Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La sonde Voyager 2 atteint l'espace interstellaire
Actualités

La sonde Voyager 2 atteint l'espace interstellaire

Après un voyage de 30 milliards de kilomètres, la sonde Voyager 2 est sortie de l'héliosphère, la bulle protectrice créée par le Soleil qui entoure toutes les planètes du Système solaire, ont annoncé les scientifiques de la l'agence spatiale américaine (Nasa). À cette distance extraordinaire, chaque message de la sonde met seize heures et demi à atteindre la Terre. Par comparaison, le temps de communication à la vitesse de la lumière pour contacter les robots sur Mars est d'environ huit minutes.

L'appareil, qui voyage à environ 55 000 km/h, a franchi l'héliopause - la frontière de l'héliosphère - le 5 novembre dernier, a précisé la Nasa. Elle est désormais entrée dans l'espace interstellaire, un lieu où le vent solaire fait place aux rayonnements cosmiques, comme le confirme son instrument lui permettant de mesurer les particules solaires, le Plasma Science Experiment.  

Voyager 2 reste techniquement dans le système solaire, dont la frontière est fixée aux confins du nuage d'Oort. Bien au-delà de Pluton, ce nuage que la Nasa compare à "une grosse bulle épaisse autour du système solaire", est probablement composé de milliards de corps glacés, comme des comètes, voire des astéroïdes. Si Voyager 2 survit, elle mettra 300 ans à entrer dans ce nuage, et 30 000 ans à en sortir, se libérant alors définitivement de l'influence de la gravité du Soleil.

Lancée en 1977, alors que Jimmy Carter était président des Etats-Unis, Voyager 2 a survolé d'abord Jupiter, Saturne, Uranus, puis Neptune en 1989. Comme elle fonctionnait encore après avoir dépassé la dernière planète du système solaire, la Nasa a décidé de poursuivre sa mission. Les ingénieurs ont éteint ses caméras pour économiser son énergie, mais le petit vaisseau continue d'envoyer des observations grâce à ses autres instruments.

"Travailler sur le Voyager me donne l'impression d'être un explorateur"

Sa sonde jumelle, Voyager 1, a quitté la Terre seize jours après elle, mais a atteint l'espace interstellaire en 2012, devenant le premier objet construit par l'humanité à y parvenir. Elle continue, elle aussi, de fonctionner, même si son propre Plasma Science Experiment est malheureusement tombé en panne en 1980.  

"Travailler sur le Voyager me donne l'impression d'être un explorateur : tout ce que nous voyons est nouveau", s'est réjouit John Richardson, chercheur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l'un des principaux scientifiques des missions Voyager. "Même si Voyager 1 a traversé l'héliopause en 2012, il l'a fait à un autre endroit et à un autre moment, et il n'avait plus son Plasma Science Experiment. Donc [avec Voyager 2] on peut encore découvrir des choses que personne n'a jamais vues auparavant."  

"Les informations envoyées par les Voyager sur les limites de l'influence du Soleil nous donnent un aperçu inédit d'un territoire vraiment vierge", a ajouté Nicky Fox, directeur de la division d'héliophysique de la Nasa.

"Bouteilles à la mer interstellaire"

Dans l'ensemble, les deux sondes vont "très bien, pour des seniors", souligne Suzanne Dodd, directrice des communications interplanétaires de la Nasa. Selon elle, les instruments des engins pourraient encore fonctionner cinq à dix ans, la seule limite étant la perte progressive de capacité de leur générateur à radioisotopes, qui fournit de l'énergie par la désintégration de matériaux radioactifs.

Mais même éteintes, leur mission ne sera pas totalement terminée. Les sondes Voyager, qui embarquent chacune des enregistrements de sons et d'images de la Terre sur des plaques en or et en cuivre, continueront de dériver dans l'espace potentiellement des milliards d'années. Avec, à bord, ces fameuses "capsules temporelles" qui pourraient être, un jour, "les seules traces de la civilisation humaine", note pessimiste la Nasa.  


Source : AFP
Crédit : NASA/JPL-Caltech

llustration montrant les positions des sondes Voyager 1 et 2 dans l'espace interstellaire, hors de l'héliosphère, bulle protectrice créée par le Soleil. Voyager 1 est sortie de l'héliosphère en août 2012.

La sonde Voyager 2 atteint l'espace interstellaire Actualités

La sonde Voyager 2 atteint l'espace interstellaire

Après un voyage de 30 milliards de kilomètres, la sonde Voyager 2 est sortie de l'héliosphère, la bulle protectrice créée par le Soleil qui entoure toutes les planètes du Système solaire, ont annoncé les scientifiques de la l'agence spatiale américaine (Nasa). À cette distance extraordinaire, chaque message de la sonde met seize heures et demi à atteindre la Terre. Par comparaison, le temps de communication à la vitesse de la lumière pour contacter les robots sur Mars est d'environ huit minutes.

L'appareil, qui voyage à environ 55 000 km/h, a franchi l'héliopause - la frontière de l'héliosphère - le 5 novembre dernier, a précisé la Nasa. Elle est désormais entrée dans l'espace interstellaire, un lieu où le vent solaire fait place aux rayonnements cosmiques, comme le confirme son instrument lui permettant de mesurer les particules solaires, le Plasma Science Experiment.  

Voyager 2 reste techniquement dans le système solaire, dont la frontière est fixée aux confins du nuage d'Oort. Bien au-delà de Pluton, ce nuage que la Nasa compare à "une grosse bulle épaisse autour du système solaire", est probablement composé de milliards de corps glacés, comme des comètes, voire des astéroïdes. Si Voyager 2 survit, elle mettra 300 ans à entrer dans ce nuage, et 30 000 ans à en sortir, se libérant alors définitivement de l'influence de la gravité du Soleil.

Lancée en 1977, alors que Jimmy Carter était président des Etats-Unis, Voyager 2 a survolé d'abord Jupiter, Saturne, Uranus, puis Neptune en 1989. Comme elle fonctionnait encore après avoir dépassé la dernière planète du système solaire, la Nasa a décidé de poursuivre sa mission. Les ingénieurs ont éteint ses caméras pour économiser son énergie, mais le petit vaisseau continue d'envoyer des observations grâce à ses autres instruments.

"Travailler sur le Voyager me donne l'impression d'être un explorateur"

Sa sonde jumelle, Voyager 1, a quitté la Terre seize jours après elle, mais a atteint l'espace interstellaire en 2012, devenant le premier objet construit par l'humanité à y parvenir. Elle continue, elle aussi, de fonctionner, même si son propre Plasma Science Experiment est malheureusement tombé en panne en 1980.  

"Travailler sur le Voyager me donne l'impression d'être un explorateur : tout ce que nous voyons est nouveau", s'est réjouit John Richardson, chercheur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l'un des principaux scientifiques des missions Voyager. "Même si Voyager 1 a traversé l'héliopause en 2012, il l'a fait à un autre endroit et à un autre moment, et il n'avait plus son Plasma Science Experiment. Donc [avec Voyager 2] on peut encore découvrir des choses que personne n'a jamais vues auparavant."  

"Les informations envoyées par les Voyager sur les limites de l'influence du Soleil nous donnent un aperçu inédit d'un territoire vraiment vierge", a ajouté Nicky Fox, directeur de la division d'héliophysique de la Nasa.

"Bouteilles à la mer interstellaire"

Dans l'ensemble, les deux sondes vont "très bien, pour des seniors", souligne Suzanne Dodd, directrice des communications interplanétaires de la Nasa. Selon elle, les instruments des engins pourraient encore fonctionner cinq à dix ans, la seule limite étant la perte progressive de capacité de leur générateur à radioisotopes, qui fournit de l'énergie par la désintégration de matériaux radioactifs.

Mais même éteintes, leur mission ne sera pas totalement terminée. Les sondes Voyager, qui embarquent chacune des enregistrements de sons et d'images de la Terre sur des plaques en or et en cuivre, continueront de dériver dans l'espace potentiellement des milliards d'années. Avec, à bord, ces fameuses "capsules temporelles" qui pourraient être, un jour, "les seules traces de la civilisation humaine", note pessimiste la Nasa.  


Source : AFP
Crédit : NASA/JPL-Caltech

llustration montrant les positions des sondes Voyager 1 et 2 dans l'espace interstellaire, hors de l'héliosphère, bulle protectrice créée par le Soleil. Voyager 1 est sortie de l'héliosphère en août 2012.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Du 10 janvier 2019 au 14 février

COURS DE POTERIE : RAKU

Animés par la potière Cécile Dussaud. Jeudis 10, 17, 24, 31 janvier et 14 février, de 18h à 20h, à Amphoralis. La cuisson à la technique japonaise du raku sera ensuite effectuée le dimanche 24 février, de 14h à 18h.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


27 janvier

VISITE GUIDÉE
POTIERS GALLO-ROMAINS

Découvrez l’activité des potiers gallo-romains et de leur véritable « usine » d’amphores.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


22 - Côtes d'Armor

22 février

CONFÉRENCE - SPECTACLE
"HISTOIRE ET ÉVOLUTION DE LA LUNE"

Pour l’ouverture de cette année du 50ème anniversaire de la mission Apollo 9, répétition générale avant le voyage vers la Lune, cette séance spéciale vous emmènera à la découverte de notre satellite.
Vendredi 22 février à 17h30. Tarif 4 €.

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


30 - Gard

Du 9 février au 10 mars

EXPOSITION
"VOLCANS, LA VIE DE LA TERRE"

Découvrez les grands mécanismes des profondeurs de la Terre, les menaces et richesses que représentent les volcans grâce à une vingtaine de manipulations interactives.
Exposition gratuite, tout public. Entrée libre de 10h à 18h en semaine ; 14h-18h samedi et dimanche.

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


14 février

CONFÉRENCE-SPECTACLE
"MATHÉMATIQUES, MAGIE ET MYSTÈRE

Durant cette conférence, des exemples de création de tours magiques à partir des maths seront présentés, et réciproquement  des tours de magie seront décortiqués pour y découvrir des maths.
Jeudi 14 février à 18h. Gratuit, sur réservation sur www.visiatome.fr(conseillée à partir de 11 ans).

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/

Lieux:

Découvrir toutes les activités