les seconds sont le fruit d’une opposition entre forces de pesanteur et poussée d’Archimède.

L’étude de ces ondes permet de mieux connaître la structure interne du Soleil, divisée en trois parties : au centre le noyau, puis la zone radiative et enfin la zone convective. « Les ondes acoustiques se propagent dans les trois zones du soleil. En revanche, les ondes de gravité sont confinées au noyau et à la zone radiative », explique Patrick Boumier de l’Institut d’astrophysique spatiale (CNRS – université Paris Sud).

Utiliser les ondes acoustiques

Les ondes acoustiques sont facilement mesurables par exemple grâce à l’instrument GOLF (Global Oscillations at Low Frequencies) du satellite SOHO qui enregistre par effet Doppler les vibrations du Soleil, et donc les ondes acoustiques, depuis plus de 20 ans. Pour mesurer les ondes de gravité, présentes uniquement dans les couches profondes, l’idée des chercheurs a été de chercher leur signature dans les ondes acoustiques. Les ondes de gravité tendent en effet à modifier le temps que mettent les ondes acoustiques pour traverser le Soleil en passant par ses couches les plus profondes. Eric Fossat et ses collègues ont donc mesuré la variation du temps mis par plusieurs ondes acoustiques pour faire l’aller-retour.

Ils ont comparé leurs données à des modèles simulant la présence ou l’absence d’ondes de gravité. Ils ont ainsi prouvé que ces ondes de gravité sont bien présentes au cœur du Soleil.

Une fois ces modes de gravité détectés, les chercheurs ont pu déduire la vitesse de rotation du noyau solaire. « Si l’on réalise une analyse fréquentielle du signal, les ondes de gravité présentent une structure particulière dont certaines caractéristiques sont directement reliées à la vitesse de rotation de la matière dans laquelle l’onde se propage », résume Patrick Boumier.  

Les chercheurs en ont ainsi déduit que le cœur du Soleil tournait sur lui-même en une semaine. Ces résultats permettront d’améliorer les modèles existants sur la naissance, l’évolution et la structure de l’étoile.


Source : Pour la science
Crédit : ESA/ATG medialab/SOHO

Le satellite SOHO enregistre les vibrations du Soleil depuis plus de 20 ans.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités