Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte d'Hyperion, un superamas de jeunes galaxies
Actualités

Découverte d'Hyperion, un superamas de jeunes galaxies

Une équipe internationale d'astronomes, dont de nombreux chercheurs français, a découvert une structure colossale au sein de l'Univers jeune, indique un communiqué de l'Observatoire européen austral (ESO). Ce superamas de galaxies, baptisé Hyperion, est large de plusieurs millions d'années-lumière. À titre de comparaison, notre galaxie, la Voie Lactée, mesure environ 100 000 d'années-lumières.

Plus impressionnant encore, Hyperion a été observé alors que l'Univers était très jeune, seulement 2,3 milliards d'années après le Big Bang - il est âgé aujourd'hui de 13,8 milliards d'années - ce qui en fait donc la structure la plus vaste et la plus massive découverte à ce jour dans l'Univers primitif.
 
Les spectrographes : ces machines à remonter le temps

Cette découverte a été rendue possible grâce à l'instrument VIMOS, installé sur le Very Large Telescope de l'ESO, un ensemble de huit télescopes installés au Chili, dans le désert de l'Atacama. "Ces outils nous ont permis de faire une plongée dans le passé et d'observer l'Univers tel qu'il était-il y a plus de 11 milliards d'années, explique à L'Express Olivier Le Fèvre, directeur du Laboratoire d'astrophysique de Marseille et responsable de VIMOS. C'est de l'archéologie cosmique !".

Mais comment, les astronomes ont-ils réussi ce voyage temporel ? Il faut d'abord se rappeler que la lumière voyage dans l'Univers à une vitesse donnée. Plus les objets observés sont éloignés, plus leur lumière met du temps à parvenir sur Terre : son analyse permet donc d'ouvrir une fenêtre sur le passé de l'Univers. "La lumière d'Hypérion a mis 11 milliards d'années à nous parvenir, nous l'avons donc observée tel qu'il était il y a 11 milliards d'années", résume l'astronome français.

"Il faut aussi expliquer que dans l'Univers en perpétuelle expansion, tout s'écarte de tout", poursuit Olivier Le Fèvre. Conséquence : au cours de son voyage, la longueur d'onde de la lumière est décalée par cette expansion, un effet baptisé 'décalage vers le rouge cosmologique'. "Grâce à des machines à remonter le temps que l'on appelle spectrographes, comme Vimos, on est capable d'observer et de mesurer ce décalage vers le rouge et on arrive quasiment à remonter jusqu'au Big Bang", se félicite Oliver Le Fèvre.

La particularité du puissant spectrographe Vimos est qu'il permet de sélectionner des zones de l'Univers pour le sonder et en dresser une cartographie en 3D (comme l'illustre la vidéo ci-dessus). Il permet non seulement de mesurer ce 'décalage vers le rouge' d'un seul objet, mais aussi de plusieurs centaines, voire de milliers. Le proto-superamas Hyperion contient d'ailleurs des milliers de galaxies.
 
Comprendre l'histoire de l'Univers, de la Voie Lactée et du Soleil

Cette capacité à remonter le temps dans une zone donnée n'est pas qu'un outil pour faire rêver les astronomes et les astrophysiciens, elle est fondamentale en astrophysique et plus particulièrement en cosmologie. "En remontant ainsi dans le temps, on devient capable d'écrire le livre de l'histoire de l'Univers et donc de comparer différentes époques, souligne le responsable de VIMOS. Ainsi, on peut comprendre le fil de l'évolution, la genèse des galaxies en général, et donc celle qui nous accueille".

Dans la même optique, cela permet aussi de mieux comprendre les astres qui ont vécu ces évolutions, comme notre Soleil - âgé de 4,6 milliards d'années seulement. "Tout est interaction gravitationnelle dans l'Univers : donc quand on observe un superamas de galaxies dans l'Univers jeune, on a une image de ce qu'il se passe avant que la gravité ait eu le temps de bouleverser et de structurer cet amas : comment elles se sont rencontrées, comment les orbites des étoiles ont été perturbées, comment les gaz - qui donnent naissance aux étoiles - se sont mélangés, etc.", énumère Olivier Le Fèvre.

L'astronome tient également à souligner sa surprise et celle de ses collègues de découvrir une structure aussi massive aussi tôt dans l'histoire de l'Univers. Est-ce que cette découverte pourrait remettre en cause les théories actuelles de l'évolution de l'Univers ? "Nous ne pouvons pas aller jusqu'à dire cela, car nous n'avons observé qu'une seule superstructure si jeune", répond prudemment le chercheur. Mais si d'autres découvertes du même type se produisaient, cela pourrait bien changer. Le futur satellite Euclid de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui sera lancé en 2022, aura justement les capacités d'identifier de nombreuses mégastructures de type Hyperion, ce qui devrait permettre, à terme, de savoir si elles sont compatibles ou non avec les théories du moment.


Source : L'express
Crédit : ESO/L. Calçada & Olga Cucciati et al.

Image d'Hyperion, un proto-superamas de galaxies qui se situe dans le champ COSMOS de la constellation du Sextant. Il a été découvert grâce à l'analyse d'une vaste quantité de données acquises lors du Sondage Ultra-Profond VIMOS (VUDS), conduit par Olivier Le Fèvre.

Découverte d'Hyperion, un superamas de jeunes galaxies Actualités

Découverte d'Hyperion, un superamas de jeunes galaxies

Une équipe internationale d'astronomes, dont de nombreux chercheurs français, a découvert une structure colossale au sein de l'Univers jeune, indique un communiqué de l'Observatoire européen austral (ESO). Ce superamas de galaxies, baptisé Hyperion, est large de plusieurs millions d'années-lumière. À titre de comparaison, notre galaxie, la Voie Lactée, mesure environ 100 000 d'années-lumières.

Plus impressionnant encore, Hyperion a été observé alors que l'Univers était très jeune, seulement 2,3 milliards d'années après le Big Bang - il est âgé aujourd'hui de 13,8 milliards d'années - ce qui en fait donc la structure la plus vaste et la plus massive découverte à ce jour dans l'Univers primitif.
 
Les spectrographes : ces machines à remonter le temps

Cette découverte a été rendue possible grâce à l'instrument VIMOS, installé sur le Very Large Telescope de l'ESO, un ensemble de huit télescopes installés au Chili, dans le désert de l'Atacama. "Ces outils nous ont permis de faire une plongée dans le passé et d'observer l'Univers tel qu'il était-il y a plus de 11 milliards d'années, explique à L'Express Olivier Le Fèvre, directeur du Laboratoire d'astrophysique de Marseille et responsable de VIMOS. C'est de l'archéologie cosmique !".

Mais comment, les astronomes ont-ils réussi ce voyage temporel ? Il faut d'abord se rappeler que la lumière voyage dans l'Univers à une vitesse donnée. Plus les objets observés sont éloignés, plus leur lumière met du temps à parvenir sur Terre : son analyse permet donc d'ouvrir une fenêtre sur le passé de l'Univers. "La lumière d'Hypérion a mis 11 milliards d'années à nous parvenir, nous l'avons donc observée tel qu'il était il y a 11 milliards d'années", résume l'astronome français.

"Il faut aussi expliquer que dans l'Univers en perpétuelle expansion, tout s'écarte de tout", poursuit Olivier Le Fèvre. Conséquence : au cours de son voyage, la longueur d'onde de la lumière est décalée par cette expansion, un effet baptisé 'décalage vers le rouge cosmologique'. "Grâce à des machines à remonter le temps que l'on appelle spectrographes, comme Vimos, on est capable d'observer et de mesurer ce décalage vers le rouge et on arrive quasiment à remonter jusqu'au Big Bang", se félicite Oliver Le Fèvre.

La particularité du puissant spectrographe Vimos est qu'il permet de sélectionner des zones de l'Univers pour le sonder et en dresser une cartographie en 3D (comme l'illustre la vidéo ci-dessus). Il permet non seulement de mesurer ce 'décalage vers le rouge' d'un seul objet, mais aussi de plusieurs centaines, voire de milliers. Le proto-superamas Hyperion contient d'ailleurs des milliers de galaxies.
 
Comprendre l'histoire de l'Univers, de la Voie Lactée et du Soleil

Cette capacité à remonter le temps dans une zone donnée n'est pas qu'un outil pour faire rêver les astronomes et les astrophysiciens, elle est fondamentale en astrophysique et plus particulièrement en cosmologie. "En remontant ainsi dans le temps, on devient capable d'écrire le livre de l'histoire de l'Univers et donc de comparer différentes époques, souligne le responsable de VIMOS. Ainsi, on peut comprendre le fil de l'évolution, la genèse des galaxies en général, et donc celle qui nous accueille".

Dans la même optique, cela permet aussi de mieux comprendre les astres qui ont vécu ces évolutions, comme notre Soleil - âgé de 4,6 milliards d'années seulement. "Tout est interaction gravitationnelle dans l'Univers : donc quand on observe un superamas de galaxies dans l'Univers jeune, on a une image de ce qu'il se passe avant que la gravité ait eu le temps de bouleverser et de structurer cet amas : comment elles se sont rencontrées, comment les orbites des étoiles ont été perturbées, comment les gaz - qui donnent naissance aux étoiles - se sont mélangés, etc.", énumère Olivier Le Fèvre.

L'astronome tient également à souligner sa surprise et celle de ses collègues de découvrir une structure aussi massive aussi tôt dans l'histoire de l'Univers. Est-ce que cette découverte pourrait remettre en cause les théories actuelles de l'évolution de l'Univers ? "Nous ne pouvons pas aller jusqu'à dire cela, car nous n'avons observé qu'une seule superstructure si jeune", répond prudemment le chercheur. Mais si d'autres découvertes du même type se produisaient, cela pourrait bien changer. Le futur satellite Euclid de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui sera lancé en 2022, aura justement les capacités d'identifier de nombreuses mégastructures de type Hyperion, ce qui devrait permettre, à terme, de savoir si elles sont compatibles ou non avec les théories du moment.


Source : L'express
Crédit : ESO/L. Calçada & Olga Cucciati et al.

Image d'Hyperion, un proto-superamas de galaxies qui se situe dans le champ COSMOS de la constellation du Sextant. Il a été découvert grâce à l'analyse d'une vaste quantité de données acquises lors du Sondage Ultra-Profond VIMOS (VUDS), conduit par Olivier Le Fèvre.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

09 - Ariège

Le 15 février

FABRIQUE TA FLÈCHE ET TON PROPULSEUR !
    
Au coin du feu, vous vous transformerez en chasseur préhistorique ! Vous fabriquerezune flèche et un propulseur en bois avec les moyens disponibles au néolithique… Le tout se terminera par un bon goûter de chez nous !
Le samedi 15 février 2020 de 14h à 17h30. Sur inscription. 8,50 €/adulte – 7 €/enfant.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


Le 22 février

BALLADE EN RAQUETTE
À LA DÉCOUVERTE DES TRACES DANS LA NEIGE...

Venez découvrir la neige autrement. Vous apprendrez à lire la neige, à fabriquer un abri, à allumer un feu dans la neige ou interpréter des traces sur la neige...(Pique-nique tiré du sac).
Le samedi 22 février de 10h à 17h30. Sur inscription. 30 €/adulte & 25 €/enfant à partir de 12 ans. Location de raquettes : 5 €/personne.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


Du 15 décembre au 15 mars 2020

EXPOSITION
"FRONDAISONS"
La fabrique d’un maquis de l’Argoat

Le pôle de l'Étang-Neuf présente l'oeuvre de Sophie Zénon, "Frondaisons", la fabrique de l'image d'un maquis de l'Argoat, une exposition de photographies et de vidéos.

Pôle de l'Étang-Neuf
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


37 - Indre-et-Loire

Les 7 et 14 décembre

CHATEAU ROYAL D'AMBOISE
CONCERTS

Samedi 7 décembre 2019 : concert avec l’Ensemble Les Salanganes de Tours, à 15h30. Inclus dans le droit d’entrée.
Samedi 14 décembre 2019 : Concert de chants de Noël avec la Chorale La cantilène, à 16h. Inclus dans le droit d’entrée.

Château royal d’Amboise
Montée de l’Emir Abd el Kader
37400 Amboise
02 47 57 00 98
www.chateau-amboise.com


Du 23 décembre au 5 janvier

CHATEAU ROYAL D'AMBOISE
"VISITE SPÉCIALE NOËL"

Tous les jours à 15h30, les petits visiteurs vont notamment pouvoir découvrir les traditions de Noël à travers les siècles dans le logis spécialement décoré (crèche napolitaine, sapins et exposition de jouets anciens.).
Visite commentée en français par un guide conférencier. Réservée aux enfants de 7 à 12 ans accompagnés de leur famille. Inclus dans le droit d’entrée au château. Durée : 1 heure.

Château royal d’Amboise
Montée de l’Emir Abd el Kader
37400 Amboise
02 47 57 00 98
www.chateau-amboise.com


39 - Jura

Du 20 janvier au 2 avril

ATELIERS
"L’ŒIL ET LA MAIN"

Le Musée de la Lunette organise  une visite de l’exposition temporaire « Les lunettes en voient de toutes les couleurs ». Les enfants découvriront l’utilisation de la couleur en lunetterie, ses principes et surtout son design inspirant ! Ils participeront par la suite à un atelier artistique animé par l’une de nos artistes plasticiennes. Cet atelier est à destination des scolaires, de la maternelle au collège.

Musée de la Lunette
Place Jean Jaurès
39400 Morez - Hauts de Bienne
03 84 33 39 30
www.musee-lunette.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


De janvier à mars

SEJOURS SCOLAIRES
"LES 4 ÉLÉMENTS" et "L'AUVERGNE DES NEIGES"

Des tarifs imbattables sur les séjours scolaires pour les mois de janvier, février et mars 2020 ! Séjours à réserver rapidement.

.Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


78 - Yvelines

Du 11 au 24 décembre

ATELIERS CREATIFS
"HOLI'FARM'DAYS"

Les mercredis 11 et 18, et les lundi 23 et mardi 24 décembre, la Ferme de Grignon propose des ateliers créatifs, figurines de Noël pour les 3 à 8 ans. Durée de 1h à 1h30. Tarif : 5,50 € par enfant. 1 adulte accompagnateur gratuit. Réservation obligatoire.

Ferme de Grignon
Route de la Ferme
78850 Thiverval-Grignon
01 30 54 37 34
www.fermedegrignon.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités