Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Des astronomes détectent le quasar le plus éloigné à ce jour
Actualités

Des astronomes détectent le quasar le plus éloigné à ce jour

Des astronomes de l’Université d’Arizona ont isolé la présence d’un quasar à 13,03 milliards d’années-lumière de la Terre, évoluant alors que l’univers n’avait que 5% de son âge actuel. C’est à ce jour le quasar le plus éloigné jamais découvert.

Un quasar est une galaxie très énergétique avec en son centre un noyau très actif du fait de la présence d’un trou noir supermassif ingérant de la matière. L’objet émet alors énormément d’énergie sous forme de rayonnement électromagnétique (radio, IR, visible, UV, X), et apparaît donc très brillant. Les quasars se présentent finalement comme des “versions lumineuses” des trous noirs.

Ce que nous annoncent aujourd’hui des astronomes, c’est la découverte du quasar le plus éloigné connu à ce jour (et par extension, le plus ancien). Retrouvé à 13,03 milliards d’années-lumière, J0313-1806 (son nom) héberge un trou noir supermassif dont la masse est équivalente à celles de plus de 1,6 milliard de soleils.

Ce “nouveau” quasar est environ vingt millions d’années-lumière plus lointain que le précédent détenteur du record. Il contient également un trou noir supermassif au moins deux fois plus lourd. Cette nouvelle découverte marque donc un progrès significatif dans le domaine de la cosmologie, car il fournit la contrainte la plus forte à ce jour sur la formation de trous noirs dans l’univers primitif.

Un ogre très précoce

Ces quasars incroyablement massifs évoluant à une époque où l’univers était encore très jeune posent un véritable défi aux astronomes. Cela pose en effet une question : comment ont-ils pu devenir aussi gros en aussi peu de temps ?

Le processus de formation le plus communément accepté implique l’effondrement d’une étoile massive explosant en supernova à la fin de sa vie. En amassant de la matière avec le temps, ils peuvent théoriquement se transformer en objets supermassifs. Toutefois, tout comme il faut de nombreuses vies pour constituer un fonds de retraite en ne percevant qu’un euro chaque année, les quasars de l’univers primitif se présentent un peu comme de très jeunes millionnaires. Autrement dit, pour devenir aussi gros en aussi peu de temps, ils acquièrent forcément de la masse par d’autres moyens. Aussi, cette première option est écartée.

Un second modèle implique cette fois des amas d’étoiles denses qui s’effondrent dans un trou noir massif dès le départ. Mais là encore, J0313-1806 abrite un trou noir trop massif pour être capable de se former par le biais de ce processus. D’après les calculs, si le trou noir en son centre se formait aussi tôt que 100 millions d’années après le Big Bang et se développait aussi vite que possible, il ne pourrait afficher qu’une masse équivalente à celle de 10 000 soleils.

“Autrement dit, la graine de ce trou noir doit avoir été formée par un mécanisme différent“, souligne Xiaohui Fan, de l’université d’Arizona et coauteur de l’étude. La troisième option, retenue par les chercheurs, implique ici de grandes quantités d’hydrogène gazeux primordial et froid s’effondrant directement dans un trou noir.

Étant donné que ce mécanisme ne nécessite pas d’étoiles comme “matière première”, c’est le seul qui permettrait à ce trou noir de croître autant en aussi peu de temps.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Jessica Rossier

Des astronomes détectent le quasar le plus éloigné à ce jour Actualités

Des astronomes détectent le quasar le plus éloigné à ce jour

Des astronomes de l’Université d’Arizona ont isolé la présence d’un quasar à 13,03 milliards d’années-lumière de la Terre, évoluant alors que l’univers n’avait que 5% de son âge actuel. C’est à ce jour le quasar le plus éloigné jamais découvert.

Un quasar est une galaxie très énergétique avec en son centre un noyau très actif du fait de la présence d’un trou noir supermassif ingérant de la matière. L’objet émet alors énormément d’énergie sous forme de rayonnement électromagnétique (radio, IR, visible, UV, X), et apparaît donc très brillant. Les quasars se présentent finalement comme des “versions lumineuses” des trous noirs.

Ce que nous annoncent aujourd’hui des astronomes, c’est la découverte du quasar le plus éloigné connu à ce jour (et par extension, le plus ancien). Retrouvé à 13,03 milliards d’années-lumière, J0313-1806 (son nom) héberge un trou noir supermassif dont la masse est équivalente à celles de plus de 1,6 milliard de soleils.

Ce “nouveau” quasar est environ vingt millions d’années-lumière plus lointain que le précédent détenteur du record. Il contient également un trou noir supermassif au moins deux fois plus lourd. Cette nouvelle découverte marque donc un progrès significatif dans le domaine de la cosmologie, car il fournit la contrainte la plus forte à ce jour sur la formation de trous noirs dans l’univers primitif.

Un ogre très précoce

Ces quasars incroyablement massifs évoluant à une époque où l’univers était encore très jeune posent un véritable défi aux astronomes. Cela pose en effet une question : comment ont-ils pu devenir aussi gros en aussi peu de temps ?

Le processus de formation le plus communément accepté implique l’effondrement d’une étoile massive explosant en supernova à la fin de sa vie. En amassant de la matière avec le temps, ils peuvent théoriquement se transformer en objets supermassifs. Toutefois, tout comme il faut de nombreuses vies pour constituer un fonds de retraite en ne percevant qu’un euro chaque année, les quasars de l’univers primitif se présentent un peu comme de très jeunes millionnaires. Autrement dit, pour devenir aussi gros en aussi peu de temps, ils acquièrent forcément de la masse par d’autres moyens. Aussi, cette première option est écartée.

Un second modèle implique cette fois des amas d’étoiles denses qui s’effondrent dans un trou noir massif dès le départ. Mais là encore, J0313-1806 abrite un trou noir trop massif pour être capable de se former par le biais de ce processus. D’après les calculs, si le trou noir en son centre se formait aussi tôt que 100 millions d’années après le Big Bang et se développait aussi vite que possible, il ne pourrait afficher qu’une masse équivalente à celle de 10 000 soleils.

“Autrement dit, la graine de ce trou noir doit avoir été formée par un mécanisme différent“, souligne Xiaohui Fan, de l’université d’Arizona et coauteur de l’étude. La troisième option, retenue par les chercheurs, implique ici de grandes quantités d’hydrogène gazeux primordial et froid s’effondrant directement dans un trou noir.

Étant donné que ce mécanisme ne nécessite pas d’étoiles comme “matière première”, c’est le seul qui permettrait à ce trou noir de croître autant en aussi peu de temps.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Jessica Rossier

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Du 10 juillet au 29 août

ATELIERS
MOULIN À PAPIER DE BROUSSES

Tous les mercredis du 14 juillet au 25 août : ateliers d'initiation à l'impression Monotype.
Du 10 juillet au 29 août : ateliers calligraphie et aquarelle.
Toutes les dates et Renseignement sur https://www.moulinapapier.com/agenda

Moulin à Papier de Brousses
11390 Brousses et Villaret
04 68 26 67 43
www.moulinapapier.com


25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 6 novembre

SON & LUMIERE
CHATEAU ROYAL DE BLOIS

Chaque soir, dès la tombée de la nuit, devenez le témoin d'une expérience époustouflante !
Sur les 4 façades de la cour, projections d'images vidéo monumentales et effets spéciaux immersifs s’emparent de l’architecture grandiose des lieux, métamorphosent le château et lui donnent vie.

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


46 - Lot

Jusqu'au 26 septembre

EXPOSITION MUSEE CHAMPOLLION
"DONGBA.DES PICTOGRAMMES NAXI À L’ART CONTEMPORAIN"

L’exposition présente un panorama complet de la culture Dongba à travers une collection de manuscrits, de peintures sacrées, de costumes et d’instruments de la culture divinatoire dongba jusqu’aux plus importants pionniers de la création contemporaine de style Dongba.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


50 - Manche

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"RIVAGES"

Photographe et aventurière, Amélie Blondiaux a parcouru à l'automne 2020 l'intégralité du GR 223 pour capter les nombreuses facettes du littoral de la Manche et promouvoir la mobilité douce dans le département.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


56 - Morbihan

Du 5 juillet au 27 août

ATELIERS
JARDIN BOTANIQUE YVES ROCHER

Cet été, vivez les Ateliers Nature de nos Botanistes et animateurs ! Tous les jours, 3 formats d’Atelier (30min, 1h et 1h30), payants et sur réservation. A partir de 3 € par personne

Jardin Botanique Yves Rocher
La Croix des Archers
56200 La Gacilly
02 99 08 37 36
www.jardinbotanique-yvesrocher.fr


Du 8 juillet au 22 août

EXPERIENCES BIEN-ÊTRE
JARDIN BOTANIQUE YVES ROCHER

Selon l’Activité, rendez-vous au Jardin Botanique Yves Rocher ou à La Grée des Landes, Eco-Hôtel Spa Yves Rocher. Tous les jeudis à 15h. Payant et sur réservation – 4 € par personne

Jardin Botanique Yves Rocher
La Croix des Archers
56200 La Gacilly
02 99 08 37 36
www.jardinbotanique-yvesrocher.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


76 - Seine-Maritime

Jusqu’au 4 septembre

EXPOSITION
"PLAYMOBIL, LE MONDE DE L’IMAGINATION"
 
Personnages mythologiques, histoires fantastiques, contes populaires et héros magiciens, tous vont se côtoyer dans de nombreuses scénettes dans les salles de la mythothèque de l’Historial Jeanne d’arc.
Tarifs : 2,50 €, gratuit pour les moins de 6 ans. Exposition gratuite si visite de l’Historial Jeanne d’Arc.
Renseignement : http://www.historial-jeannedarc.fr/exposition-playmobil-le-monde-de-limagination/

Historial Jeanne d’Arc
7 rue Saint Romain
76000 Rouen
02 35 52 48 00

Lieux:

Découvrir toutes les activités