Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La mission chinoise Chang’e 4 va explorer la face cachée de la Lune
Actualités

La mission chinoise Chang’e 4 va explorer la face cachée de la Lune

La face cachée de la Lune est depuis longtemps le théâtre de tous les fantasmes. Du fait des puissantes forces de marées qu’exerce la Terre, notre satellite a une période de rotation parfaitement synchronisée avec sa période de révolution autour de la planète bleue. Résultat : la Lune nous présente toujours la même face ! Gardant dérobée à nos regards son autre moitié. Jusqu’en octobre 1959 et la visite de la mission soviétique Luna 3, personne n’avait la moindre idée de ce qui s’y tramait. Depuis quelques années, de très nombreux clichés ont été pris par des sondes en orbite, sans pour autant lever tous les mystères. C’est pourquoi les scientifiques suivent avec intérêt la mission Chang’e 4 (du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) qui doit décoller vendredi 7 décembre 2018. La Chine espère bien, en effet, poser en douceur sur le sol de la face invisible un atterrisseur et un rover. Une première qui s’inscrit dans un ambitieux programme chinois : recenser les ressources afin d’établir une base lunaire permanente à horizon 2030.

"La difficulté d’une telle mission, c’est qu’il n’y a pas de communication directe possible avec les engins depuis la Terre", explique Francis Rocard, responsable du programme d’exploration du système solaire au Cnes (Centre national d’études spatiales), l’agence spatiale française. Aucune onde ne peut en effet traverser la Lune. "La navigation et l’atterrissage doivent donc se faire en totale autonomie, sans lien avec la Terre." Pour surmonter ces difficultés, les Chinois ont lancé, en mai 2018, le premier volet de la mission : la mise en orbite du satellite de communications Queqiao installé autour du "point de Lagrange L2". Il relaiera ainsi vers les stations terrestres les données transmises par l’atterrisseur et le rover qu’il aura en ligne de mire.

Un rover sous haute surveillance

L’atterrisseur et le rover du programme Chang’e 4, qui s’envoleront de la base spatiale de Xichang dans le sud-ouest de la Chine, ressemblent fort à ceux de la mission lunaire précédente, Chang’e 3. La Chine construit en effet systématiquement ses engins d’exploration lunaire en double, de manière à garder une chance en cas d’échec. L’atterrisseur et le rover de Chang’e 3 s’étant posés sans encombre sur la face visible de la Lune, non loin de Mare Imbrium, en 2013, l’Académie chinoise des technologies spatiales (CAST) a décidé de réaffecter les doublons à une nouvelle mission, sur la face cachée cette fois. Toutefois, le rover à six roues sera placé sous haute surveillance, car son prédécesseur de Chang’e 3 - premier robot mobile chinois - a connu des ratés : il n’a fonctionné qu’un mois au lieu des trois prévus ne parcourant que 110 mètres environ avant de s’imobiliser. Au Congrès astronautique international qui s’est tenu à Brême (Allemagne) en octobre, Li Ming, le vice-président de la CAST, a assuré que le rover Chang’e 4, modifié, serait plus fiable. "Yutu, le rover de Chang’e 3, a tout de même fonctionné une nuit lunaire entière, soit 14 jours terrestres, ce qui est déjà très bien car il est difficile au matériel de survivre sur la Lune [du fait des températures extrêmes]", tempère Francis Rocard.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : CAS - NASA - LRO

La face visible de la Lune montre de larges taches sombres décrites comme des "mers" par les premiers observateurs. - La face cachée , très cratérisée, présente le plus grand cratère d’impact du système solaire. - Chang’e 4 emporte un satellite de communications, mis en orbite autour de la Lune. Et pose au sol un atterrisseur et un rover.

La mission chinoise Chang’e 4 va explorer la face cachée de la Lune Actualités

La mission chinoise Chang’e 4 va explorer la face cachée de la Lune

La face cachée de la Lune est depuis longtemps le théâtre de tous les fantasmes. Du fait des puissantes forces de marées qu’exerce la Terre, notre satellite a une période de rotation parfaitement synchronisée avec sa période de révolution autour de la planète bleue. Résultat : la Lune nous présente toujours la même face ! Gardant dérobée à nos regards son autre moitié. Jusqu’en octobre 1959 et la visite de la mission soviétique Luna 3, personne n’avait la moindre idée de ce qui s’y tramait. Depuis quelques années, de très nombreux clichés ont été pris par des sondes en orbite, sans pour autant lever tous les mystères. C’est pourquoi les scientifiques suivent avec intérêt la mission Chang’e 4 (du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) qui doit décoller vendredi 7 décembre 2018. La Chine espère bien, en effet, poser en douceur sur le sol de la face invisible un atterrisseur et un rover. Une première qui s’inscrit dans un ambitieux programme chinois : recenser les ressources afin d’établir une base lunaire permanente à horizon 2030.

"La difficulté d’une telle mission, c’est qu’il n’y a pas de communication directe possible avec les engins depuis la Terre", explique Francis Rocard, responsable du programme d’exploration du système solaire au Cnes (Centre national d’études spatiales), l’agence spatiale française. Aucune onde ne peut en effet traverser la Lune. "La navigation et l’atterrissage doivent donc se faire en totale autonomie, sans lien avec la Terre." Pour surmonter ces difficultés, les Chinois ont lancé, en mai 2018, le premier volet de la mission : la mise en orbite du satellite de communications Queqiao installé autour du "point de Lagrange L2". Il relaiera ainsi vers les stations terrestres les données transmises par l’atterrisseur et le rover qu’il aura en ligne de mire.

Un rover sous haute surveillance

L’atterrisseur et le rover du programme Chang’e 4, qui s’envoleront de la base spatiale de Xichang dans le sud-ouest de la Chine, ressemblent fort à ceux de la mission lunaire précédente, Chang’e 3. La Chine construit en effet systématiquement ses engins d’exploration lunaire en double, de manière à garder une chance en cas d’échec. L’atterrisseur et le rover de Chang’e 3 s’étant posés sans encombre sur la face visible de la Lune, non loin de Mare Imbrium, en 2013, l’Académie chinoise des technologies spatiales (CAST) a décidé de réaffecter les doublons à une nouvelle mission, sur la face cachée cette fois. Toutefois, le rover à six roues sera placé sous haute surveillance, car son prédécesseur de Chang’e 3 - premier robot mobile chinois - a connu des ratés : il n’a fonctionné qu’un mois au lieu des trois prévus ne parcourant que 110 mètres environ avant de s’imobiliser. Au Congrès astronautique international qui s’est tenu à Brême (Allemagne) en octobre, Li Ming, le vice-président de la CAST, a assuré que le rover Chang’e 4, modifié, serait plus fiable. "Yutu, le rover de Chang’e 3, a tout de même fonctionné une nuit lunaire entière, soit 14 jours terrestres, ce qui est déjà très bien car il est difficile au matériel de survivre sur la Lune [du fait des températures extrêmes]", tempère Francis Rocard.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : CAS - NASA - LRO

La face visible de la Lune montre de larges taches sombres décrites comme des "mers" par les premiers observateurs. - La face cachée , très cratérisée, présente le plus grand cratère d’impact du système solaire. - Chang’e 4 emporte un satellite de communications, mis en orbite autour de la Lune. Et pose au sol un atterrisseur et un rover.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Du 10 janvier 2019 au 14 février

COURS DE POTERIE : RAKU

Animés par la potière Cécile Dussaud. Jeudis 10, 17, 24, 31 janvier et 14 février, de 18h à 20h, à Amphoralis. La cuisson à la technique japonaise du raku sera ensuite effectuée le dimanche 24 février, de 14h à 18h.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


27 janvier

VISITE GUIDÉE
POTIERS GALLO-ROMAINS

Découvrez l’activité des potiers gallo-romains et de leur véritable « usine » d’amphores.

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


22 - Côtes d'Armor

22 février

CONFÉRENCE - SPECTACLE
"HISTOIRE ET ÉVOLUTION DE LA LUNE"

Pour l’ouverture de cette année du 50ème anniversaire de la mission Apollo 9, répétition générale avant le voyage vers la Lune, cette séance spéciale vous emmènera à la découverte de notre satellite.
Vendredi 22 février à 17h30. Tarif 4 €.

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


30 - Gard

Du 9 février au 10 mars

EXPOSITION
"VOLCANS, LA VIE DE LA TERRE"

Découvrez les grands mécanismes des profondeurs de la Terre, les menaces et richesses que représentent les volcans grâce à une vingtaine de manipulations interactives.
Exposition gratuite, tout public. Entrée libre de 10h à 18h en semaine ; 14h-18h samedi et dimanche.

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


14 février

CONFÉRENCE-SPECTACLE
"MATHÉMATIQUES, MAGIE ET MYSTÈRE

Durant cette conférence, des exemples de création de tours magiques à partir des maths seront présentés, et réciproquement  des tours de magie seront décortiqués pour y découvrir des maths.
Jeudi 14 février à 18h. Gratuit, sur réservation sur www.visiatome.fr(conseillée à partir de 11 ans).

Le Visiatome
CEA Marcoule
04 66 39 78 78
www.visiatome.fr


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/

Lieux:

Découvrir toutes les activités