Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La Nasa annonce la découverte inédite de sept exoplanètes de la taille de la Terre
Actualités

La Nasa annonce la découverte inédite de sept exoplanètes de la taille de la Terre

L'agence spatiale américaine a annoncé la découverte de sept exoplanètes, d'une taille comparable à celle de la Terre. Elles gravitent autour d'une étoile de notre galaxie située à 40 années-lumière de notre système solaire.

Elles ont été repérées autour d'une étoile située dans notre galaxie, à l'aide de plusieurs télescopes. La Nasa a annoncé ce mercredi avoir découvert sept exoplanètes d'une taille comparable à celle de la Terre et sont proches les unes des autres.

Leur rayon est plus ou moins 15% celui de la Terre, comme l'a révélé l'agence spatiale américaine lors d'une conférence de presse pour présenter la dernière de ses dernières trouvailles dans le domaine des exoplanètes (des planètes qui se trouvent à l'extérieur de notre système solaire).  

"Vingt ans après les premières exoplanètes, il s'agit sans nul doute d'une des plus grandes découvertes dans le domaine des planètes extrasolaires", estime Didier Queloz, de l'Université de Genève, coauteur de l'étude. "La recherche du vivant sur une autre planète est aujourd'hui à portée de main", ajoute-t-il.  

Une étoile à 40 années-lumière de la Terre

Selon la revue Nature, qui a publié l'information juste avant la conférence de la Nasa, trois de ces exoplanètes pourraient abriter des océans d'eau liquide et donc potentiellement de la vie. "L'eau liquide est un pré-requis à l'existence de la vie" même si cela n'est pas une condition suffisante, car il faut aussi "la présence des bonnes molécules", rappelle Franck Selsis. Les sept planètes ont des températures proches de celles de la Terre et tournent autour d'une toute petite étoile ultra-froide appelée TRAPPIST-1. Elle est située dans notre galaxie, à "seulement" à 40 années-lumière de nous. Il s'agit à ce jour du plus grand nombre de planètes découvertes autour d'une seule étoile, en dehors de notre système solaire.

L'équipe internationale, dirigée par l'astronome belge Michaël Gillon de l'Université de Liège, avait déjà découvert fin 2015 trois de ces planètes à partir du petit télescope TRAPPIST de l'ESO (Observatoire européen austral) basé au Chili. Mais grâce notamment au télescope spatial Spitzer de la NASA, les scientifiques ont pu progresser à grands pas dans leurs observations et ont recensé finalement sept planètes de la taille de la Terre.  

500 heures d'observation

La Nasa relate que ce télescope avait, à l'automne 2016, observé l'étoile pendant 500 heures, de façon presque continue. D'autres heures de surveillances vont suivre. "C'est le résultat le plus excitant que j'ai pu voir en 14 ans d'opérations avec Spitzer", a estimé Sean Carey, qui s'occupe du télescope pour la Nasa.  

L'appareil sera prochainement aidé par le télescope spatial James Webb, qui devrait être lancé en 2018 par l'Agence spatiale. Il pourra notamment analyser les températures de ces planètes. "Il va nous permettre de caractériser les propriétés des atmosphères de ces planètes et peut-être même de trouver des biomarqueurs, c'est-à-dire des molécules comme l'eau, l'ozone, le gaz carbonique, le méthane, qui pourraient indiquer qu'il y a de la vie sur ces planètes", précise Michaël Gillon.

Le système planétaire a été détecté grâce à la méthode des transits. Elle permet de repérer la présence d'une planète lorsque celle-ci passe devant le disque de son étoile, car cela provoque une légère baisse de la luminosité (appelée transit). Six de ces planètes tournent autour de la naine rouge en 1,5 à 12 jours. Elles sont beaucoup plus proches de leur étoile que la Terre du Soleil. Du fait des forces de marée, elles présentent toujours la même face à leur étoile.

"Sommes nous seuls?"

"L'une de nos priorités scientifiques majeures est de répondre à la question 'Sommes nous seuls?', et trouver autant de planètes comme celles-ci, dans une zone habitable, est un remarquable pas vers cet objectif", a commenté Thomas Zurbuchen, qui dirige les missions scientifiques de la Nasa.  

Les découvertes d'exoplanètes -ces planètes situées hors du Système solaire- sont exponentielles ces dernières années. La dernière d'entre elles, Proxima B, découverte l'été dernier en orbite autour de l'étoile la plus proche du système solaire (Proxima du Centaure) est située dans la zone "habitable" de son étoile, ce qui permet la présence d'eau liquide à sa surface, une condition nécessaire à la vie.


Source : L'express
Crédit : DR

Vue d’artiste d’une planète autour de l’étoile naine rouge Trappist-1.

La Nasa annonce la découverte inédite de sept exoplanètes de la taille de la Terre Actualités

La Nasa annonce la découverte inédite de sept exoplanètes de la taille de la Terre

L'agence spatiale américaine a annoncé la découverte de sept exoplanètes, d'une taille comparable à celle de la Terre. Elles gravitent autour d'une étoile de notre galaxie située à 40 années-lumière de notre système solaire.

Elles ont été repérées autour d'une étoile située dans notre galaxie, à l'aide de plusieurs télescopes. La Nasa a annoncé ce mercredi avoir découvert sept exoplanètes d'une taille comparable à celle de la Terre et sont proches les unes des autres.

Leur rayon est plus ou moins 15% celui de la Terre, comme l'a révélé l'agence spatiale américaine lors d'une conférence de presse pour présenter la dernière de ses dernières trouvailles dans le domaine des exoplanètes (des planètes qui se trouvent à l'extérieur de notre système solaire).  

"Vingt ans après les premières exoplanètes, il s'agit sans nul doute d'une des plus grandes découvertes dans le domaine des planètes extrasolaires", estime Didier Queloz, de l'Université de Genève, coauteur de l'étude. "La recherche du vivant sur une autre planète est aujourd'hui à portée de main", ajoute-t-il.  

Une étoile à 40 années-lumière de la Terre

Selon la revue Nature, qui a publié l'information juste avant la conférence de la Nasa, trois de ces exoplanètes pourraient abriter des océans d'eau liquide et donc potentiellement de la vie. "L'eau liquide est un pré-requis à l'existence de la vie" même si cela n'est pas une condition suffisante, car il faut aussi "la présence des bonnes molécules", rappelle Franck Selsis. Les sept planètes ont des températures proches de celles de la Terre et tournent autour d'une toute petite étoile ultra-froide appelée TRAPPIST-1. Elle est située dans notre galaxie, à "seulement" à 40 années-lumière de nous. Il s'agit à ce jour du plus grand nombre de planètes découvertes autour d'une seule étoile, en dehors de notre système solaire.

L'équipe internationale, dirigée par l'astronome belge Michaël Gillon de l'Université de Liège, avait déjà découvert fin 2015 trois de ces planètes à partir du petit télescope TRAPPIST de l'ESO (Observatoire européen austral) basé au Chili. Mais grâce notamment au télescope spatial Spitzer de la NASA, les scientifiques ont pu progresser à grands pas dans leurs observations et ont recensé finalement sept planètes de la taille de la Terre.  

500 heures d'observation

La Nasa relate que ce télescope avait, à l'automne 2016, observé l'étoile pendant 500 heures, de façon presque continue. D'autres heures de surveillances vont suivre. "C'est le résultat le plus excitant que j'ai pu voir en 14 ans d'opérations avec Spitzer", a estimé Sean Carey, qui s'occupe du télescope pour la Nasa.  

L'appareil sera prochainement aidé par le télescope spatial James Webb, qui devrait être lancé en 2018 par l'Agence spatiale. Il pourra notamment analyser les températures de ces planètes. "Il va nous permettre de caractériser les propriétés des atmosphères de ces planètes et peut-être même de trouver des biomarqueurs, c'est-à-dire des molécules comme l'eau, l'ozone, le gaz carbonique, le méthane, qui pourraient indiquer qu'il y a de la vie sur ces planètes", précise Michaël Gillon.

Le système planétaire a été détecté grâce à la méthode des transits. Elle permet de repérer la présence d'une planète lorsque celle-ci passe devant le disque de son étoile, car cela provoque une légère baisse de la luminosité (appelée transit). Six de ces planètes tournent autour de la naine rouge en 1,5 à 12 jours. Elles sont beaucoup plus proches de leur étoile que la Terre du Soleil. Du fait des forces de marée, elles présentent toujours la même face à leur étoile.

"Sommes nous seuls?"

"L'une de nos priorités scientifiques majeures est de répondre à la question 'Sommes nous seuls?', et trouver autant de planètes comme celles-ci, dans une zone habitable, est un remarquable pas vers cet objectif", a commenté Thomas Zurbuchen, qui dirige les missions scientifiques de la Nasa.  

Les découvertes d'exoplanètes -ces planètes situées hors du Système solaire- sont exponentielles ces dernières années. La dernière d'entre elles, Proxima B, découverte l'été dernier en orbite autour de l'étoile la plus proche du système solaire (Proxima du Centaure) est située dans la zone "habitable" de son étoile, ce qui permet la présence d'eau liquide à sa surface, une condition nécessaire à la vie.


Source : L'express
Crédit : DR

Vue d’artiste d’une planète autour de l’étoile naine rouge Trappist-1.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités